Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 juin : journée du patrimoine de pays à Bayonville et environs

 

Accueil des visiteurs à partir de 13h30 salle  des fêtes, près de la mairie

À la salle des fêtes : Exposition  d’œuvres et de productions d'artistes et d'artisans

Photographies et cartes postales évoquant la vie du village

Buvette et restauration rapide

Au lavoir :  Exposition de photographies présentant les différents types de lavoirs en Argonne ardennaise

À Chennery :  Observez les linteaux sculptés des portes des maisons de ce hameau

Visites guidées

Le château de Landreville (propriété privée) : les extérieurs de l'édifice, le parc - se présenter à l'entrée du parc  à 14h, 15h30 et 17h.

L'église Notre-Dame à Bayonville, reconstruite en 1958. Œuvres d'artistes contemporains -  se présenter sur le parvis à 14h, 15h30 et 17h.

Le parc d'élevage des daims : présentation de cet élevage à 14h, 15h, 16h et 17h

L'atelier de l'artiste anglais Paul-David Wright : découvrez les créations de ce plasticien diplômé du Royal College of Art de Londres. Accueil à 14h, 15h, 16h et 17h

Animation festive de clôture: Bal musette de la fête patronale et de l'après-midi patrimonial

Vous pouvez télécharger le dépliant de cette journée.

 

Chateau_de_Landreville_-_Mai_2007_-_facade_sud-ouest_-_piccola-1.jpg

le Château de Landreville

Le bâtiment est un cube presque parfait : en incluant les tours d'angle, il mesure 21 mètres de haut, 22 mètres de long et 19 mètres de large.

Le bâtiment se compose de quatre niveaux, desservis par un escalier à vis situé dans la tour nord-ouest. A l'intérieur, les tours sont divisées en pièces habitables quadrangulaires à chaque étage à partir du rez-de-chaussée.

Le premier étage du Château s'articule le long d'un couloir qui dessert les différentes chambres. Au deuxième étage du Château se trouvent un ancien grenier à grains, diverses pièces à restaurer dont l'une avait été longtemps occupée par un peintre au début du XXème siècle, et trois petites pièces correspondant au sud-est tour, la tour sud-ouest et nord-est.

La plus belle et déjà restaurée est celle de la tour sud-est, de plan circulaire, tout en briques et poutres. La toiture et les corniches, rare exemple d'architecture de l'époque (XVIe siècle), ont été restaurées début 2004.

Les pavillons au-delà des douves semblent dater du XVIIe siècle. Celle du côté ouest correspond à l'ancienne chapelle castrale, transformée en pavillon indépendant sur deux étages après le bombardement du clocher pendant la Première Guerre mondiale.

Écrire un commentaire

Optionnel