Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sivens

  • Mort de Rémi Fraisse : pas de responsables, pas de coupables !

    Communiqué LDH

    Au petit matin du 26 octobre 2014 mourrait Rémi Fraisse, militant écologiste pacifiste de 21 ans, frappé par le tir d’une grenade offensive lancée par un gendarme suite aux affrontements ayant eu lieu sur le site de Sivens.

    La confusion qui avait suivi ce dramatique évènement, avec une succession d’informations contradictoires caractérisant une communication gouvernementale calamiteuse, avait conduit la Ligue des droits de l’Homme (LDH) à initier une enquête citoyenne visant à faire la lumière sur les faits ayant conduit à la mort de la jeune victime.

    Au terme de ces travaux et des auditions des témoins sur le terrain, rappelant que les pouvoirs publics sollicités avaient refusé d’y répondre, le rapport d’enquête souligne le climat de violence disproportionnée induit par une présence massive des forces de l’ordre sur le site, et les errements quant aux prises de décisions des autorités impliquées, conjugués à l’opacité des responsabilités dans les chaînes de commandement tant aux plans politique qu’administratif.

    Ce 8 janvier 2018, les juges d’instruction de Toulouse ont rendu une ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme auteur du tir de grenade ayant causé la mort de Rémi Fraisse et placé sous le statut de témoin assisté depuis 2016.

    Ainsi, après cette dernière décision, encore susceptible d’appel, personne ni aucun niveau hiérarchique n’aura finalement été amené à assumer ses responsabilités quant aux décisions qu’il a pu prendre. Qui peut croire que la justice y trouvera son compte ?

    Paris, le 10 janvier 2018

    Lire la suite

  • Sivens : le barrage n'était pas d'utilité publique !

    Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet a été créé en 2011 pour protéger la dernière zone humide d’importance du bassin versant du Tescou (Nord-Ouest du Tarn) menacée de destruction par le projet de barrage de Sivens. Ce barrage, présenté comme d'intérêt général, est en fait destiné à 70% pour l’irrigation intensive d'une vingtaine de fermes et pour 30% au soutien d'étiage (dilution des pollutions). C'est un projet inadapté, dont le coût environnemental et financier est très élevé, au profit de pratiques agricoles qui sont une impasse pour les agriculteurs comme pour la société dans son ensemble. Agissons ensemble pour obtenir enfin des pratiques agricoles qui économisent l'eau et respectent les zones humides !

    Voici sa réaction après l’annulation de la Déclaration d'Utilité Publique par le tribunal administratif de Toulouse.

    Lire la suite

  • 25/10/15 : Une journée digne et belle au Testet

    Différents rassemblements ont marqué le premier anniversaire de la mort tragique de Rémi Fraisse à Sivens, où il participait à une manifestation contre le barrage du Testet.

    Voici le compte-rendu de celui qui s'set déroulé sur le lieux du drame, en présence de sa mère. (tiré du site "tant qu'il y aura des bouilles"

    Nous nous retrouvons relativement nombreux à Gaillac vers midi (150 environ). Les GMs sont là aussi, discrets, alentours. Une huile de la préfecture débarque pour discuter.
    On comprend assez vite que l’on va pouvoir faire quelque chose. Au final, on décide après l’AG improvisée la plus efficace de l’histoire de se rendre en convoi à la Maison de la Forêt,  où l’on nous autorise à aller semble-t’il. On remplit les voitures et on décolle.
    Le brouillard se dissipe, les hauteurs du Gaillacois luisent sous la lumière automnale, les couleurs sont magiques. Après un pique-nique partagé, nous sommes désormais quelques centaines à descendre vers le lieu où Rémi est tombé. Prises de parole  : poèmes, courts témoignages. Certains retrouvent leurs marques sur le lieu, où la vie reprend, d’autres le découvrent. Moments calmes et solennels (à peine troublés par l’hélico de la gendarmerie). Puis, sous le soleil déclinant, nous partons le cœur moins lourd qu’en début de journée.
    Nos pensées vont en ce jour à la famille de Rémi et à ses proches. Nous les remercions de leur présence à nos côtés aujourd’hui et saluons leur courage et leur dignité.

    Lire la suite

  • Le rapport de la Commission d’enquête de la LDH sur les conditions ayant conduit à la mort de Rémi Fraisse (Sivens, octobre 2014)

    Suite aux événements qui ont provoqué la mort de Rémi Fraisse dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, la Ligue des droits de l’Homme a constitué en novembre 2014 une Commission d’enquête citoyenne visant à recenser systématiquement les faits liés à cet événement, à analyser son contexte et à porter ainsi un éclairage sur les conditions qui ont conduit à la mort de ce jeune militant écologiste sur le site de Sivens.

    Lire la suite

  • 25 octobre : marchons en mémoire de Rémi Fraisse

    Rémi Fraisse, défenseur de la nature, est mort il y a bientôt un an dans la nuit du 25 au 26 octobre en participant à un rassemblement contre le barrage de Sivens. En sa mémoire, nous vous invitons à participer à une grande marche pacifiste à Sivens. 

    L'appel

    Pour une marche le 25 octobre 2015,en mémoire de Rémi, afin que l’espoir revive et que cessent les violences contre les défenseurs de la nature.

    A l’automne 2014, une vaste mobilisation populaire, l’avis négatif de la Commission européenne, le rapport critique d’experts gouvernementaux et la mort d’un jeune manifestant ont interrompu le chantier du barrage de Sivens, devenu le symbole de la destruction de l’environnement et de la biodiversité, du gaspillage de l’eau et de l’argent public pour un modèle de développement dépassé, et d’une démocratie bafouée

    La violence de l’Etat s’est exercée comme rarement face aux défenseurs d’une juste cause et a abouti à un drame.

    Sur place, un projet de barrage à Sivens est toujours à l’ordre du jour, qui aurait lui aussi les mêmes conséquences pour la nature.

    Pour réaffirmer la justesse de notre engagement, pour exiger le respect de nos droits fondamentaux, pour rendre hommage à Rémi et redonner vie à l’espoir, participons à une grande marche populaire, unitaire, apaisée et résolue, le 25 octobre prochain.

    En reprenant la renoncule, la fleur de Rémi, comme symbole visuel de cette journée.

    Nous entendons pérenniser cette date anniversaire, pour la défense de l’environnement comme condition nécessaire à la survie de l’humanité, et contre l’individualisme, facteur d’inégalités.

     

    Rendez-vous en forêt de Sivens le dimanche 25 octobre :

    • A 12h pour un pique-nique à la maison de la forêt

    • A 14h pour les prises de parole, à proximité de « la dalle », située au croisement entre la D132 et la route de la maison de la forêt

     

    Avec le soutien des parents de Rémi Fraisse, et des associations et collectifs suivants :

    Nature Midi-Pyrénées, France Nature Environnement Midi-Pyrénées, France Nature Environnement

    Lire la suite

  • Sivens, le off du salon de l’agriculture

    Communiqué de la FNE en date du 04 mars 2015

    A deux jours de la décision du Conseil général du Tarn sur l’avenir du projet de barrage à Sivens, la tension monte d’un cran autour de la zone humide du Testet. FNE dénonce les actions d’intimidation de même que l’inégalité entre la réponse policière face aux milices pro-barrage et le comportement des forces publiques vis-à-vis des zaddistes et des autres occupants de la zone.

     

    Le monde agricole met les élus sous pression.

    FNE regrette l’attitude de plusieurs syndicats agricoles qui ont appelé à bloquer pendant toute la semaine les routes permettant d’accéder à la zone humide. L’augmentation du nombre de gendarmes présents sur le site, du fait de la montée de la violence orchestrée par des agitateurs issus de syndicats agricoles, démontre que les risques de débordement sont réels. L’attitude des représentants officiels du monde agricole dans le département du Tarn est en contradiction avec la volonté de dialogue affichée dans le cadre du groupe de travail mis en place par la ministre de l’écologie pour sortir de l’impasse.

    Lire la suite

  • Sivens : il faut éviter un nouveau drame !

    Communiqué LDH en date du 04 mars 2015

    Les informations que nous parviennent aujourd’hui directement de la ZAD du Testet, concernant les événements autour de l’affaire du barrage de Sivens et qui sont d’ailleurs rendues en partie publiques dans les médias, confirment qu’une nouvelle étape dans l’escalade de la violence a été franchie. Un syndicat agricole s’arroge, en toute illégalité, le droit d’établir un blocus autour de la ZAD du Testet dont l’objectif est clairement affirmé : isoler et affamer les occupants de la ZAD.

    Lire la suite