Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vaccination

  • Vaccination en berne

    Étant donné le peu d'affluence, le préfet vient de réduire à nouveau l'ouverture des centres de vaccination.

     

    Dans la note du 15 janvier de l'an vert, nous annoncions un premier changement, avec une diminution de l'horaire et un passage à 4 jours grippeA-Bachelot-vaccin_pics_390.jpgd'ouverture.

    Mais la fin de l'épidémie, au moins dans sa phase actuelle, est confirmée, et le moins que l'on puisse dire c'est que l'on ne se bouscule pas pour se faire vacciner.

    Le préfet des Ardennes vient de faire savoir que de ce fait, une nouvelle organisation encore plus restreinte sera mise en place à partir de lundi 25 janvier.

    Pour Vouziers, il restera le mercredi de 16h 30 à 19h 30 et le samedi de 15h à 17 h.

    Il est clair que cela annonce l'échec de la vaccination de masse telle qu'elle a été proposée. On peut prévoir qu'il n'y aura guère plus de 10% de vaccinés en France, soit un chiffre qui n'offre aucune protection collective : pauvre Roseline Bachelot, tout cela pour un si médiocre résultat !

  • Piqure de rappel

    A Vouziers, comme dans toutes les Ardennes, les centres de vaccination réduisent leurs heures d'ouverture.

     

    Pour le centre de vaccination de Vouziers, les plages et jours sont modifiés à partir de lundi prochain . Il sera ouvert les mercredis et vendredis
    de 16h30 à 19h30  et les samedis de 14h à17h.

    246226-0049.jpg?t=2335Ce changement montre que les autorités ne croient plus elles-mêmes à une reprise massive des vaccinations en ce début d'année.

    La communication gouvernementale a été un fiasco complet, et l'annonce de la fin de l'épidémie ne va pas inciter les gens à se vacciner.

    Ce vendredi, une trentaine de vaccins ont été injectés lors de la séance habituelle à la salle Bellevue. Parmi ceux-ci, presque la moitié sont des rappels pour des enfants de moins de 9 ans. Il y a donc eu une grosse dizaine de personnes qui ont fait le déplacement pour une première injection. Et c'est mieux que la veille, où moins de dix personnes ont été reçues.

    A ce rythme, il va falloir  rapidement chercher à revendre une nouvelle cargaison des vaccins commandés.

     

    La possibilité de se vacciner aux  cabinets des généralistes doit se faire cette semaine, 671345-0042.jpg?t=3268mais les doses individuelles de vaccin ne sont pas encore disponibles. Il est peu probable que cette mesure tardive change beaucoup de choses.

     

     

     

     


    Moi je veux bien, mais jamais sans mon doudou !

  • grippe : le reflux se confirme

    D'après le réseau de surveillance GROG, qui étudie la grippe chaque saison, l'épidémie est en régression.

     

    Ce réseau de terrain centralise les cas en médecine générale et en pédiatrie. La courbe ci-dessous vous donne le nombre de cas d'infections respiratoires, en comparant cet hiver au précédant.

    On voit nettement la diminution des cas depuis fin décembre, qui se confirme les 3 semaines suivantes.






    grapher_c3_v2.cgi?Region=France&Year=2009&lang=fr


     

     

    Cette épidémie n'est pas majeure jusqu'à ce jour, on ne sait pas si une deuxième vague est à venir, mais rien ne le laisse prévoir.

    Le réseau Grog retrouve des particularités à cette épidémie :

     

    "Depuis la mi-septembre 2009,

    • l'impact du virus est différent selon les classes d'âge : 37% des 5-14 ans, 25% des 0-4 ans, 5% des 15-64 ans, 1% des 65 ans et plus ont consulté un médecin généraliste ou un pédiatre pour une grippe A(H1N1)2009."


    Les plus jeunes sont donc très nettement les plus touchés, les plus de 65 ans étant presque totalement épargnés.

    Le gouvernement maintient le dispositif de vaccination de masse, et propose maintenant que les généralistes vaccinent dans leur cabinet médical.

    La communication de Bachelot et Hortefeux ayant été tellement calamiteuse,  on comprend que ces nouvelles dispositions ne reçoivent pas un accueil positif.

    Il faut espérer que l'épidémie ne redémarre pas trop vite, et que le dispositif habituel s'applique pour la saison prochaine.

    france.cgi?year=2009&week=53

     

  • 7% ou bien 93%

    Pendant la période de Noël, les séances de vaccination vont tourner au ralenti.


    centre-de-vaccination-grippe-A-H1N1_articlephoto.jpgAprès pratiquement deux mois de pratique, il est possible de tirer un premier bilan.

    Les chiffres officiels donnent environ 7% de personnes vaccinées. Il en faudrait autour de 40% pour que la vaccination permette de freiner le développement de l'épidémie.

    A ce rythme, le chiffre sera atteint au mieux au printemps : il est certain que la saison grippale sera alors terminée.

     

    Cette campagne de vaccination militarisée (centres de vaccination, convocations, ordre de priorité,...) montre donc son manque d'efficacité.

    On note que d'autres pays ont utilisé des méthodes différentes, et parfois avec des résultats bien supérieurs.

     

    Il faut dire que la communication gouvernementale a été désastreuse, réussissant à décourager les professionnels de santé et la population.

    Heureusement que l'épidémie s'est montrée moins importante et moins grave qu'annoncée, les cafouillages multiples auraient pu coûter cher.

    Car le chiffre  annoncé peut également se lire comme 93% de personnes non vaccinées.

     

  • grippe H1N1 : les centres de vaccination renforcés.

    Beaucoup de centres de vaccination ayant été débordés, le gouvernement renforce le dispositif.

     

    La vaccination de la population avait commencé très timidement, avec même un quasi fiasco parmi les personnels des hôpitaux.

    Depuis 15 jours, la fréquentation est montée flèche, et le gouvernement a pris de nouvelles mesures.

    L'accueil au centre de vaccination nécessite d'avoir reçu le bon émis par les caisses d'assurances maladie, sauf justificatif médical. Dans les premiers jours, une tolérance très large était observée. Ce n'est plus le cas maintenant, les consignes sont fermes.

    Le nombre de centres ouverts a été augmenté, et nombre d'agents ont été recrutés pour 6 mois, en particulier par l'intermédiaire de la Croix-Rouge.

    Enfin les plages horaires d'ouverture ont été élargies, l'objectif étant de vacciner 30 millions de personnes d'ici février. Nous en sommes encore très loin.

    A Vouziers les nouveaux horaires sont les suivants pour le mois de décembre. :


    Salle Bellevue477943-0081.jpg?t=1700
    Rue de Condé
    08400 VOUZIERS
    Ouvert
    Du lundi au vendredi de 15h30 à 20h30
    Le samedi de 13h30 à 18h30

  • Vaccination grippe : un frémissement

    Dans les centres de vaccination pour la grippe H1N1, on perçoit un frémissement.

     

    La participation qui était très modeste au départ commence à prendre de l'ampleur. On a même frôlé l'émeute à Metz en fin de semaine dernière, 461211-0091.jpg?t=3703les équipes présentes étant manifestement trop peu nombreuses.

    A Vouziers également les chiffres de participation augmentent. On arrive à 70 à 80 vaccinations par séance : avec 4 séances hebdomadaires , cela fait environ 300 personnes par semaine.

    Le vaccin sans adjuvant est arrivé, il est réservé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 2 ans.

    Du fait de l'augmentation des volontaires à la vaccination, les personnes qui n'ont reçu de bon sont priées de revenir à leur tour,sauf cas particulier.

    Les équipes médicales et administratives sont maintenant rodées. Il faut savoir qu'à Vouziers une dizaine de personnes est mobilisée à chaque séance.

    Les séances se pousuivent dans les jours qui viennent avec en complément la mise en place de vaccinations dans les collèges et lycées.

  • Vaccination à Vouziers : c'est pas la foule

    La salle Bellevue recevait ce jour les premiers candidats à la vaccination grippale.

     

    477943-0081.jpg?t=5364Les premiers bons qui servent de convocation sont arrivés dans les boites à lettre. Les équipes administratives et médicales ont été mises en place, et tiennent une permanence entre 16h et 20 h. ( ce sera les lundis, mercredis et vendredis)

    Tout est prêt, mais pour le moment on ne ressent pas une forte motivation. Pour la séance de ce vendredi, une dizaine de personnes ont fait le déplacement.

    Aucun incident à signaler lors des injections, le matériel de réanimation prévu a peu de chance d'être utilisé d'ici la fin de la campagne de vaccination.

    Pour ceux qui souhaitent se faire vacciner, une séance aura lieu demain samedi après-midi (entre 14 et 18 h) , en principe réservée à ceux qui ont reçu un bon, adressé par la caisse d'assurance maladie. Le samedi après-midi sera donc le quatrième créneau proposé aux Vouzinois jusqu'à la fin de cette campagne.

    897532-0083.jpg?t=3186

    L'accueil salle Bellevue

    856340-0082.jpg?t=5243
    Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait bonne presse.