Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la petite ferme dans la prairie

La ferme des animaux est un des livres les plus connus de Georges Orwell. Son adaptation théâtrale a été jouée mercredi dernier à la MARS de Boult aux Bois.

La prairie attenante au bâtiment de l'association constituait un cadre idéal pour cette représentation, en bénéficiant d'une belle soirée de juin. L'histoire dénonce la prise de pouvoir par Staline et l'abandon des principes de la révolution russe par le successeur de Lénine.

Orwell a publié son livre en 1945, en pleine période de gloire pour Staline "père des peuples" , "soleil illuminant tout le pays"  et " généralissime de l'Union soviétique", grade spécialement créé pour lui.

La pièce tirée du livre dénonce plus généralement l'usage malfaisant du pouvoir confisqué par quelques-uns au détriment de l'immense majorité. On peut donc l'entendre comme un message politique, en dehors du contexte initial de l'écriture de l'ouvrage de G. Orwell.

C'est la compagnie "Les ombres du soir" qui proposait ce spectacle, dans le cadre d'une tournée estivale en Argonne ardennaise. Les spectateurs ont répondu présent en nombre pour cette soirée, et ils se sont retrouvé partie prenante du spectacle, en particulier lors de la grande bataille de la ferme.

La compagnie vient de Strasbourg et elle a été créée en 2016 par Youssouf Abi-ayad, comédien et metteur en scène.

La transcription de l'histoire en drame animalier permet toutes les outrances, les caricatures et les traits d'humour, dont les comédiens ne se sont pas privé.  Leur performance collective (et quasi-collectiviste) a été grandement appréciée par le public, qui a pu les retrouver dans d'autres lieux pour d'autres propositions sur le territoire du Vouzinois.

Voici la présentation de la pièce sur le site de la compagnie :

Un jour de grande famine, et lassés par les mauvais traitements qu’ils subissaient, les animaux de la « Ferme du Manoir » se révoltent et chassent leur maître de sa propriété. Dès lors, le domaine est rebaptisé « Ferme des Animaux ».

Ainsi libérés de l’oppression et de l’exploitation, les animaux deviennent leurs propres maitres ; chose encore impensable quelques jours auparavant lorsque le plus vieux cochon de la ferme, Sage l’ancien, les exhortait au soulèvement général. Les animaux établissent les lois qui régiront le fonctionnement de leur ferme et nous assistons alors à la vie au sein de cette société fraîchement constituée…

Comment les nouveaux pouvoirs vont être distribués ? Quelle nouvelle hiérarchie s’établira ? Et quelles en seront les conséquences ? Tel est le sujet de ce roman que la compagnie Les Ombres des Soirs adapte au théâtre.

Et voici quelques photos de cette soirée.

P1570789.JPG

P1570792.JPG

P1570793.JPG

P1570800.JPG

 

P1570830.JPG

P1570787.JPGP1570819.JPG

P1570783.JPG

P1570820.JPG

théatre,boult aux bois,la ferme des animaux,george orwell,orwell,les ombres du soir

théatre,boult aux bois,la ferme des animaux,george orwell,orwell,les ombres du soir

Écrire un commentaire

Optionnel