Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

givet - Page 2

  • Givet-Vauban : les lycéens dans la rue

    La mobilisation pour maintenir ouvert le lycée Vauban de Givet continue. Ce sont les lycéens qui sont descendus dans les rues de la ville pour monter leur inquiètude quant à l'avenir de leur lycée.

    D'après notre (toujours jeune) confrère "L'Union" ils étaient 80 à avoir quitté les cours. L'adjointe au maire a tenté de les rassurer, en affirmant Sopal.jpgque la "fermeture n'était pas d'actualité", mais on sait par expérience qu'une fermeture n'est jamais d'actualité, jusqu'au jour où elle est effective.

    Le maire de Givet qui n'avait pas soutenu la manifestation des parents d'élèves, est resté fidèle à lui même, en déclarant : "Ce type de manifestation ne rend pas service au lycée mais en donne plutôt une mauvaise image"

    Dans une commune qui a vu la fermeture de Tesa, du CEC, de Sopal, ...., c'est montrer le peu de considération qu'il a pour les luttes qui se sont déroulées sur le secteur.

     

     

  • Une manif pour Vauban

    Une manifestation s'est déroulée hier à Givet pour le maintien des options et donc des élèves au lycée Vauban de Givet.


    Nous vous avons informés sur les risques que ferait peser sur ce lycée la disparition de certaines options.

    D'après le blog de Michèle Leflon , les élus de droite du conseil municipal de Givet n'ont pas participé à la manifestation, pour ne pas mettre en cause la politique nationale de l'UMP. Quelle curieuse conception de leur rôle! Sont-ils au service de leur ville et de leurs concitoyens ?

    Le maire a reçu une délégation des manifestants, mais sans leur apporter un vrai soutien.

    Les Givetois semblent inquiets de la construction d'un nouveau lycée à Revin, qu'ils ressentent comme une menace contre leur propre lycée.0000297438-0_w_230_h_230.jpg?1242502808

    Notre (toujours fortifiant) confrère "L'Union" relate cette mobilisation pour "Vauban". Il annonce le chiffre de 220 participants ( c'est précis !) et publie une photo de la manifestation (ci-contre).

    Quelles sont les intentions du ministère de l'Education Nationale, et tiendra-t-il compte de cette mobilisation ? C'est une histoire à suivre, en particulier par les Vouzinois car la situation locale est assez semblable : un petit lycée qui pourrait un jour se voir menacer pour faire des économies.

  • Menace sur le lycée de Givet

    La ville de Givet doit faire face à de nombreux problèmes : pertes d'entreprises, départ du CEC de Charlemont et situation isolée à la pointe des Ardennes.

    La présence toute proche de la centrale nucléaire de Chooz n'est pas d'un apport suffisant pour faire vivre le secteur : dans la réalité, peu givet4.jpgd'emplois directs ou in directs sont en lien avec l'exploitation de la centrale.

    Tout ceci a des conséquences sur les services publics, qui souffrent des départs de population liés à ces fermetures.

    Le lycée de Givet fait partie des petits établissements, qui peuvent être mis en danger par des changements de faible importance. L'Education Nationale souhaite fermer une des options présente à Givet, et la transférer à Revin. Si cela se fait, à moyen terme le lycée de Givet est condamné  faute d'effectif suffisant.

    La population se mobilise, et les ex-salariés de Sopal sont avec eux. Sopal est une des entreprises qui a du fermer son site à Givet. Voici ce qu'ils écrivent sur leur blog :

     

    Manifestation vendredi 15 mai
    Pour les associations de parents d'élèves, les enseignants et les organisations syndicales, la fermeture du lycée Vauban serait une catastrophe économique et sociale pour la Pointe.
    « Défendons l'avenir de nos enfants, sauvons le lycée de Givet », la mobilisation se prépare.
    En effet, les associations de parents d'élèves FCPE, PEEP, le syndicat enseignant SNES FSU, les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO appellent à la manifestation vendredi 15 mai.
    Un rassemblement à l'entrée de la cité scolaire Vauban, prévu à 17 h 30, avec prise de paroles des représentants des parents d'élèves, sera suivi d'une marche silencieuse vers la mairie.

    Parents d'élèves et syndicats appellent les commerçants de Givet à se joindre à eux. Ils sont invités à baisser leur rideau le 15 mai de 18 heures à 19 heures.

    J'appelle solennellement les ex-salariés de SOPAL et tous les autres à se joindre à cette manifestation afin de défendre le lycée de Givet, qui est l'avenir de nos enfants...C'est ensemble que nous reussirons...

  • Sur la route de Givet

    Un lien vers un article de l'Humanité sur la situation dans la pointe de Givet

    Jean-Baptiste_Clement_by_Nadar.jpg


    Et la suite de la série d'articles : justice à Bogny

     


    610x.jpg

     


  • Sopal à Givet : le conflit continue

    Les ouvriers de Sopal continuent leur lutte, dans l'ignorance des journaux nationaux et le mépris de leur direction . Lors de la venue de Sarkozy àimg-17.jpg Rethel, ils avaient été reçus par un collaborateur du président . Mais le conflit semble bloqué, la direction du groupe ne voulant pas lâcher beaucoup .

    D'après notre (toujours en pointe) confrère "L'Union", le ton est au durcissement chez les ouvriers devant une direction dont les propositions restent inacceptables:

    logo%20sopal.jpg"Hier après-midi, le statu quo prédominait sur le site. On s'achemine vers un durcissement de ce long conflit entre une direction enfin présente mais avec des propositions insuffisantes et des salariés qui n'ont plus rien à perdre."

    Il est certain qu'à l'échelle de la crise mondiale, il s'agit d'un petit conflit . Mais pour les personnes qui vivent ce drame, c'est une grande partie de leur vie qui est en jeu .

  • Sopal, la lutte continue

    ill_shema_activites.gifLes ouvriers de Sopal à Givet continuent de se battre contre la fermeture de leur site . La population de Givet les a soutenus, au cours d'une manifestation qui a traversé les rues de la ville hier . La participation allait bien au-delà des employés de Sopal, car les habitants de la pointe se photo_activites4.jpgrendent compte que la situation économique les atteint tous . Cette région devait pourtant bénéficier des retombées de la centrale nucléaire voisine de Chooz .

    Cette unité nucléaire n'a que très peu d'impact sur l'économie locale, pourtant le conseil général et les élus de droite souhaite en voir construire une deuxième .

    Comme l'a déclaré le secrétaire départemental de FO devant l'usine fermée(cité par L'Union) :

    Ce que vivent les salariés de la Sopal, c'est le désespoir. C'est la colère de récolter la fermeture de leur usine après avoir tout donné. C'est aussi la peur de ne rien obtenir après tant de sacrifice car ils savent bien que Gascogne Laminates, groupe de plus de 2.500 salariés, pense d'abord à ses actionnaires avant de penser à ses salariés

  • Sopal: de qui se moque-t-on?

    UpLoad_d384091f.jpgLes patrons cherchent à avoir bonne presse et devenir des "entrepreneurs", cela sonne mieux . Mais dans la difficulté, le mépris des ouvriers revient vite à la surface. L'usine Sopal de Givet traverse de grosses difficultés, et sa fermeture est annoncé . Les ouvriers et employés de cette usine sont les premiers à souffrir de la situation . Pourtant leur employeur semble les considérer comme moins que rien : à une réunion convoquée à la direction du travail, ils n'étaient même pas présents .

    Voici ce qu'en dit la presse (source "L'Union"):

    Hier matin à 9 h 30, une réunion s'est tenue à la direction départementale du travail en présence des deux secrétaires des unions départementales CGT et FO, ainsi que des représentants du personnel de la Sopal Givet.
    L'objectif de cette réunion était de donner des explications sur les différentes procédures, démarches notamment sur le PSE (Plan social
    0000197683-0_w_230_h_230.jpg?1224929356

     

    Heureusement que Sarkozy vient nous voir mardi à Rethel, il va pouvoir réprimander les patrons irresponsables .