Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aeroport de nantes

  • Notre-Dame-des-Landes : décision surprenante du tribunal administratif

    La cour administrative d'appel de Nantes a validé les arrêtés préfectoraux qui doivent permettre le début des travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Pourtant le rapporteur public s'était prononcé contre cette validation, et dans l'immense majorité des cas, le tribunal administratif suit l'avis du rapporteur. Cette décision ne change pas l'avis des opposants et n'empêchera pas la poursuite des luttes contre l'implantation du nouvel aéroport. Voici 2 réactions de collectifs engagés dans ce combat.

    14 novembre 2016 - Communiqué commun du mouvement anti-aéroport après la décision de la cour administrative d’appel de Nantes

     Une décision qui n’entame en rien la légitimité de notre combat

     Fait très exceptionnel, la cour d'appel a choisi d'aller à l'encontre de l'avis, développé le 7 novembre devant la juridiction administrative de Nantes, de Madame le rapporteur public. Pour la première fois devant un tribunal, dans son réquisitoire, celle-ci avait démontré le caractère destructeur du projet, mis en avant à partir de textes officiels de la DGAC l'existence de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique comme alternative crédible et validé bon nombre des arguments des opposants en s'appuyant sur le droit européen et français (éviter, réduire, compenser... les dégâts environnementaux). Elle a demandé l'annulation des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux d'aménagement de l'aéroport et ne l'a pas obtenue. Les requérants examinent dès demain la poursuite des recours.

     La décision de la Cour d'appel n'entame en rien la légitimité de notre combat face à la destruction du vivant et à la marchandisation du monde. L'ensemble du mouvement anti-aéroport réaffirme qu'il ne laissera place à aucun début de travaux ni d'expulsion sur la zad de Notre-Dame-des-Landes.

    Nos appels à soutien et réactions immédiates et massives, au niveau local, régional et au-delà, restent inchangés en cas de démarrage de chantiers ou de tentative d'expulsion. Nous les mettrons en œuvre avec toute la détermination nécessaire.

     Il n'y aura pas d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La zad fleurira !

     L'ensemble du mouvement antiaéroport: l’ensemble des organisations de la Coordination des opposants au projet d'aéroport – Copain 44 – Naturalistes en lutte – des occupant.e.s de la zad

    Lire la suite

  • Le serments des bâtons

    2016-10-08_Affiche_Manif_NDDL_Slide.jpgCette journée du 8 octobre a vu une nouvelle fois une forte mobilisation contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes

    Voici le serment des bâtons  lu à l’arrivée de la manifestation du 8 octobre avant que les manifestants viennent planter leur bâtons dans la terre de la zad.

    "Dès notre plus tendre enfance, le bout de bois, puis le bâton, prolongent notre main, en un outil incomparable... Bâtons de l’exploration prudente, pour sonder d’éventuels dangers... Pilons heurtant le riz ou le manioc dans les mortiers, qui scandent la vie quotidienne de tant de villages, en Afrique ou ailleurs... Bâtons pour rouir le chanvre, pour fouler la laine, pour remuer la lessive... comme l’ont fait nos parents... Bâtons du voyage et de l’échange, de celui du colporteur aux mats des plus grands voiliers, qui assuraient partout dans le monde la circulation des cultures.

    Bâtons qui nous rassurent et nous soutiennent quand les problèmes ou l’âge sont là, sous forme de tant de cannes... Bâtons de la protection et de la défense, en particulier des troupeaux, ici pour déplacer les vaches, là pour la transhumance des brebis ou contre les prédateurs... bâtons des palissades...bâtons qui maintiennent nos dunes... Bâton du pèlerin... bâton de l’engagement... bâtons de la parole partagée... Oui les bâtons accompagnent nos vies. Et c’est la symbolique de tous ces usages du bâton que nous portons ensemble ce 8 octobre.

    Lire la suite

  • Manifestation le 8 octobre contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

    Nous avons relayé dans une note précédente l'appel à manifester le 08 octobre prochain contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes.

    FNE, fédération qui regroupe de nombreuses associations écologistes , dont Nature Midi-Pyrénées où militait Rémi Fraisse, appelle à rejoindre cette nouvelle mobilisation pour la sauvegarde de cette zone humide. Voici leur appel :

    Le 8 octobre, manifestons pacifiquement aux côtés des associations qui s’opposent sur le terrain à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pour que cessent la destruction des zones humides et la violence.

     

    Lire la suite

  • 8 octobre 2016 - Notre-Dame-des-Landes - Que résonnent les chants de nos bâtons !

    4cd4eaee1c7cc4757d33459591114de7_L.jpgAcculé par les mobilisations massives des 9 janvier et 27 février, le gouvernement a organisé en juin une consultation biaisée. Se croyant forts du résultat de cette mascarade, les pro-aéroport et le premier ministre ont confirmé leur intention de procéder cet automne à l'évacuation et à la destruction de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, de ses cultures, de sa faune et de sa flore, de ses habitats et activités ainsi que des liens entre toutes celles et ceux qui se sont attaché.es à ce bocage. Ces déclarations font fi de la situation juridique du dossier puisqu'entre autres les autorisations de travaux ne sont toujours pas  accordées.

    Lire la suite

  • Très forte mobilisation pour le 16ème rassemblement estival à Notre Dame des Landes

    Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 10 juillet 2016

    On ne pouvait espérer meilleure réponse à la consultation que cette mobilisation exceptionnelle et déterminée, avec la présence sur les 2 jours de plus de 25 000 personnes dont certaines venant à Notre-Dame-des-Landes pour la première fois.

    Ce rassemblement a été marqué par la sérénité et la cohésion dans la lutte.

    Le thème proposé des "Semailles de Démocratie" a été porteur. Chacun a enrichi la réflexion collective. Entre critique de la situation actuelle et recherche d'alternatives, émerge l'espoir qu'une autre façon de faire vivre la démocratie est possible.

    Bravo à tous, participants, musiciens, bénévoles venus parfois de loin avec leurs comités de soutien prêter main forte pendant près d'une semaine.

    Bravo et solidarité avec les invités d'honneur de cette édition 2016 : les militants de Bure, en lutte contre le projet de poubelle nucléaire souterraine dans la Meuse.

    La visite de soutien d'Hugues Aufray créa une heureuse surprise.

    Parmi nos prochaines d'actions, rendez-vous est déjà pris le week-end du 8-9 octobre pour une journée de mobilisation sur la ZAD.

    Car, nous le répétons, il n'y aura pas d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes !


    Les coordinateurs du rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2016

    Lire la suite

  • NDL2016 9-10 juillet : Semailles de Démocratie...

    Jamais la Démocratie n'a été une exigence plus impérieuse qu'en cette période où nous  lançons notre rassemblement 2016 !

    Comme les années précédentes, la Coordination des Opposants* s’adresse à toute la population de la région, comme à tous les militants, toutes les organisations locales, nationales… et au-delà, engagés avec elle dans la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Elle les invite à partager ce moment fédérateur et convivial, démonstration et point d'appui d'une mobilisation intacte, et plus que jamais nécessaire, pour que vivent ce territoire et les alternatives qui se développent sur la ZAD.

    Dans la période actuelle, le thème de la démocratie s'est imposé à nous de manière évidente, bien que nous travaillions sur cette exigence depuis plus de 15 ans maintenant.

    Un déni constant de démocratie de la part des porteurs du projet : Mensonges, manipulations, faux semblants...!

    Les citoyens ont mis à jour et démonté les différentes arnaques, sans que soient troublés le moins du monde les politiques porteurs du projet qui les fomentent (cf La fabrication d’un mensonge d’Etat – F Verchère – Editions Tim Buctu).

    La loi sur l'eau est ouvertement bafouée par les propositions de « compensation » de la société Aéroports du Grand Ouest : la méthode a été retoquée par toutes les autorités scientifiques locales et nationales. Peu importe, ils n’en tiennent pas compte car ces avis sont purement consultatifs, mais alors pourquoi les avoir demandés ?

    La Commission Européenne demande l'évaluation globale des conséquences environnementales du projet mais elle semble accepter de se contenter d'un document annexe au Schéma de Cohérence Territoriale (actuellement en révision) qui serait peu contraignant et qui relèverait de la préconisation....

    La machine administrative continue à jouer son rôle de rouleau compresseur pour permettre, parait-il, les expulsions à l'automne, tandis qu'une improbable « consultation » surgie de nulle part court-circuiterait les procédures en cours, légitimerait le projet et exonérerait Hollande de tenir sa parole !

    Lire la suite

  • NDDL : notre détermination reste intacte après une consultation savamment orientée !

    Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 27 juin 2016

    L’ACIPA, malgré ses réserves, avait choisi de faire campagne pour le NON aux côtés des autres organisations 8f704c6e91e045c72378c71d940a59ce_L.jpgde la Coordination des opposants. Il était naturellement impensable de laisser le champ libre aux porteurs du projet et de ne pas profiter de cette fenêtre médiatique pour dénoncer sans cesse leurs mensonges et continuer à porter à la connaissance du plus grand nombre les justes raisons de son long combat sur un dossier si complexe.
    Qu’aurait-on entendu si l’écart des voix avait été bien supérieur par absence d’un des deux camps ?

    Notons déjà que seuls 27,84% des électeurs inscrits ont dit OUI et que 22,65% ont dit NON, soit 5 points d'écart...

    Dès que nous avons eu connaissance du lancement de cette consultation, nous avons dénoncé le périmètre honteusement réduit à un seul département alors qu’on nous vend depuis des décennies un aéroport « du Grand Ouest » et que l’État, ainsi que les Régions de Bretagne et Pays de la Loire, contribueraient largement au financement et devraient assumer les conséquences économiques et écologiques du projet.

    Lire la suite