Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le tri à la source des biodéchets sera généralisé au 31 décembre 2023

Communiqué de FNE le 10.11.2022.

Les biodéchets sont actuellement définis à l’article L. 541-1-1 du code de l’environnement et regroupent une partie des déchets organiques (soit biodégradables) :

  • les déchets alimentaires dits « de cuisine et de table » (restes de repas…),
  • les déchets de parc et de jardin dits « déchets verts » comme les tontes de pelouse, les feuilles mortes, ou encore les tailles de haies.

Ces déchets sont particulièrement importants car ils constituent un tiers de nos ordures ménagères. Certains doivent bien sûr être évités en luttant contre le gaspillage alimentaire ou en mettant en œuvre un jardinage au naturel dès que possible. Pour les autres, il est essentiel de les sortir de la poubelle afin qu’ils puissent être valorisés comme il se doit.

Aujourd’hui incinérés ou enfouis, ils sont à l’origine de nombreux impacts sur l’environnement. En les compostant, ils pourraient nourrir les sols et leur apporter de nombreux bénéfices (stockage de carbone.

Tri à la source : vers une généralisation partout en France

Derrière ce terme se cache tout simplement le tri au plus près du lieu de génération du déchet, chez les particuliers comme les professionnels. Ces derniers sont déjà soumis à l’obligation de trier leurs biodéchets s’ils en produisent ou détiennent une importante quantité. Cette obligation, datant de 2012, a évolué jusqu’à aujourd’hui pour englober de plus en plus de professionnels.

La nouveauté concerne donc les particuliers. La loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (dite loi AGEC) prévoit la généralisation du tri à la source des biodéchets d’ici le 1er janvier 2024 pour l’ensemble des producteurs : professionnels, collectivités, ménages…

Gestion de proximité, compostage : différentes solutions à disposition

Plusieurs solutions complémentaires permettront cette généralisation du tri à la source.

  1. La première est la gestion de proximité, par le développement du compostage individuel et partagé, déjà présentes sur de nombreux territoires.
  2. La seconde est la mise en œuvre de la collecte séparée des biodéchets. Déjà présente sur plus d’une centaine de collectivités, cette collecte supplémentaire permettra de palier les éventuelles difficultés liées au compostage en zones densément peuplées, notamment urbaines.

Les biodéchets, une fois triés, sont valorisés par compostage ou méthanisation, permettant leur retour au sol. Par compostage, ils se transforment en un engrais particulièrement riche utilisable pour le jardinage.

Il est grand temps de sortir toutes des ressources organiques de nos poubelles, pour leur permettre de nourrir nos sols !

edward-howell-v7G32kVgM84-unsplash%281%29.jpg.webp?itok=J3ULheDT

Écrire un commentaire

Optionnel