Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

medecins sans frontières

  • Combats intenses à Tripoli, en Libye : des milliers de personnes en danger immédiat

    Communiqué de Médecins Sans Frontières le 31.08.2018.

    Tripoli/Amsterdam – Depuis trois jours, la vie de Libyens ainsi que de réfugiés et migrants bloqués en Libye est mise en grave danger du fait de combats intenses dans Tripoli. Des migrants et réfugiés arbitrairement détenus dans les centres de détention dits officiels ont été pris au piège, abandonnés et enfermés pendant deux jours dans la zone des bombardements, et sans aucun accès à de la nourriture. D’autres ont été relâchés, n’ayant d’autre choix que de courir pour leur vie, espérant ne pas être pris dans les feux croisés et atteindre d’autres quartiers de Tripoli.

    MSF réitère que la Libye ne peut être considérée comme un pays sûr, et que les gouvernements européens doivent prendre leurs responsabilités, arrêter de soutenir le renvoi et maintien à tout prix des réfugiés et migrants en Libye et venir en aide aux personnes extrêmement vulnérables qui s’y trouvent actuellement coincées.

    Lire la suite

  • Greenpeace et MSF s’associent pour porter secours aux réfugiés

    Depuis novembre, des équipes de Greenpeace prêtent main forte à Médecins sans frontières (MSF) sur l’île grecque de Lesbos, où arrivent chaque jour en bateau des personnes fuyant la guerre, la pauvreté et l’oppression.

    Horrifiée par la crise continue des migrants en mer Méditerranée, Greenpeace a proposé son aide à MSF et dépêché trois grands canots pneumatiques sur l’île de Lesbos. Deux équipes de bénévoles se relaient ainsi 24h/24 pour prêter secours aux bateaux en mer ou surveiller leur arrivée depuis la Terre. Parmi eux se trouve Romain, un militant de Greenpeace France : « La coopération entre MSF et Greenpeace, c’est l’alliance de l’expertise médicale et de situation d’urgence de MSF, et de l’expertise nautique et technologique de Greenpeace. »

    Lire la suite