Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aquarius

  • Rassemblement pour sauver l’Aquarius et le sauvetage en mer

    A l'appel de SOS Méditerranée, une journée de mobilisation s'est déroulée samedi 6 octobre en France et en Europe.

    A Vouziers, l'appel a été relayé par la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme,  la LDH s'étant jointe logo.pngnationalement à cette journée.

    Une quarantaine de personnes ont répondu présent, en se rassemblant, sur le perron de la mairie de Vouziers, en fin de matinée, alors que se tenait le marché hebdomadaire sur la place Carnot.

    Le cortège s'est ensuite rendu à la Sous-préfecture, en faisant une halte au niveau du carrefour des rues Bournizet et Gambetta. La circulation a été interrompue quelques instants, sous le regard des quelques gendarmes présents.

    Devant la Sous-préfecture, une responsable locale de la LDH a pris la parole pour rappeler le sens de cette manifestation, et pour insister sur la nécessité de maintenir la mobilisation en faveur des opérations de sauvetage de l'Aquarius.

    Une motion a été déposée à l'attention du Sous-préfet, et le slogan a été reformé avec les lettres préparées par les militants de la LDH.

    Ce rassemblement a voulu montrer que la solidarité n'est pas un vain mot, et il a réussi à atteindre son objectif, compte tenu du très faible délai de préparation de l'action.

    Lire la suite

  • Acquarius – Lettre ouverte aux chefs d’Etats de L’UE

    Lettre ouverte commune envoyée à plusieurs chefs d’Etats de l’Union européenne, dont Emmanuel Macron

    Monsieur le Président de la République,

    Cinq ans, jour pour jour, après la tragédie de Lampedusa, qui a fait au moins 368 morts, les opérations de sauvetage en Méditerranée sont plus cruciales que jamais. Il est alarmant que le dernier navire de sauvetage en Méditerranée centrale puisse être contraint de cesser ses activités. Nous appelons les dirigeants européens à faire en sorte que l’Aquarius puisse continuer à sauver des vies en mer.
    La décision des autorités panaméennes de radier de son registre maritime l’Aquarius, navire de sauvetage non gouvernemental opéré par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), manifestement suite aux pressions du gouvernement italien, est un agissement répréhensible. Cela empêchera d’apporter une aide potentiellement vitale à des personnes vulnérables en danger, notamment des blessés, des femmes enceintes, des survivants de la torture, des personnes traumatisées par des naufrages et des mineurs non accompagnés.

    Lire la suite

  • L’Aquarius appelle les gouvernements européens à indiquer rapidement un port sûr de débarquement après deux sauvetages en Méditerranée

    Vendredi 10 août l’Aquarius a secouru 141 personnes en Méditerranée. Malgré ses demandes au Centre de coordination des secours maritimes libyens, aucun port sûr de débarquement n’a été proposé.

    En réponse à la crise humanitaire en cours en Méditerranée centrale, 141 personnes ont été secourues hier par l’Aquarius, bateau de recherche et de sauvetage, géré en partenariat entre SOS MEDITERRANÉE et Médecins Sans Frontières (MSF). Les deux organisations appellent maintenant les gouvernements européens à accorder rapidement à l’Aquarius un port sûr, conformément au droit maritime international, afin qu’il puisse débarquer les personnes secourues et continuer à fournir une aide humanitaire urgente.

    Au cours des deux opérations de sauvetage, l'Aquarius a informé toutes les autorités compétentes de ses activités, notamment les centres de coordination des opérations de sauvetage maritime (MRCC) italiens, maltais et tunisiens, ainsi que le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage libyen (JRCC), qui a confirmé être l'autorité de coordination pour ces sauvetages. Le JRCC libyen a informé l’Aquarius qu'il ne lui indiquerait pas de lieu de débarquement sûr et a demandé à l’Aquarius de demander un lieu sûr à un autre RCC. L'Aquarius se dirige maintenant vers le nord pour demander le lieu de sécurité le plus proche d'un autre RCC.

    Lire la suite

  • Retour de l’Aquarius en Méditerranée, où les besoins en secours sont plus nécessaires que jamais

    Le bateau de secours Aquarius, géré en partenariat par SOS MEDITERRANEE et Médecins Sans Frontières (MSF), appareille aujourd'hui de Marseille après une escale prolongée. L’Aquarius se dirige vers la Méditerranée centrale afin de venir en aide aux personnes en détresse en mer.

    « La route de la Méditerranée centrale est la plus meurtrière au monde, déclare Aloys Vimard, coordinateur de projet MSF à bord de l'Aquarius. Il n'y a presque plus de navires de sauvetage en Méditerranée centrale et aucune capacité de recherche et de sauvetage des États européens. Les secours humanitaires en mer sont désespérément nécessaires, maintenant plus que jamais. Sauver les personnes en détresse en mer reste une obligation légale et morale. Plus de 700 personnes se sont noyées ces dernières semaines. Ce mépris pour la vie humaine est terrifiant. »

    En plus de deux ans d'opérations ininterrompues de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale, c’est la première fois que l’Aquarius a passé plus d’un mois au port. Ce séjour prolongé a été la conséquence de l’évolution du contexte en Méditerranée centrale qui a gravement affecté les opérations de secours. Les conflits politiques à propos des ports de débarquement ont conduit à bloquer en mer des navires ayant secouru des migrants, pendant parfois des semaines. Les organisations humanitaires qui sauvent des vies en mer ont été criminalisées et empêchées d’entrer dans les ports italiens et maltais.

    Lire la suite