Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conférence "L'engagement des Tchèques et des Slovaques dans la Grande Guerre"

Jeudi 1er novembre 2018 à 20h
Centre culturel Les Tourelles, salle A. Girardot

 

Vouziers et les villages de la rive droite de l’Aisne, Chestres, Vandy, Terron-sur-Aisne ont été libérés en octobre 1918 par les troupes de la 4ème armée commandées par le général Gouraud dont deux régiments de chasseurs tchécoslovaques à qui il est rendu hommage chaque année au 11 Novembre.
En 2018, l’année du centenaire de ces combats, les célébrations à Vouziers auront lieu le 3 novembre et revêtiront un caractère exceptionnel avec la présence de 5 ambassadeurs. Dans le cadre de ce centenaire, la rédaction du Curieux Vouzinois a demandé à Michel Coistia de mener des recherches sur l’engagement des Tchèques et des Slovaques dans la guerre de 1914 à 1918.

timbre.jpg


Cela a exigé deux ans de travail. Peu de personnes savent en effet pourquoi des Tchèques et des Slovaques citoyens austro-hongrois donc à priori alliés des Allemands se sont battus aux côtés des Alliés de la Triple Entente : France, Grande-Bretagne, Russie, tout au long de la guerre de 1914 à 1918. Les Tchèques et les Slovaques constituaient des minorités slaves qui subissaient depuis des siècles la domination des Germains et des Magyars.

Progressivement l’idée de revendiquer un Etat indépendant s’est forgée et a été mise en œuvre par Tomáš  Garrigue Masaryk, Edvard Beneš  et Milan Rastislav Štefánik. Pour cela, il a fallu constituer une armée tchéco-slovaque et se battre au côté de la triple Entente pour pouvoir finalement, après la victoire, obtenir la création de l’Etat Tchécoslovaque.

La démarche des Tchèques et des Slovaques a été compliquée par le fait que dès la déclaration de guerre ils ont été mobilisés dans l’armée austro-hongroise. La diaspora dans le Monde s’est engagée en masse. De nombreux soldats austro-hongrois ont déserté, d’autres se sont fait faire prisonniers. Ensuite, ils ont rallié la France et là encore les choses n’ont pas été simples.

Incorporés d’abord dans la Légion Etrangère, ce qui ne convenait pas à la stratégie politique des Tchèques et Slovaques, il a fallu convaincre les divers gouvernements français et alliés pour enfin pouvoir constituer et former une armée nationale tchécoslovaque et monter au front.


C’est toute cette histoire que Michel Coistia racontera le jeudi 1er novembre à 20 heures au cinéma Les Tourelles au cours d’une conférence soutenue par un diaporama richement illustré (entrée libre).
« Une armée pour une Nation » tel est le sous-titre du livre écrit par Michel Coistia Il relate plus complètement encore l’épopée des légionnaires dans un numéro hors série de 168 pages du Curieux Vouzinois, en vente 15 euros à la bibliothèque des Tourelles. À l’issue de la conférence une séance de dédicaces sera organisée.

14_18_centans2018sem25sa_la_brigade_tch_coslovaque-00_00_15_10-3722113.jpg?itok=F1TG0mck

Écrire un commentaire

Optionnel