Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yann dugard - Page 4

  • Vœux du Maire de Vouziers : un discours très politique

     Si certains pensaient que Yann Dugard garderait une image lisse et de consensus "apolitique", ils se sont trouvés fortement contredits par le contenu du discours prononcé lors de la cérémonie des vœux de ce soir.

    Entre 150 et 200 personnes étaient réunies à la salle des fêtes à cette occasion, parmi lesquelles on remarquait le Sous-préfet, le Président du Conseil Général et son collègue sénateur des Ardennes, le Président de la Communauté de Communes et des nombreux élus et responsables du Vouzinois.

    vouziers, yann dugard,vœux 2015

    Attaquant bille en tête dès le début de sa prise de parole, Yann Dugard a dénoncé" la forte baisse des dotations annoncée par le gouvernement à l'encontre des collectivités locales".

    Il a regretté que "(ce soit)à nous qu'il est demandé de faire un effort. La baisse globale pour notre ville serait de l'ordre de 80.000€. A cela s'ajoute le coût des nouveaux rythmes scolaires qui approche 30.000€, et une baisse des recettes liée à une courbe démographique descendante, c'est près de 120.000€ qui feront défaut en 2015".

    vouziers, yann dugard,vœux 2015Yann Dugard s'est également inquiété du devenir des services publics dans la Sous-préfecture. Tout en soulignant la qualité du travail d'Olivier Gines et sa présence importante sur le terrain, il a rappelé que Vouziers ne possédait actuellement qu'un Sous-préfet par intérim. Le Sous-préfet de Rethel, qui assure cette mission, était d'ailleurs présent dans la salle (photo ci-contre).

    Il a terminé cette partie de son discours en soulignant les difficultés des associations locales, pénalisées fortement par les nouveaux rythmes scolaires, avec une perte financière importante pour certaines alors que la ville rencontre des difficultés à maintenir le niveau des subventions.

    Yann Dugard a déclaré : "je ne suis pas un Maire qui se plaint, ce sont les faits" et il a enchaîné sur les motifs de satisfaction qu'il rencontre :

    Il a salué les responsables et bénévoles des associations en tant qu'acteurs du lien social, il a souligné le rôle primordial des des acteurs sociaux, en particulier le CCAS et le FJEP.

    Il a également souligné le dynamisme retrouvé de l'UCIA, et en particulier de sa "jeune et pétulante présidente."

    Il est revenu sur l'appel à projet concernant la revitalisation des Centres bourgs. Il a annoncé que le vouziers,yann dugard,vœux 2015dossier de Vouziers avait été classé deuxième au plan régional, mais que pour d'obscures raisons, ce sont le premier et le troisième qui ont été retenus par le jury.

    Le Maire est ensuite revenu sur les événements et travaux de ces derniers mois.

    Il a annoncé les travaux projetés, parmi lesquels on retiendra l'extension de la rue de Syrienne vers la piscine avec un parking. (ce dossier sera-t-il financé par la ville ou bénéficiera-t-il d'un fond de concours de la 2C2A ?) Il a également mis en avant l'accessibilité de la Mairie, des Tourelles et du CCAS, et des études d'ingénierie pour le futur pôle scolaire et le stade municipal.

    Avant de conclure, il a salué la mémoire de Bernard Pierret, ancien Maire décédé début 2014, et il remercié les adjoints et conseillers qui travaillent pour la ville ainsi que les Services municipaux.

    Yann Dugard a enfin renouvelé ses vœux pour 2015, avant d’inviter les personnes présentes à partager un verre de l'amitié.

    vouziers, yann dugard,vœux 2015

  • Finances de la ville de Vouziers : audit, oh désespoir !

    Ce n'est franchement un vent d'optimisme qui a soufflé ce soir lors de la présentation de l'audit financier de la ville de Vouziers.

    Si on s'attache à la conclusion de la note de synthèse distribuée aux participants, on retiendra : "la réalisation d'investissements nouveaux à partir de 2013/2014 semble difficile"

    C'est Frédéric Delamarre, expert-comptable spécialiste des collectivités locales ( et maire de Liart), qui a réalisé cet audit et qui l'a présenté aux Vouzinois. Une petite centaine de personnes étaient présentes dans la salle, en comptant les élus actuels du Conseil municipal et les candidats et partisans de la liste battue aux dernières élections. Ceux-ci étaient venus assez nombreux à cette réunion, où devait donc être présenté l'audit financier demandé par la nouvelle équipe peu de temps après son élection.

    D'entrée de jeu Yann Dugard précisait qu'il s'agissait d'une information sur la situation actuelle, mais sans procès d'intention. Pour lui, on pouvait ainsi faire un état des lieux permettant  de se projeter dans les années à venir.

    Frédéric Delamarre a donc présenté son travail, qui actualise l'audit qu'il avait réalisé en 2011 pour la ville.

    Il a rappelé les 4 indicateurs importants, qui permettent de juger l'état des finances d'une collectivité :

    -L'épargne brute , c'est-à-dire la différence entre les recettes réelles de fonctionnement et les dépenses réelles de fonctionnement (hors recettes exceptionnelles)

    -l'annuité de l'emprunt, qui doit être remboursée par l'épargne brute.

    -l'épargne nette qui déduit de l'épargne brute le remboursement du capital de la dette.

    -le fond de roulement qui constitue le "bas de laine" de la collectivité pour ses payements courants.

    L'audit montre une baisse de l’épargne brute et de l'épargne nette depuis 2011, malgré une baisse de l'annuité des emprunts et la vente d'actifs.

    Un emprunt de 1 million d'euros a été fait en 2012 pour permettre de maintenir un fond de roulement suffisant dans les 3 années suivantes. Ce recours à l'emprunt ne pourra être renouvelé, et il est donc nécessaire de prendre des mesures pour redresser la situation :  augmenter l'épargne brute, diminuer les investissements.

    Pour F. Delamarre, c'est là le défit pour l'équipe municipale en place : restructurer l'épargne pour pouvoir à nouveau investir.

    Cette présentation faite, un débat s'est ouvert, principalement alimenté par des interrogations d'élus de la précédente équipe municipale, à savoir Françoise Cappelle (ancienne adjointe chargée des finances) et Frédéric Courvoisier-Clément (actuel porte-parole de la minorité municipale).

    Ce débat a tourné principalement autour de deux questions :

    Qu'apporte ce nouvel audit par rapport à celui de 2011 ?

    Quels choix politiques la majorité municipale va-t-elle tirer de ses conclusions ?

    Sur le premier point, les élus de l'ancienne équipe ont insisté sur le fait que les chiffres donnés ce soir ne faisaient que reprendre et confirmer ceux de l’étude de 2011, F Courvoisier-Clément  se posant la question de l'utilité d'une telle réunion, puisque avant même l'élection de  mars 2014 les tendances étaient connues. Le Maire a répondu que tous les Vouzinois ne connaissaient pas ces chiffres, et qu'il était important d'informer la population de la réalité des finances communales.

    F. Courvoisier-Clément a maintenu son point de vue, en déclarant qu'il n'était pas convenable de ne pas dire aujourd'hui ce qui va être fait dans les années à venir. Il a insisté sur le fait que le débat sur les perspectives devait avoir lieu avec tous les élus.

    Françoise Cappelle est à nouveau revenu sur le fait que les conclusions de l'audit avaient été présentées en Conseil municipal, et que les décisions qui en découlaient (emprunt de 1 million) avaient été votées par le conseil précédent. Elle en a conclu que les candidats en mars 2014  devaient connaitre la situation.

    Elle a demandé la communication des résultats de 2014, qui semblent plutôt rassurants : le résultat positif cumulé (fonctionnement et investissement) atteindrait plus de 1,6 million d'euros.

    Frédéric Courvoisier-Clément a repris la parole pour insister sur l'importance de travailler ensemble, en particulier pour le débat d'orientations budgétaires qui doit se dérouler prochainement.

    Le Maire n'a manifestement pas voulu saisir la perche tendue, et a mis fin à la séance sans lui répondre, en signalant qu'il avait bien pris note des remarques faites et en remerciant les personnes qui avaient assisté à cette présentation.

    Cette soirée fut un peu un dialogue de sourds entre la majorité et l'opposition municipale, les habitants "de base" n'ayant pratiquement pas pris la parole de la soirée.

    Le Maire et la majorité avaient la ferme intention de limiter la soirée à une simple présentation de l'audit. L’information, même redondante, reste toujours utile. Mais en n'allant pas au-delà, la présentation de ce soir a ouvert des possibilités de critiques à l'opposition, dont le questionnement a semblé mettre  parfois en difficulté le Maire actuel :

    -Yann Dugard et son équipe découvre-t-il seulement aujourd'hui cette situation, décrite publiquement depuis 2011 ?

    -Quelles méthodes et quelles perspectives envisagent-ils pour résoudre au mieux le problème posé ?

    Il faut remarquer que, si des investissements doivent faire l'objet d'un report de deux ou trois ans, la mise à disposition des équipements correspondants se fera dans quatre à cinq années. Ce qui parait bien tardif pour relancer le dynamisme local.

    vouziers, finances locales, françoise cappelle,frédéric courvoisier-clément,audit financier,yann dugard

  • Émotion et recueillement aux repas des anciens de Vouziers

    La date était fixée depuis de longs mois, mais le repas en l'honneur des anciens de Vouziers a failli ne pas avoir lieu du fait des événements nationaux.

    Repas des anciens 01.2015 030.jpgFinalement, Yann Dugard, le Maire de Vouziers a pris la décision de maintenir la journée d'hommage aux aînés de Vouziers, mais en supprimant la partie festive (musique et danse)

    Dans son discours de bienvenue, il a principalement insisté sur le caractère spécial de cette journée de deuil et de mobilisation, en rappelant les événements tragiques de la semaine. Il a souhaité retrouver des conditions normales pour l'an prochain, en ajoutant dans un trait d'humour que cela lui laissait quelques mois de plus pour apprendre à danser. Il a remercié tous ceux qui se sont impliqués dans l'organisation de la journée, (élus, personnel municipal, membres de la commission, bénévoles, traiteur,...)

    En fin de prise de parole, il a appelé à une minute de silence en mémoire des victimes récentes du terrorisme, minute que toute la salle a respecté debout.

     

     

    Repas des anciens 01.2015 026.jpg

    Le cours du repas a ensuite pu se dérouler normalement, menant les convives jusque tard dans l'après-midi.

    Repas des anciens 01.2015 001.jpg

    Voici quelques vues de la salle, toujours aussi bien remplie pour cet événement.

    Repas des anciens 01.2015 006.jpg

    Repas des anciens 01.2015 011.jpg

    Repas des anciens 01.2015 023.jpg

    Repas des anciens 01.2015 036.jpg

  • Conseil municipal de Vouziers : fin du round d'observation

    Élue en mars dernier, l'actuelle majorité municipale n'avait  pas subi jusqu'alors d'attaque majeure de la part de l'opposition.

    Il semble bien que le round d'observation soit fini, et que cette séance marque le début d'une opposition plus tranchée entre les deux camps. La présence plus nombreuse qu'habituellement d'anciens élus ou anciens candidats de la liste menée par  Claude Ancelme  dans le public représentait un signe annonciateur du tour particulier qu'allait prendre ce conseil. L'approche des choix budgétaires pour 2015 constitue une période où les positions se tranchent d'une manière plus marquée. Si le budget n'était pas à l'ordre du jour de ce soir, les débats à venir y apparaissaient déjà en filigrane.

    Conseil municipal 12.2014 003.jpg

    La séance a débuté par quelques informations données par le Maire.

    Yann Dugard a félicité Pauline Cosson, conseillère municipale, pour la naissance de son fils, ainsi que Richard Huet, employé communal, au foyer duquel un heureux événement est également survenu.

    Il a souligné le très bon déroulement du séjour de la délégation vouzinoise à Ratiskovice, et de l'accueil en retour qui s'est fait pour le 11 novembre.

    Il n'y a pas eu d'informations sur le problème du transport scolaire de Condé, mais ce sujet a fait l'objet d'une question écrite de l'opposition et une réponse devrait y être apportée prochainement.

    Curieusement, ni information ni début de bilan n'ont été donnés sur le dossier des centres-bourgs, pour lequel la candidature de Vouziers n'a pas été sélectionnée.

    Le Maire en a profité pour annoncer la date de quelques manifestations à venir.

    L’ordre du jour a été approuvé après l'ajout de 3 points supplémentaires.

    Le compte-rendu du dernier Conseil Municipal a été adopté sans remarque particulière.

    Conseil municipal 12.2014 006.jpgC'est Claude Adam(photo ci-contre), adjoint chargé des finances qui a présenté les points relevant de sa délégation.

    On retiendra que les tarifs municipaux pour 2015 augmenteront de 2 % dans le cas général. Ces tarifs ont entrainé un vote négatif des 5 membres de l'opposition, jugeant injustifiée cette hausse supérieure à l'inflation constatée.

    En affaires scolaires, les conseillers avaient à reformuler une délibération concernant la participation des communes extérieures au fonctionnement des Nouvelles Activités Péri-scolaires. Malgré un accord de principe sur le fond, un désaccord a été soulevé concernant les modalités pratiques de cette participation. Frédéric Courvoisier-Clément a argumenté en faveur d'une disposition jugée plus simple : les communes se verraient présenter la facture globale, quitte à récupérer ou pas la participation hebdomadaire de 2 € par enfant. Au nom de l'engagement que représenterait cette somme versée directement par les familles, le Maire n'a pas souhaité revenir sur sa proposition. Celle-ci a donc été votée sans les voix de l'opposition (5 votes contre).

     

    Le plus gros morceau de l’ordre du jour était à venir avec les délégations de Service Public.

    En ce qui concerne l'assainissement, deux offres s'opposaient, une de Véolia et une de la Lyonnaise des Eaux. Si le choix de Véolia, délégataire sortant, semblait ne pas poser de grosses difficultés, des modalités particulières ont été largement débattues. Il s'agissait notamment de valider une option qui a pour objet de contrôler les branchements des usagers.  F. Courvoisier-Clément (photo ci-dessous)  a combattuConseil municipal 12.2014 016.jpg cette option du fait de son coût et aussi du fait que cette étude a été réalisée pour au moins la moitié des foyers vouzinois lors de la phase préalable aux travaux entrepris sur les réseaux d’assainissement. Nous reviendrons prochainement sur les différents points soulevés par le responsable de l'opposition municipale, ainsi que sur les arguments qu'il a présentés. Toujours est-il que sa position a semblé  ébranler quelque peu la majorité municipale, qui n'a pas eu de réponse à opposer à son point de vue. Et si l'on a compté sans surprise 5 voix contre ce choix de délégation, on a découvert 3 abstentions qui soulignent le malaise existant à ce sujet chez certains membres de la majorité municipale.

    (précision en date du 10.12 : les absentions venaient bien de membres de la majorité municipale, et non de l’opposition comme il était noté par erreur hier. De plus, il apparaît que le décompte exact se monte à 5 abstentions et un vote contre parmi les colistiers de Yann Dugard)

    Le choix du délégataire pour le Multi Accueil a été plus rapide, et plus simple, puisque seule la Croix-Rouge avait postulé. C'est donc sans débat que la reconduction de la délégation de ce service a été votée.

    Quelques points techniques ont complété cette séance, qui s'est terminée autour d'un verre marquant ainsi la dernière séance de 2014 pour les Conseillers de Vouziers.

  • Revitalisation des centres-bourgs : Vouziers non retenu

    L'Etat avait fait appel à candidature cet été pour un programme de revitalisation des centres-bourgs de communes situées en milieu rural.

    Parmi les 300 villes retenues comme pouvant faire appel à candidature, on trouvait Revin, Carignan et Vouziers pour les Ardennes. Revin n'a pas déposé de dossier, ce qui a provoqué des réactions assez marquées de la part d'élus et d'habitants de la commune.

    La ville de Vouziers a déposé un dossier de candidature, en lien avec la communauté de communes (2C2A). Les services de la Sous-préfecture, le député, les chambres consulaires ont également pris part à ce travail.

    Le but était donc de présenter un projet de rénovation et de revitalisation du centre, en particulier en visant l'amélioration de l'habitat, des commerces et services afin de rendre plus attractif le cœur de la ville.

    Des crédits importants étaient en jeu, à répartir sur les 50 dossiers retenus.

    Le ministère vient de rendre publique la liste des 54 lauréats : en moyenne 2 à 3 dossiers sont retenus par région. Pour la Champagne-Ardenne il s'agit de Langres et Joinville en Haute-Marne.

    C'est donc une grosse déception pour Vouziers et la 2C2A qui devront se passer de ces crédits, alors que les dotations habituelles de l'Etat sont revues à la baisse. Il va être difficile de monter plusieurs gros projets de front (pôle scolaire, accessibilité des bâtiments, maison des associations, aire de jeux pour les ados, "pavillons séniors" pour les personnes âgées, travaux de voirie, etc), tels qu'annoncés dans le programme de la liste "Vouziers Autrement" de Yann Dugard.

    Voici la carte publiée par le ministère et ses commentaires :

    141126_carte_centres_bourgs.jpg

    La qualité de l’ensemble les dossiers présentés témoigne de la volonté des zones rurales de renforcer le rôle des centres-bourgs comme animateurs et forces de rayonnement des territoires. 

    Parmi les 300 dossiers présentés par des communes et intercommunalités, cinquante projets retenus seront soutenus par l’État à hauteur de 40 millions d’euros par an.

    (...)

    Les ministres souhaitent également que l’État accompagne de manière spécifique les projets qui n’ont pas pu être retenus dans le cadre de cet appel à manifestation d’intérêt, notamment en mobilisant prioritairement les dispositifs de droit commun dont ils peuvent bénéficier.

  • Le congrès des Maires des Ardennes à Vouziers.

    Cette année, c'est la ville de Vouziers qui a été chargée d'organiser le congrès des Maires du département, Yann Dugard s'étant porté volontaire au nom de la municipalité pour prendre en charge cette manifestation.

    Ce matin plus de 200 maires étaient donc réunis au centre des Tourelles pour participer à des tables rondes puis à l'assemblée plénière. On  notait la présence du Préfet des Ardennes, des députés J-Luc Warsmann et Bérangère Poletti, du sénateur Marc Laménie et du Président du Conseil Général Benoït Huré. Le Président du Conseil Régional Jean-Paul Bachy a dû se sentir un peu isolé en tant que membre de la majorité présidentielle actuelle. Le président de l'Association des Maires des Ardennes, Régis Depaix était, bien entendu, présent, et il avait invité François Baroin, Maire de Troyes. Celui-ci est candidat à la présidence de l'Association des Maires de France, et il devrait bientôt occuper ce poste pour lequel il n'a pas de concurrent actuellement.

    vouziers,ardennes,Yann Dugard,Benoît Huré, Jean-Paul Bachy, François Baroin, maire, congrès des Maires

    Le thème choisi était dans l'actualité, puisqu'il s'agissait de la réforme territoriale. Si la fusion avec lavouziers,ardennes,Yann Dugard,Benoît Huré, Jean-Paul Bachy, François Baroin, maire, congrès des Maires Lorraine et l'Alsace ne soulève pas de grandes polémiques, la disparition possible des départements et la réforme cantonale suscitent des réactions vives de la part de certains. En particulier Benoît Huré a été très virulent contre ces réformes. Il n'admet le nouveau découpage des cantons, il désapprouve tout autant le nouveau mode de désignation des élus départementaux. Il refuse également la disparition possible des départements, affirmant qu'il engagera des programmes d'investissements qui ne pourront pas être abandonnés, même si une nouvelle collectivité (la Région) prenait la relève du département. Son intervention a été largement applaudie par la salle qui semblait être tout à fait en phase avec ces propos.

    Jean-Paul Bachy lui a répondu sur un ton beaucoup plus modéré. Il a mis l'accent sur la collaboration des différents acteurs pour faire aboutir des dossiers. Il s'est même appuyé sur la présence de François Baroin pour souligner que les collectivités pouvaient  travailler sur des projets communs.

    vouziers,ardennes,Yann Dugard,Benoît Huré, Jean-Paul Bachy, François Baroin, maire, congrès des MairesLe Maire de Troyes, invité d'honneur, a également pris la parole et il a, entre autres questions, répondu à une interrogation sur le sens de sa candidature au poste de président des Maires de France. Il est également revenu sur la baisse des dotations de l'Etat en faveur des communes et des communautés de communes. Il a rappelé qu'il avait lui-même diminué ces dotations quand il était ministre du budget. Mais la baisse envisagée sur trois ans par le gouvernement actuel a paru vraiment trop importante à beaucoup, surtout elle a paru disproportionnée par rapport au poids financier des collectivités du bloc communal.

    Le président départemental Régis Depaix a pris également la parole, puis des questions venues de la salle ont été posées aux élus siégeant à la tribune et au Préfet.

    On a donc ressenti un mécontentement bien présent parmi les maires rassemblés ce jour à Vouziers, et la déroute du PS aux dernières élections municipales explique également le sentiment assez général d'hostilité vis-à-vis des réformes touchant les territoires.

    Le congrès s'est ensuite rendu en cortège sur la place Carnot, où des gerbes ont été déposées devant le Monument aux Morts.

    vouziers,ardennes,Yann Dugard,Benoît Huré, Jean-Paul Bachy, François Baroin, maire, congrès des Maires

    Après un apéritif pris dans la cour de l'école Dodeman, un bon nombre de participants ont partagé un repas servi à la salle des fêtes toute proche.

  • Quelques points divers au dernier conseil avant les congés d'été

    A Vouziers, un beau soleil estival éclairait ce Conseil Municipal de début juillet, qui était le dernier avant la pause liée aux vacances.

    Conseil municipal 07.2014 018.jpg

    En information, le Maire a annoncé la création de deux emplois conditionnels  par l'Education Nationale, un pour l'école Avetant et un pour l'école Dodeman. Ces créations, en lien avec la fermeture de classes dans les communes voisines, sont donc encore en attente de confirmation.

    Le Maire ne l'a pas annoncé, car sa nomination n'est pas de sa compétence, mais il semble acquis que l'ancien directeur du regroupement de Ballay Quatre-Champs prenne la direction de l'école Dodeman.

    Yann Dugard a informé le conseil de la création du groupe "Pacte 2014" qui regroupe les élus de la Conseil municipal 07.2014 005.jpgmajorité municipale. C'est Dominique Carpentier qui présidera ce groupe.

    Un conseil d'administration extraordinaire du collège se tiendra mercredi 3 juillet. Cette réunion est à relier à l'annonce du probable rejet  par le tribunal administratif de la délibération du collège qui avait validé l'arrêt des enseignements sur le site du Chesne. (voir les derniers commentaires sur ce blog à ce sujet).

    La fermeture brutale de la piscine est due à un incident sur une pompe. Si le calendrier des réparations est tenu, elle devrait être à nouveau ouverte en fin de semaine.

    Après ces informations, l'ordre du jour adopté pouvait se dérouler sans difficultés particulières.

    Quelques points financiers ont d'abord été votés sans opposition : l'indemnité de formation des élus, une délibération  budgétaire modificative sur un reversement de Taxe, les subventions aux associations seront au même niveau qu'en 2013. Les  associations participant aux vacances vouzinoises seront indemnisées, ainsi que le receveur municipal pour sa participation au conseil.

    vouziers,conseil municipal,yann dugard

    Chemisette et bouteille d'eau, le Maire équipé pour ce début d'été vouzinois.

    La participation de la ville au fonctionnement de l'école privée sera de 524 € par élève et par an. 4 élus de l'opposition ont voté contre cette délibération.

    Il y a eu également des votes contre de la part de l'opposition au sujet de la participation des familles extérieures de Vouziers pour que leurs enfants puissent bénéficier des activités liées à la nouvelle organisation de la semaine scolaire. Il sera demandé 150 € par an et par enfant aux communes d'origine, plus la participation directe des familles concernées.

    On a retrouvé des votes unanimes pour la quasi-totalité des points restant à étudier.

    Les Tourelles recevront une subvention pour l'organisation des spectacles de la Foire.

    Suite à la fermeture du regroupement scolaire Ballay Quatre-champs, l'ATSEM qui s'occupait des plus petits sera reprise par la ville de Vouziers, avec une prise en charge financière par les communes du regroupement pendant 3 ans.

    14 postes d'adjoints d'animation à temps partiel sont créés pour assurer les prises en charge des animations périscolaires (semaine de 5 jours).

    Le tableau des emplois de la ville s'en trouve donc modifié, avec également quelques variations internes.

    La Directrice Générale des Services a annoncé le maintien du poste de DGS au tableau des emplois. Après son départ Conseil municipal 07.2014 006.jpgprévu pour septembre, le recrutement pourra ainsi se faire avec un titulaire ou un non-titulaire.

    Le règlement des activités périscolaires a été adopté.

    Les nouveaux statuts de la fédération départementale d'électricité ont été approuvés.

    Une convention avec Voies Navigables de France doit être signée pour l'organisation de la brocante du 15/08. VNF a fait savoir que sans cette convention, le chemin de halage ne pourrait pas être mis à disposition, et il semble que cela pose un problème de faire valider cette convention d'ici cette date. La ville a déjà une solution de repli en cas de problème, la brocante se tiendrait alors derrière l'ancien CAT.

    Le règlement intérieur identique au précédent a été validé.

    Enfin une motion a été votée à l'unanimité pour dénoncer la baisse des dotations de l'Etat dans les années à venir (- 30 % d'ici 2017 ?).

    Le conseil s'est terminé par le tirage au sort des jurés d'assise, alors qu'un beau soleil éclairait encore les murs de l'Hôtel de Ville.

    Conseil municipal 07.2014 022.jpg