Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charlie hebdo

  • Charlie fête ses 50 ans

    image.jpg?v=1

    Dessin de Riss

  • Charlie Hebdo : un procès pour l’histoire et la mémoire

    Edito du 3 Septembre 2020 de Cartooning for peace

     

    Mercredi 2 septembre, à Paris, s’ouvre le procès hors-normes des attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hyper Cacher qui ont terrorisé la France, en janvier 2015.
    Dans son édito, Riss, qui a survécu au massacre et dirige aujourd’hui la rédaction du journal, nomme « ceux que nous avons perdu » pour ne pas les oublier :  » Ce jour-là. Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, Elsa, Bernard, Mustapha. Franck, Michel, Frédéric et Ahmed. Et les jours suivants. Clarissa, Philippe, Yohan, Yoav et François-Michel. »
    Cinq ans après, les coupables de ces tueries abjectes ne sont plus là, mais leurs complices présumés devront répondre devant la justice. Jusqu’au 10 novembre, le procès, exceptionnellement filmé, réunira 200 parties civiles, 144 témoins et 14 experts.
    C’est une étape douloureuse autant que nécessaire qui s’ouvre pour les survivants et les familles des 17 victimes. C’est aussi et surtout un moment historique dans le combat pour la liberté d’expression.

    Lire la suite

  • Distanciation sociale

    distanciation sociale.jpg

    Dessin de Dilem pour Charlie-Hebdo

  • Une proposition alternative.

    tignous_site.jpg

    Dessin de Tignous, décédé en 2015 lors de l'attentat contre Charlie Hebdo.

  • Charlie-Hebdo, 4 ans plus tard...

    Voici un extrait de l'éditorial de Riss du 05.01.2019 :

    Quatre ans après, beaucoup se sont déjà lassés. Parler du 7 janvier et de Charlie . «Encore!» «C’est pas fini, vos histoires ?» «Faudrait peut-être passer à autre chose !» C’est parfois ce que nous sommes obligés d’entendre. «Tiens, je croyais qu’il avait été tué, celui-là ?» a-t-on pu même lire sur les réseaux sociaux à propos de l’un d’entre nous. Reste que, derrière cette apparente désinvolture, on sent pointer autre chose. L’émergence de l’islamisme mais aussi la résurgence des populismes s’inscrivent dans un mouvement plus général de remise en cause des valeurs sur lesquelles se sont construites nos démocraties et qui trouvent leurs origines dans ce qu’on a coutume d’appeler «les Lumières». Aucune des libertés dont nous bénéficions aujourd’hui n’aurait vu le jour sans ce courant philosophique qui a commencé par défier Dieu avant de faire vaciller ses serviles serviteurs que furent rois et monarques.

    La suite à lire dans Charlie n°1381 du 05.01.2019

     

    Lire la suite

  • Marine Le Pen refuse un examen psychiatrique

    le pen.jpg

    Dessin de Riss pour Charlie Hebdo