Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

oiseaux

  • Vague de fortes chaleurs : mieux vaut prévenir que guérir

    Comme nous en été la petite faune sauvage a besoin de s’abreuver plus souvent. Malheureusement lorsque la chaleur est trop écrasante, les points d’eau (flaques, petites mares, fossés) qui permettent notamment aux oiseaux de se désaltérer et de se baigner pour se rafraîchir sont asséchés par le soleil.

    Comment les aider ?

    La méthode à adopter est simple, il suffit de mettre de l’eau fraîche à leur disposition. La LPO vous invite donc ces prochains jours à installer à l’ombre, dans votre jardin ou sur votre balcon, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d'eau. Veillez à ce qu'il soit disposé dans un endroit dégagé où les oiseaux peuvent voir venir les éventuels prédateurs. Cela permettra aux oiseaux et aussi aux hérissons, aux écureuils et aux abeilles de se désaltérer en toute sécurité. Cette eau devra être renouvelée idéalement tous les matins aux heures fraîches afin d’éviter la propagation de maladies, la prolifération des moustiques et maintenue à un niveau constant.

    Voilà une belle occasion de les observer de près !

    Lire la suite

  • STOP au nourrissage en période de reproduction

    Communiqué repris du site du ReNArd

     
     
    De plus en plus d'études montrent les effets nocifs du nourrissage à l'année. Vous pouvez mettre du tournesol dès les premières gelées et arrêter progressivement mi-mars maximum.
     
     
    En période de reproduction, c'est-à-dire d'avril jusqu'à septembre les oiseaux se nourrissent d'insectes afin d'avoir un apport conséquent en protéine. En nourrissant toute l'année vous avancez la date de ponte (souvent plus d’œufs) mais les oisillons sont plus fragiles et sensibles. Le pic de ressource alimentaire disponible (insectes) ne va pas coïncider avec la date d'éclosion et d'élevage des premiers jeunes. Le rassemblement d'oiseaux autour des mangeoires va également favoriser le développement de maladies comme la trichomonose qui va toucher un grand nombre d'oiseaux et conduire à une sur-mortalité. D'autres études ont montré que le nourrissage systématique conduisait à un déséquilibre des sexes, c'est-à-dire qu'il y a plus de mâles ou de femelles. Résultat : une chute des populations.
     
     
    Et enfin si vous observez plus de Mésanges charbonnières, c'est peut-être l'inverse pour d'autres espèces. Le nourrissage peut en effet favoriser cette espèce sauf qu'il va aussi induire une compétition inter-spécifique ce qui aura pour effet de réduire la densité dans votre jardin.
     
     
    Nous ne pouvons que vous encourager à stopper le nourrissage le printemps et l'été. Par contre vous pouvez mettre à disposition de l'eau (attention de les nettoyer régulièrement néanmoins) ce qui sera d'une grande aide pour les oiseaux de votre jardin et aux alentours.
     
     
    Pour améliorer la diversité et l'abondance dans votre jardin, n'hésitez pas à planter des haies sauvages avec des essences diverses, gardez des carrés de prairies fleuries, ne tondez pas toutes les semaines, installez des zones d'eau ou si c'est possible une mare... Faîtes de votre jardin une oasis de biodiversité :)

    Lire la suite

  • 30 & 31 mai 2020 - Week-end national de comptage des oiseaux des jardins

    Cette année encore, l’Observatoire organise un week-end national de comptage le dernier week-end de mai. Nous espérons que vous serez nombreux à y participer !

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations sur le site en ligne.

    Tout comme le comptage des oiseaux en hiver réalisé en janvier (dont les résultats des années précédentes sont disponibles ici_ résultats du comptage de janvier 2020 encore en cours de traitement), il permettra d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.

    Comment faire ?

    • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 30, soit le dimanche 31.
    • Trouver le lieu ! Idéalement un jardin, public ou privé, pas d’importance ! Il vous est aussi possible de participer si vous ne possédez qu’un balcon ou une cour.
    • Observer et noter durant 1h tous les oiseaux qui visitent votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont le plus actifs en cette période. Pour chaque espèce, ne dénombrez que l'effectif maximum d’oiseaux observé simultanément et ne comptez pas les oiseaux observés simplement en vol.

    Lire la suite

  • Des jeunes oiseaux sont au sol, que faire ?

    Communiqué de la LPO le 20.04.2020

    Avec l'arrivée du printemps, de nombreux oisillons peuvent tomber du nid. Pourtant, ils ne sont que très rarement abandonnés. Sauf risque avéré comme la proximité d'une route fréquentée ou d'un chat à l'affut, il est préférable de les laisser sur le lieu de leur découverte. Leurs parents se trouvent généralement à proximité même si on ne les voit pas.

    Avant toute action, jugez la situation

    Dans un premier temps, conservez vos distances avant d'aller vers lui, patientez un peu et posez-vous les bonnes questions : Est-il blessé ? En danger ? L'oiseau vient peut-être de tomber du nid. Est-il vraiment seul ?

    Si l'oisillon ne semble pas pouvoir s'envoler mais sautille de branche en branche ou volète au-dessus du sol, ne faites rien. Il ne lui faudra que peu de temps avant de pouvoir atteindre seul les hautes branches. Si vous l'avez déjà recueilli, remettez-le vite où vous l'avez trouvé.

    Si nécessaire, mettez-le à l'abri des dangers ou replacez-le dans le nid. Les oiseaux contrairement aux mammifères, ont un odorat très peu développé. Aussi, sachez que le fait de les toucher n'entraînera aucun rejet par les parents.

    Lire la suite

  • Nourrissage des oiseaux, quand et pourquoi arrêter ?

    Communiqué de la LPO le 31.03.2020

    Le nourrissage des oiseaux est pratiqué l'hiver par des millions de personnes dans leur jardin ou sur leur balcon, et il est bien souvent vital pour de nombreuses espèces durant cette période de pénurie alimentaire. Un nourrissage permanent peut cependant avoir des conséquences néfastes et mettre en danger certaines populations d’oiseaux.

    Ainsi, la LPO conseille aux Français de nourrir les oiseaux uniquement en période de froid prolongé, soit en général de la mi-novembre à fin mars. Dès que le printemps s'installe, les oiseaux commencent à établir leur territoire et débutent la construction de leur nid ou recherchent la cavité où ils pondront leurs œufs. S'il est alors tentant de les attirer aux mangeoires pour mieux les observer, la mise à disposition de nourriture n'est plus nécessaire, la nature fournissant suffisamment d'aliments "de saison" à l’avifaune, y compris dans les villes. Continuer de nourrir les oiseaux peut même devenir contre-productif et leur nuire.

    Si vous n’avez pas encore commencé le processus de sevrage, il est désormais temps de réduire petit à petit les quantités, afin de stopper tout nourrissage au bout de 7 à 10 jours. Cet arrêt est important car les lipides des graines ou des boules ne graisse ne sont pas adaptés aux futurs poussins qui doivent être nourris exclusivement de protéines, et de nombreuses espèces deviennent ainsi insectivores. D’autre part, la dépendance à un lieu précis de nourrissage doit cesser pour inciter les oiseaux à chercher par eux-mêmes la nourriture la plus adéquate à leur biologie. En revanche, l'apport d'eau est utile tout au long de l'année.

    Lire la suite

  • Rendez-vous au jardin les 25 et 26 janvier 2020

    Le Comptage national des oiseaux des jardins, c’est bientôt ! Oui mais c’est quoi ? On vous explique.

    Pour la 8e année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au Comptage national des oiseaux des jardins.

    Le Comptage national de quoi ?

    Des oiseaux des jardins ! C’est une opération nationale durant laquelle chacun est invité pendant une heure à compter les oiseaux de son jardin ou d’un parc public.

    C’est quand ?

    Le dernier week-end de janvier, les 25 et 26 janvier 2020.

    Et ça sert à quoi ?

    Ces données, récoltées lors de cette opération de science participative, permettent d’en apprendre davantage sur ces « oiseaux communs ». C’est-à-dire ? Sur les évolutions en cours, sur leur comportement à cette saison, sur le type de nourriture consommée, sur les oiseaux présents et ceux absents. Et oui car ces données sont analysées !

    odj_2020_chardonneret_650_fabricecahez.jpg

    Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : Fabrice Cahez

    Lire la suite

  • C’est le moment de préparer vos nichoirs pour les oiseaux de votre jardin

    Article du site de la Ligue de Protection des Oiseaux.

    Saviez-vous que les nichoirs doivent être installés dès le mois de novembre, et non au printemps ? En effet, certains oiseaux comme la mésange recherchent très tôt un lieu de reproduction. D’autres, comme le Troglodyte mignon, vont s’y abriter en hiver. Cette période permet également un temps d’adaptation, augmentant ainsi les chances que les nichoirs soient occupés par une future nichée.

    Vous possédez déjà un nichoir

    Chaque année, il est nécessaire de nettoyer les nichoirs à oiseaux. Les passereaux construisent tous les ans un nouveau nid et ne réutilisent pas l’ancien, or l’ajout de matériaux rehausse la hauteur du nid, rapprochant dangereusement les oisillons du trou d’envol. En outre, le nettoyage prévient les risques de maladies et permet de vérifier le bon état de votre nichoir.

    En premier lieu, assurez-vous que le nichoir est vide. En l’absence des oiseaux, il peut être occupé par d’autres animaux (chauves-souris, insectes…).

    Ensuite, videz le nichoir de tous ses matériaux et brossez l’intérieur avec une brosse métallique. Si nécessaire, vous pouvez appliquer de l’huile de lin pour assurer une bonne étanchéité et la préservation du bois.

    Vous trouverez tout le nécessaire pour entretenir votre nichoir sur la boutique LPO (brosse, huile de lin, désinfectant pour nichoirs…).

    Lire la suite