Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peinture

  • Du coyote à la baleine ...

    S'il n'est pas logique de passer du coq à l’âne, il n'est pas plus évident de d'aller du coyote à la baleine.

    C’est pourtant ce que nous proposent des artistes locaux, qui se manifestent ces derniers jours à Vouziers et à Boult-aux-Bois.

    La boutique "Verte Blanche" tenue par Cécile Dalcq accueille régulièrement des expositions dans son local de la rue Chanzy à Vouziers. Le 10 juillet avait lieu le vernissage de sa dernière présentation qui regroupe trois noms.

    P1540280.JPGCarole Thon est, entre autres activités, sculptrice, avec comme références Camille Claudel et Ousmane Sow. Son matériau de prédilection : "la terre dans ce qu’elle a de noble, de vivant, de résistant et d’archaïque dans l’histoire de l’humanité".

    Les Vouzinois la connaissent également comme chargée de communication pour les Rimbaud du Cinéma avec Manuel Sanchez.

    Elle a déjà présenté ses œuvres dans d'autres lieux des Ardennes, où elle est désormais installée.

     

    Marie-Lazarine Poulle est elle aussi installée dans les Ardennes mais son arrivée remonte à plusieurs années. Voici un extrait de sa marie-lazarine 07.2021.jpgbiographie présentée par son éditeur : "Bénéficiaire d’une allocation doctorale, Marie-Lazarine Poulle parcourt alors la campagne dans une vieille 4L, s’embourbe souvent, s’improvise trappeur pour capturer des renards et les suivre par radiopistage, les observe la nuit aux phares et, quatre ans plus tard, soutient une thèse sur leur comportement. Les années 1990 ont débuté, elle a 27 ans et s’envole pour le Québec où elle ne connaît personne et n’a jamais mis les pieds. Recrutée comme postdoctorante, elle apprend l’hiver, le québécois et le maniement d’une motoneige. Loin de tout et par -20 °C, elle suit son équipier qui piste les coyotes qui traquent les cerfs. L’année se termine, elle décide de rester, se fait embaucher dans le privé, supervise l’effarouchement d’oies blanches, rédige des rapports sur la chasse et le piégeage en territoire autochtone, identifie les obstacles au déplacement des ours, se fait d’autres amis."

    Son ouvrage "Un hiver de coyote" est donc très largement inspiré de son expérience, et lui permet de transmettre les leçons qu'elle a pu tirer de ses rencontres.

    P1540289.JPGDominique Mette est ardennais et argonnais depuis de nombreuses années. Il a poursuivi une activité de peintre en parallèle à son activité professionnelle.

    Il revient exposer chez Cécile Dalcq, avec des tableaux d'inspirations très diverses. "Il a établi des ponts entre la lumière dorée de Rembrandt, la stylisation irrésistible de Georges De La Tour et l’imagerie populaire d’Hergé, l’abstraction d’Hartung ou le morbide de Bacon."

    Cette citation est tirée de la biographie des artistes présents à Chamboult'où, l’édition 2021 de ce parcours rural se déroulant actuellement à Boult-aux-Bois.

    Dominique Mette y présente de nombreuses œuvres picturales, mais aussi une sculpture monumentale. Elle représente une baleine et elle fait partie d'une série sur ce même thème.

    Vous trouverez  ci-dessous un aperçu du parcours Chamboult'où de cette année.

     

     

     

    Lire la suite

  • Verte Blanche et plus si affinité.

    L'atelier-boutique de Cécile Dalcq, situé au 3 rue Chanzy à Vouziers, accueille actuellement le peintre Dominique Mette. L’affinité entre la créatrice artisanale et l'artiste plasticien apparaît comme évidente, tellement l'harmonie de leurs goûts semble aller de soi. Dominique Mette a choisi des œuvres un peu anciennes, tableaux dont les couleurs se marient au mieux avec l'ambiance qui prévaut au sein de l'atelier. Ses créations ajoutent ainsi d'autres nuances à ce lieu où dominent les teintes blanches et vertes.

    Ce samedi, les Vouzinois ont pu parcourir cet espace réaménagé en atelier-boutique, dans lequel la lumière pénètre généreusement pour mettre en valeur le travail des créateurs.

    S'il garde une activité professionnelle "normale", Dominique Mette peint depuis de longues années et possède son atelier à Briquenay. Il a déjà exposé à de nombreuses reprises, notamment à Boult-aux-Bois dans le cadre de Champs Boultou.

    Les customisations de Cécile Dalcq ont rencontré elles aussi un franc succès. Plusieurs visiteurs ont cédé à leur charme, et sont repartis avec une de ses créations.

    Voici quelques clichés de cette rencontre artistique.

     

    Lire la suite

  • Verte Blanche accueille Dominique Mette

    verte%20blanche%20%C2%A9%20dalcq%20c%C3%A9cile%20(4).jpgVerte Blanche est une boutique originale à Vouziers, lieu artisanal et artistique.

    Cécile vous présente ses pièces uniques basées sur des concepts contemporains.
    Les bijoux, réalisés de plexiglas, verre et résine jouent avec la transparence.
    Aujourd'hui, elle les intègre dans sa nouvelle activité de customisation de robes de mariée.

    Verte Blanche a le plaisir de vous inviter au verre de l'amitié offert ce samedi 03 mars 2018, dès 10h, pour la présentation des œuvres de Dominique Mette, artiste peintre.



    Adresse : 3, Rue Chanzy 08400 Vouziers

     

    Lire la suite

  • Les Briquenay'sbires pour le meilleur

    Si la culture est le plus souvent citadine, Briquenay démontre une fois de plus qu'elle peut aussi être rurale.

    Dans ce petit village de l'Argonne, on pratique surtout la polyculture. Pas étonnant donc que la prestation de ce jour, au centre Les Tourelles de Vouziers, ait mêlé musique et peinture. Le plasticien invité avait écrit dans son texte de présentation "de la spontanéité peut naître une vérité claire, une vérité limpide, non feinte". Cette même vérité jaillissait de la musique des Briquenay'sbires, propulsée par des rythmes qui semblaient spontanés et par des textes d'une portée limpide.

    Les Briquenay'sbires jouent un blues villageois qui n'a pas honte de son terroir, tout en s’inspirant des grands classiques, pour la musique aussi bien que pour les paroles. Il ne s'agit pas de caricature, même si l'humour est présent, mais d'une réappropriation rurale et argonnaise de la culture afro-américaine. Le groupe s'est bien étoffé depuis ses débuts, et à voir la salle ultra-bondée, on constate que son public a grandi au moins aussi rapidement que lui.

    Les  derniers spectateurs arrivés ont dû occuper l'escalier, et un certain nombre est même resté dans la Concert Expo Tourelles 01.2015 031.jpgsalle située en dessous. C'est là qu'est installée l'exposition de Thomas Witte, qui constituait le deuxième temps fort de cet après-midi. Le bassiste s'est donc retrouvé plasticien pour ce vernissage, démontrant sans contexte qu'il possède plus d'une corde artistique à son arc. Dessins, peintures et sculptures étaient répartis dans la salle d'exposition des Tourelles, et ils y resteront jusqu'au 31 janvier.

    Le travail de l'artiste a manifestement été fort apprécié par les personnes présentes. Les remarques entendues allaient toutes dans ce sens, ainsi que les écrits couchés sur le livre d'or. Après une présentation de Sylvain Machinet, le président de Tourelles, Thomas Witte a prononcé quelques mots en remerciant tous ceux qui l'ont aidé à réaliser cette exposition. Quant au sens de son travail, il est clairement exprimé dans le texte qu'il avait écrit en vue de ce vernissage.

    Voici en illustration (malheureusement pas sonore) quelques clichés de ce moment très convivial et parfaitement réussi.

     

    Concert Expo Tourelles 01.2015 010.jpg

    Les Briquenay'sbires en action

    Concert Expo Tourelles 01.2015 005.jpg

    Un artiste qui joue aussi de la scie musicale à ses heures perdues.

    briquenay,briquenay'sbires,vouziers,musique,peinture,thomas witte

    Tourmenté, peut-être, mais lumineux.

    Concert Expo Tourelles 01.2015 049.jpg

    Un sourire vivant, fixé à jamais.

    Concert Expo Tourelles 01.2015 030.jpg

    Si des explications se trouvaient nécessaires.

    Concert Expo Tourelles 01.2015 061.jpg

    Thomas Witte, un nom à retenir.

    Concert Expo Tourelles 01.2015 067.jpg

    L'artiste devant une des ses œuvres.

  • Triple A

    Si la France a perdu son triple A, il nous reste heureusement les Amis de l'Art de l'Argonne qui organisent à Grandpré une exposition des travaux des membres de l'association.

    Les AAA sont originaires de l'Argonne meusienne, mais comptent maintenant des adhérents dans les Ardennes et la Marne. Ils regroupent une trentaine des membres dont une grande majorité expose ces jours-ci à la salle des fêtes de Grandpré.

    Affiche%20de%20l%27exposition%20%C3%A0%20Grandpr%C3%A9.jpg

    Expo Grandpré novembre 2014 028.jpgCette année c'est une Ardennaise, bien connue des Vouzinois qui est l'invité d'honneur de l'exposition. Isabelle Quentin-Juhlès (photo ci-contre) a déjà présenté à plusieurs reprises ses œuvres à Vouziers, et elle donne également des cours dans le cadre du FJEP-CS.

    L'inauguration de l'exposition s'est déroulée ce vendredi en fin d'après-midi, en présence des Conseillers Généraux de Vouziers et de Grandpré, mais en l'absence du Maire de Grandpré légèrement souffrant. Le président de l'association a retracé l'histoire de ce groupe d'artistes amateurs qui a vu grossir son nombre d'adhérents depuis quelques années.

    Voici quelques œuvres à découvrir à la salle des fêtes de Grandpré  (rue de Monflix):

    Expo Grandpré novembre 2014 045.jpg

     

    Expo Grandpré novembre 2014 048.jpg

     

    Expo Grandpré novembre 2014 051.jpg

     

    Expo Grandpré novembre 2014 055.jpg

     

    Expo Grandpré novembre 2014 057.jpg