Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cérémonie du centenaire de l'armistice de 1918

Les cérémonies de commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale ont été préparées Affiche_3_novembre_logos.jpglongtemps en avance dans tout le pays, et également  à Vouziers .

Les élus de Vouziers ont décidé de fixer ce temps fort au 03 novembre, afin de ne pas entrer en concurrence avec les manifestations nationales du 11 novembre. Les représentants des pays combattants, invités à se joindre à cette journée ont pu ainsi inscrire dans leur agenda leur venue en Argonne.

Ce sont les Tchèques et les Slovaques qui composaient la délégation la plus importante, avec des représentants officiels de l'Ambassade de leur pays, mais aussi des élus nationaux, des élus locaux, des militaires, des associations de mémoire, des musiciens et de simples citoyens. La Russie était aussi officiellement représentée, ainsi que l'Allemagne, la présence d'officiels allemands marquant le caractère irréversible de la réconciliation entre les anciens ennemis.

C’est à la nécropole de Chestres que se sont déroulées dès le matin les cérémonies les plus marquantes. Ce lieu renferme les corps de plus de 2000 soldats français, mais aussi de plusieurs centaines de combattants tchécoslovaques et russes. La nécropole de Chestres se situe à quelques centaines de mètres de la cote 153 où périrent de nombreux légionnaires tchécoslovaques partis à l'assaut d'un fort point de défense allemand.

Ce qui fait également de ce lieu un endroit de mémoire particulier, c'est la coexistence d'un cimetière militaire allemand où 1843 soldats reposent. Depuis plusieurs dizaines d'années, la séparation végétale entre les deux parties a été enlevée, créant un espace uni pour les repos des anciens ennemis.

Le soleil se montrait assez généreux pour réchauffer les participants qui faisaient une deuxième étape sur la place Carnot, devant le monument aux Morts de la ville. Pas moins de huit autobus assuraient le déplacement de tous ceux qui s'étaient inscrits pour cette grande journée de mémoire. C'est donc devant une foule importante que la cérémonie s'est déroulée. Après les dépôts de gerbes, la sonnerie "Aux Morts" et la Minute de silence, ce sont les enfants de l'école Dodeman qui ont interprété les différents hymnes nationaux. Auparavant, ces enfants avaient, chacun leur tour, déposé un fleur bleue, blanche ou rouge devant le Monument aux Morts.

C'est en suivant l'Harmonie municipale qu'un cortège s'est formé pour se rendre au lycée Masaryk. Ce bâtiment est la résultante d'un don de la jeune République tchécoslovaque, en reconnaissance de l'aide apportée par la France lors de sa création. Le lycée porte le nom de Tomáš Garrigue Masaryk, premier président tchécoslovaque, élu en 1920, après avoir été reconnu comme chef du gouvernement provisoire de l'après-guerre. C'était donc le lieu privilégié pour lui rendre hommage, notamment au moyen d'une exposition.

Après la pose du repas de midi, l'itinérance s'est poursuivie à Terron, lieu de combats féroces lors de la prise de la rive droite de l'Aisne, combats au cours desquels les volontaires tchécoslovaques se sont illustrés.

Le passage à Bobo, où est implanté le monument tchécoslovaque, était incontournable. Sur ce monument, une inscription est présente en deux langues :

" Passant ! Ici et aux environs, les 21e et 22e régiments de volontaires tchécoslovaques ont versé leur sang pour la liberté de la Tchécoslovaquie ainsi que pour la gloire et la grandeur de la France aimée.
Honneur aux héros tombés ! "
" Dosvedcuji na tomto místé, že zde a v okolí 21. a 22. pluk cechoslovaku dobrovolniku s nadšením obétoval svoji krev pro svobodu ceskoslovenska a pro slávu a velikost drahé francie.
Cest padlým hrdinum ! "

C'est en fin d'après-midi que le cortège a rejoint le cimetière allemand de Vouziers, qui jouxte le cimetière civil de la commune. Cette étape n'est pas habituelle lors des cérémonies du 11 novembre, mais la présence d'un représentant de la République fédérale allemande justifiait ce passage.

Toujours en présence des porte-drapeaux, des musiciens tchèques et de l'Harmonie municipale, un dernier dépôt de gerbes a eu lieu devant la fosse qui regroupe de nombreuses victimes allemandes non-identifiées.

C'est donc à la nuit tombante, avec un soleil qui continuait à être présent comme tout au long de la journée, que se sont achevées ces cérémonies vouzinoises.

P1420067.JPG

Les représentants officiels des différentes nations devant le Monument aux Morts.

P1420083.JPG

Les Légionnaires tchèques défilent.

guerre 1914 1918,armistice 1918,cérémonie officielle,masaryk,tchécoslovaquie,chestres,vouziers,légionnaires tchécoslovaques,terron sur aisne

La haie d'honneur devant l'entrée du lycée Masaryk.

P1420143.JPG

Dépôt de gerbe au cimetière allemand de Vouziers.

Écrire un commentaire

Optionnel