Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Argonne Ardennaise : 20 ans, cela se fête.

Le soleil a aussi voulu être de la partie pour fêter les 20 ans de la Communauté de Communes ce dimanche à Grandpré.

Dès 11 heures, les personnalités étaient conviées à l'inauguration de cette journée qui constitue le point d'orgue des festivités prévues pour l'occasion. En présence du Sous-préfet de Vouziers et d'élus du territoire (dont Noël Bourgeois, Président du Conseil Départemental et Jean-Luc Warsmann, député de la circonscription) , le Président Signoret a retracer l'historique de la collectivité. Celle-ci  a été créée sans  les communes du canton de Vouziers, qui rejoindront la Communauté quelques années plus tard.

Le fonctionnement a été plutôt difficile dans les débuts, avec des réticences à transférer leurs compétences de la part de nombreux maires, et le boulet financier qu'à constitué Nocturnia première version.

Après ce moment officiel, un repas était prévu à la salle des fêtes de Grandpré. Le menu était centré sur le thème des fruits, qui était aussi celui de la journée. Près de 200 convives ont partagé ce repas.

L’après-midi, un public nombreux a pu découvrir les animations dans plusieurs lieux de Grandpré. Le thème était donc "fête des fruits et de la nature". Cette année étant particulièrement bonne pour les fruits, il n'a pas fallu chercher bien loin pour illustrer le sujet. Les croqueurs de pommes des Ardennes présentaient une collection impressionnante par sa diversité.

De nombreux stands "nature" étaient présents, la gastronomie était à l'honneur avec des producteurs locaux.

On pouvait trouver du miel, des légumes bio, des glaces, du pétillant de groseille, des confitures, et bien sûr du jus de pomme. Les visiteurs pouvaient d'ailleurs amener leurs fruits pour être pressés sur place.

Voilà donc la Communauté de Communes qui entre dans sa troisième décennie. De nombreux projets sont en cours d'étude, et de nouvelles compétences lui seront probablement transférées. La période qui s'ouvre démarre avec un équilibre financier rassurant. Mais tout ne sera pas pour autant facile pour les dirigeants de la collectivité : des incertitudes persistent sur les dotations de l'Etat dans les années à venir, et la réticence de maires à transférer certaines compétences (eau et assainissement par exemple) peut aboutir à des tensions vives au sein de l'assemblée délibérante.

P1410793.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel