Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aéroport

  • Ensemble, nous avons eu raison du projet d'aéroport !

    Communiqué de presse de l'ACIPA
    Notre-Dame-des-Landes -  vendredi 19 janvier 2018

    L’ACIPA se réjouit de l’abandon du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes annoncé ce mercredi 17 janvier 2018. Comment exprimer totalement l'immense joie ressentie après tant d'années de lutte ? Peut-59107b985636086705aabc0c717a42ae_L.jpgêtre faudrait-il inventer des mots pour cela ?

    Après le débat de fond que les opposants réclamaient depuis si longtemps et qui fut mené avec écoute et rigueur par les médiateurs, une sage décision a enfin été prise qui met fin à 50 ans de tergiversations.

    Les élus locaux et nationaux qui n'ont jamais voulu étudier objectivement les alternatives possibles pour ce projet d’aéroport, portent seuls la responsabilité de l'enlisement de ce dossier devenu emblématique. Les occasions ont pourtant été nombreuses : redémarrage du dossier (2000), débat public (2002-2003), enquête d'utilité publique (2006-2007), enquêtes loi sur l’eau et espèces protégées (juin 2012), commission "du dialogue" (2013), expertise CGEDD demandée par Ségolène Royal et consultation (les deux en 2016).

    Nous remercions les dizaines milliers de personnes, adhérentes ou non à notre association, qui nous ont fait confiance depuis la création de l’ACIPA en novembre 2000 et nous partageons ce moment historique avec nos nombreux partenaires, autres associations, syndicats, mouvements politiques, collectifs et habitants de la ZAD. Ces presque dix-huit années ont constitué une formidable aventure humaine qui a permis d'atteindre notre objectif : l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes ! 

    Lire la suite

  • Abandon officiel du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

    Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement  - mercredi 17 janvier 2018
     
     
    Ce midi, le gouvernement vient enfin d’annoncer l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
    Nous notons que la DUP ne sera officiellement pas prorogée. Le projet sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février. 
    Il s’agit bien d’une victoire historique face à un projet d’aménagement destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi déterminé que divers.
    Nous voulons d’abord saluer chaleureusement aujourd'hui toutes celles et ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d’aéroport au cours des 50 dernières années.
    En ce qui concerne l’avenir de la zad, l’ensemble du mouvement réaffirme dès aujourd’hui :
    la nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s expropriés de pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.
    Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui souhaitent continuer à y vivre ainsi qu’à en prendre en soin.
    Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la zad par le mouvement dans toute sa diversité - paysans, naturalistes, riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.

    Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d’une période de gel de la redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire doit pouvoir rester un espace d’expérimentation sociale, environnementale et agricole.

    En ce qui concerne la question de la réouverture de la route D281, fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s'engage à y répondre lui-même. La présence ou l'intervention policières ne feraient donc qu’envenimer la situation.
    Nous souhaitons par ailleurs, en cette journée mémorable, adresser un fort message de solidarité vis-à-vis d’autres luttes contre des grands projets destructeurs et pour la défense de territoires menacés.
    Nous appelons à converger largement le 10 février dans le bocage pour fêter l’abandon de l’aéroport et pour poursuivre la construction de l’avenir de la zad.


    ACIPA, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, Les habitant.e.s de la zad

    90c57ca8306bf148ef75c82407e738af_L.jpg

    Lire la suite

  • Notre-Dame-des-Landes : une décision imminente.

    La création d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes est un très vieux projet, qui a débuté en 1963, avec à ce stade initial une vocation intercontinentale (vers les États-Unis). Il est resté en sommeil des années, et est revenu sur le devant de la scène en 2000, sous le gouvernement de Lionel Jospin. Les oppositions qui existaient depuis le départ, venant en particulier d'agriculteurs locaux, se sont renforcées avec le contexte du changement climatique et de la lutte contre les grands projets inutiles. Nous vous avons relaté à de nombreuses reprises ces dernières années les actions des opposants à cet aéroport (rassemblements nationaux, mobilisations locales, ZAD, ...).

    Deux clans irréconciliables se sont formés, regroupant des partisans ayant une vision inverse de la société et de son avenir. Une consultation locale a été organisée en 2016, selon des modalités contestées par les opposants (choix de la question, définition du périmètre de la procédure, ...). Finalement, le "oui" l'emporte avec 55% des votants, mais avec une grande disparité des résultats selon les communes.

    L'élection présidentielle de 2017 rebat les cartes, avec une équipe moins engagée dans le processus. Des médiateurs sont nommés et remettent leur rapport le 13 décembre 2017. Celui-ci retient deux options « raisonnablement envisageables », un transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ou son maintien, avec un réaménagement, à Nantes-Atlantique. L'équivalence donnée aux deux options est plutôt une défaite pour les partisans du nouvel aéroport. Emmanuel Macron va devoir trancher dans les semaines à venir, ce sera un choix éminemment politique. Il peut être certain de se faire des ennemis irréconciliables, quel que soit son choix. La tendance semble être à l'abandon du transfert à Notre-Dame-des-Landes, mais rien n'est joué tellement les enjeux sont de taille et les avis tranchés.

    Voici l'analyse de France Nature Environnement, engagée dans la lutte contre l'aéroport.

    Lire la suite

  • NDL2017 8-9 juillet : De nos terres à la Terre : Résister, agir, vivre...

    À nouveau, la Coordination des Opposants nous invite, habitant.es, voisin.es, collectifs de lutte, organisations locales... et bien au-delà, à nous rassembler ici, à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d'aéroport. Nous avons besoin de ce moment fédérateur et convivial, expression et instrument d'une mobilisation intacte.

    De nos terres à la Terre

    Réaffirmée le 8 octobre 2016 lors du « serment des bâtons », notre base demeure la défense de nos terres agricoles, des paysan.nes et habitant.es menacé.es d'expulsion, et celle de ce territoire : nous nous y sommes préparé.es activement cet automne, tout en poursuivant les actions politiques, juridiques et d’information des citoyens.

    Notre lutte locale participe, avec beaucoup d’autres, à la recherche d’un mieux vivre général, solidaire, pour tous les peuples de notre Terre. Nos préoccupations précédentes demeurent (réchauffement climatique, démocratie...).

    Résister, agir, vivre

    Ces trois verbes se complètent et se répondent. Loin d'une résistance « passive », nous agissons ensemble, tissons des liens, vivons déjà d'autres possibles. La participation active d'un collectif syndical** nous ouvre des perspectives de solidarités réciproques, comme aux grandes heures des alliances ouvriers-paysans de Loire-Atlantique.

    D'ici et d'ailleurs, retrouvons-nous ces 8 et 9 juillet...

    Quelles que soient les issues du long tunnel électoral 2017, et les nouvelles décisions gouvernementales qui s’ensuivront, sur le sujet de NDL, nous maintiendrons nos positions :

    NON au projet d’aéroport ! Résistance !


    * La Coordination des Opposants est constituée de plus de 60 groupes : associations, collectifs, syndicats et mouvements politiques qui travaillent ensemble mensuellement.
    ** Union Départem. Solidaires 44 - CNT 44 - CGT AGO - Collectif National des Syndicats CGT de Vinci - CGT Travail-Emploi-FP 44 - CGT CDC et des syndiqués CGT opposés à l'aéroport...

    Lire la suite

  • Notre Dame des Landes 2017 : appel à bénévoles

    L'évènement Facebook est ouvert : https://www.facebook.com/events/1650662631895518/

    Les équipes travaillent.

    Chaque grand rassemblement sur Notre-Dame-des-Landes doit en partie sa réussite à l'engagement sans faille de très nombreux bénévoles qui sont notre premier axe de communication : cela sera encore une fois vrai pour le rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2017 des 8 et 9 juillet !

    Le besoin de bénévoles est très important vu l'ampleur souhaitée de l'évènement pour augmenter la pression et obtenir l'abandon définitif du projet d'aéroport !

    abc7c98b4ddfae4816b74e0d2fd932d2_L.jpg

     

    Lire la suite

  • Le dossier Notre Dame des Landes est doublement fragilisé

    Communication du CéDpa

    Coup double ce lundi 7 novembre fragilisant le projet de nouvel aéroport !

    Cour administrative d'appel : les juges de la CAA ont entendu les propositions de Madame le rapporteur images?q=tbn:ANd9GcQuPCvwyPD5iTAz8f8lEdN0tAqzq5_mRefxR3P3B64o_EQgyNCVpublic : annuler les autorisations de travaux de la préfecture de décembre 2013 et annuler les décisions de 1ere instance du tribunal administratif de juillet 2015.

    Elle a rappelé que les dérogations accordées à AGO et à l'Etat de détruire des zones humides, des cours d'eau et des espèces protégées à NDDL au titre de la Directive sur l'eau, la loi sur l'eau, le Sdage Loire Bretagne ne sont valables que si il n'y a pas d'alternatives. Elle a alors démontré qu'il existe une alternative : Nantes Atlantique !

    Le CéDpa se félicite d'entendre ce qu'il ne cesse de répéter avec les autres organisations d'opposants. La décision des juges de la Cour Administrative d'Appel sera rendue le 14 novembre après midi.

    Vidéo : Notre-Dame-des-Landes: les opposants à l'aéroport satisfaits de la décision du rapporteur public


    Révélation de problèmes concernant le sol de Notre Dame des Landes (voir point 3 ci-dessous) : le traitement prévu pour durcir le sol afin de pouvoir y construire l'aéroport et surtout ses pistes ne pourra pas marcher. Il faudra en trouver un autre, bien plus coûteux, financièrement et écologiquement...

    Le CéDpa écrit à Ségolène Royal à ce sujet : courrier du 7 novembre 2016

    cf article du Monde du 7 novembre 2016

    Lire l'article et références sur le site du CéDpa

    Lire la suite

  • Manifestation le 8 octobre contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

    Nous avons relayé dans une note précédente l'appel à manifester le 08 octobre prochain contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes.

    FNE, fédération qui regroupe de nombreuses associations écologistes , dont Nature Midi-Pyrénées où militait Rémi Fraisse, appelle à rejoindre cette nouvelle mobilisation pour la sauvegarde de cette zone humide. Voici leur appel :

    Le 8 octobre, manifestons pacifiquement aux côtés des associations qui s’opposent sur le terrain à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pour que cessent la destruction des zones humides et la violence.

     

    Lire la suite