Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parc éolien

  • Le parc éolien du Mont des quatre Faux toujours en attente d'une décision définitive

    L'étude de l'implantation d'un parc éolien entre Juniville et Machault remonte à 2005. Au départ, c'est une société belge (Windvision) qui portait le projet. En 2012, une enquête publique a eu lieu, et a donné lieu à un avis favorable à cette installation. Les interférences possibles avec un radar de la Défense Nationale ont ensuite bloqué le projet.

    Cette difficulté a été levée avec l'arrivée d'EDF Énergies Nouvelles (EDF EN) et les études connaissent un nouveau départ. Un dossier comprenant 71 éoliennes est ensuite finalisé par le demandeur.

    Une nouvelle enquête publique se déroule du 23 janvier au 24 février 2017. De nombreuses personnes participent à cette enquête, avec une majorité d'opposants parmi ceux qui ont exprimé un avis. Il faut souligner qu'au fil des années, de nombreuses éoliennes se sont implantées dans le secteur, et qu'un sentiment de "ras-le-bol" s'est développé dans le territoire concerné. Les enquêteurs donnent un avis défavorable, et préconisent le retrait de 16 éoliennes du projet.

    Finalement le Préfet des Ardennes, après un avis favorable de la Commission Départementale de la Nature, des Sites et des Paysages des Ardennes, signe fin juin 2017 l'autorisation unique pour le Mont des 4 Faux avec 63 éoliennes (8 de moins que le projet du demandeur, 8 de plus que la préconisation des commissaires enquêteurs).

    Mais cette décision est attaquée au tribunal administratif en octobre, et toute avancée est maintenant suspendue jusqu'à la décision du tribunal de Châlons-en-Champagne.

    Lire la suite

  • Enquête publique sur le Mont des Quatre Faux

    Informations du site du parc éolien du Mont des 4 Faux.

    Le projet éolien du Mont des Quatre Faux se situe à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Reims et à 15 km au Sud de Rethel, dans le département des Ardennes (08), à la frontière avec la Marne (51). Ce site est localisé sur le territoire de la Communauté de communes du Pays Rethélois et de la Communauté de communes de l’Argonne Ardennaise.

    Le secteur d’implantation des éoliennes couvre une superficie d’environ 5000 hectares (50 km2) et concerne huit communes : Bignicourt, Cauroy, Hauviné, Juniville, La Neuville-en-Tourne-à-Fuy, Machault, Mont-Saint-Rémy, Ville-sur-Retourne.

    L'enquête publique se tiendra du lundi 23 janvier au vendredi 24 février 2017.

    Une commission indépendante a été désignée à cet effet par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Elle est chargée de recueillir l’avis du public, de l’interroger sur les éléments du dossier et, in fine, de donner son avis dans un rapport à l’attention du Préfet.

    La commission assurera plusieurs permanences dans les communes d’implantation du projet selon le programme prévu sur l’avis d’enquête publique affiché dans les communes et téléchargeable ci-dessous.

    Nous invitons tous les citoyens à y participer, en venant s’informer sur le projet, poser ses questions et émettre un avis, quel qu’il soit.


    Télécharger le pdf Avis d'enquête publique pour le Mont des Quatre Faux

    Lire la suite

  • Mont des 4 Faux : le plus grand parc éolien de France !

    On n'entend plus beaucoup parler du projet éolien prévu sur le territoire des communautés de communes du Sud Ardenne (Juniville et Vouziers).

    Un blocage était constaté depuis des mois, suite à l'avis négatif de l'armée : les éoliennes risquaient de perturber les radars de surveillance du ciel français. Pour palier à cet inconvénient, un radar spécifique sera installé près des éoliennes, aux frais du porteur de projet (la société belge Windvision)

    Voici une information tirée du site de l'Agence Locale de l'Energie, mise à jour en octobre 2013.

    La société Windvision étudie l’implantation d’un vaste parc qui pourrait atteindre 450 MW de puissance, à cheval sur les communautés de communes du Junivillois et de l’Argonne Ardennaise. Sept communes différentes au moins sont concernées par les implantations.

    L’espace potentiel étudié globalement par un même développeur, permet de rechercher la création d’une véritable trame régulière, mettant à profit l’immensité des plaines du sud des Ardennes.

    Les machines envisagées sont à l’échelle du paysage : des éoliennes Enercon E126 de 7,5 MW de puissance unitaire ; 200 mètres de haut en tout (mât de 135 m et rotor de 127 m de diamètre) ; sur une trame paysagère de 750 mètres sur 800 m.

    Le projet comprend une première tranche de 33 machines acceptée en juin 2013, pour une puissance totale de 247,5 MW. 6 autres machines pourraient être rapidement validées. Ces implantations d’éoliennes nécessitent la mise en place d’un radar de surveillance militaire au milieu du parc, financé par la société d’exploitation. La suite du parc est conditionnée au résultat d’une étude de suivi de l’éfficacité du radar supplémentaire.

    La phase de construction pourrait démarrer en 2014, un centre de mise en service est déjà implanté à Juniville.

    projet-c3a9olien-junivillois.jpg


  • Les nouveaux parcs éoliens en baisse

    Le ministère du développement durable publie les chiffres sur les nouvelles installations d'éoliennes

     

    On note une baisse importante pour ce premier trimestre 2011, difficile à interpréter. Sur 3 mois, laparc éolien,eoliennes,énergies renouvelables période est un peu courte pour tirer des conclusions définitives. Cependant on peut se demander si ce ralentissement est lié à des difficultés administratives ou techniques, s'il marque un désintérêt pour les énergies renouvelables de la part des opérateurs privés ou de l'Etat.

    Il faudra suivre ces publications pour se faire une opinion plus précise et comparer ces chiffres au développement des énergies non renouvelables, nucléaire compris.

     

    Voici les chiffres donnés par le ministère :

     

     

     

    Un début d’année au ralenti pour l’éolien...

    Avec seulement 80 MW nouveaux raccordés au cours du premier trimestre 2011, le développement du parc éolien connaît un net ralentissement en ce début d’année, contrairement au rythme très soutenu du dernier semestre 2010 (350 MW par trimestre en moyenne). Le parc éolien aurait augmenté de 1 173 MW en 2010 selon les derniers chiffres disponibles, soit un accroissement un peu supérieur à ceux des deux années précédentes (1 094 MW en 2009 et 1 048 MW en 2008). À noter, la répartition assez équilibrée des nouvelles installations sur le territoire pour ce premier trimestre.

     

    La production éolienne s’élève à 3,2 TWh au premier trimestre 2011, soit près de 0,4 TWh supplémentaire par rapport au premier trimestre 2010 (+ 15 %). La part de l’éolien dans la consommation électrique nationale a franchi la barre des 2 % en ce premier trimestre (2,2 %).