Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

raymond goury

  • "Raymond, on continue"

    Il y a 5 ans, le numéro 46 de L'An Vert titrait ainsi son éditorial.

     

     

    Quelques semaines après la disparition de Raymond Goury, les membres d’Ecologie-Solidarité voulaient rendre hommage à celui qui, depuis de longues années, animait leur groupe. 5 ans après il existe toujours, même si des changements se sont produits. Il n'y a pas eu de participation à la liste de gauche aux dernières municipales, certains ne sont plus présents dans le groupe, L'An Vert est devenu également un blog.

    Mais l'essentiel a été préservé : des convictions intactes et un engagement clair.

    Raymond Goury avait été candidat aux élections cantonales en 1992. En relisant L'An Vert n°5 (une raymond goury,vouziers,élection cantonalepièce de musée !), on s'aperçoit que les thèmes défendus à l'époque restent actuels :

     

    • Article sur l'intercommunalité
    • Manifestation antiraciste contre Le Pen.
    • Note sur la retraite dont l'âge est repoussé
    • Appel à sauver les services publics
    • Défense de la spécificité de la vie en milieu rural

     

    Raymond était arrivé en tête de la gauche, devant le candidat du PS. Ce succès remarquable, il le devait principalement à son action inlassable, en tant que citoyen et en tant qu'élu, pour l'action sociale à Vouziers. Même battu au deuxième tour, cela restera un de ses plus beaux combats. (Avec aussi la lutte contre la centrale de Chooz).

    Sur la photo ci-dessus, Raymond prend la parole lors de la proclamation des résultats du premier tour des cantonales de 1992

     

    Depuis cette date, d'autres ont porté le flambeau de nos idées, en particulier aux 2 élections cantonales suivantes, avec des scores à chaque fois très honorables.

    Lors des obsèques de Raymond, il a été affirmé au nom du groupe "Ecologie-Solidarité" : Nous serons encore là demain pour nous battre, parce que nous avons des convictions, mais désormais avec une raison de plus : parce que nous le devons à la mémoire de Raymond.


    Nous avons tenu notre promesse, et nous continuerons à le faire : Nos idées, tes idées, seront plus que jamais présentes dans les débats à venir.

     

  • Votez aux élections européennes

     

    Cette note est la 1001ème de ce blog.

     

    Afin de démarrer pour le mieux ce nouveau millier de publications, nous reproduisons dans son intégralité l'éditorial de Raymond Goury, qui est paru dans "L'An Vert" n° 25 de mai 1999.

    C'est un hommage à Raymond, dont l'analyse de 1999 reste valable dans son intégralité (même si les chiffres ont bien entendu évolué).

    C'est aussi un appel au vote pour dimanche, en laissant le choix à nos lecteurs entre les listes "gauche radicale" (Front de gauche et NPA) ou la liste des Verts.

    Pour des arguments complémentaires, voir l'appel des "Alternatifs", ou celui de Clémentine Autin,  ou aller sur le site de "Europe Ecologie", du Front de Gauche, ou du NPA, mais nous jugeons que nos lecteurs sont assez grands pour se faire une opinion. Alors,dimanche, allez voter pour la liste dont vous vous sentez le plus proche, faites passer le message que cette politique libérale devient de plus en plus insupportable et que d'autres choix sont possibles.

     

    638424-0002.jpg?t=2562


    QUELLE EUROPE AU 21 ème SIECLE ?

    Au 20 ème siècle, l'Europe a été et reste le théâtre de guerres fratricides, de pillage économique, de fracture sociale, de paupérisation (18 millions de chômeurs et 50 millions de pauvres) et d'atteinte à la santé (Tchernobyl, sang contaminé, vache folle, Organismes Génétiquement Modifiés, viande aux hormones...). Bilan peu flatteur !

    Quelle sera l'Europe au siècle prochain?

    Elle sera ce que nous la ferons avec la mobilisation des victimes du libéralisme.

    Le libéralisme économique, c'est la liberté pour les forts d'écraser les faibles, pour les multinationales de licencier, de délocaliser, d'imposer la loi du marché et la libre concurrence et de désertifier les zones non rentables.

    L'Europe de Maastricht (même pour le centre gauche social démocrate) se veut libérale.

    L'Europe que nous voulons est une Europe sociale.

    Cela implique:

    - des minima sociaux européens suffisants et un SMIC commun,

    - une réduction de travail créatrice d'emplois, donc sans flexibilité ni
    annualisation; l'abaissement de l'âge de la retraite pour donner du travail aux jeunes,

    - l'accès pour tous aux biens indispensables (santé, formation ,logement, eau,
    électricité). Le PC, les Verts, la LCR et L.O. partagent notre combat.

    L'Europe doit être écologique

    Les Européens doivent être protégés contre les pollutions; le développement industriel ou agricole doit ménager l'avenir. La France doit progressivement abandonner le nucléaire comme ses voisins. Avec les Verts, nous menons ce combat.

    L'Europe doit être indépendante

    Avec la guerre des Balkans, l'Europe est tenue en laisse par les USA. Les gouvernements l'acceptent. Il faut réagir, comme il faut refuser l'hégémonie économique des USA, l'hégémonie culturelle, l'hégémonie militaire.

    L'Europe doit être démocratique et laïque

    L'Europe a été confisquée par une bourgeoisie financière, avec l'aide d'institutions technocratiques sans contrepoids ni contrôle. (Banque centrale Commission...). Il faut un exécutif élu par un parlement doté de pouvoirs réels.

    Nous luttons depuis des années avec la Gauche progressiste (PC, LCR, Verts) pour la paix, l'emploi, la justice et le progrès social.

    Un succès significatif de ces partis dynamiserait l'ensemble de la gauche et serait propice à de puissants mouvements revendicatifs européens.

    Raymond Goury