Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

givet - Page 3

  • Les ardennes, l'emploi et Sarkozy

    SopalPKL_Logo.gifSarkozy va venir dans les Ardennes un jour ou l'autre ou peut-être jamais . Il doit parler de l'emploi et présenter de nouvelles mesures . Pour 141881.jpg?timestamp=&cache=yesl'instant, c'est de nouvelles pertes d'emploi que l'on constate : l'inquiétude était forte à Givet depuis un certain temps , en ce qui concerne la situation de l'usine Sopal . Voici ce qi est annoncé ce jour dans la presse locale:

    ALERTE ACTU / La Sopal met la clé sous la porte et licencie 50 salariés


    La Sopal (Gascogne Laminates) spécialisée dans le papier gommé a annoncé ce mardi matin son projet de fermeture du site de Givet. La décision doit être officialisée le 30 octobre lors d'un comité central d’entreprise (CCE) à Dax, où se trouve le siège social du groupe en France.
    L'usine fermerait ses portes le 31 décembre et 50 salariés vont perdre leur emploi.

  • Bitche après l'annonce du plan

    Voici un article du " Parisien" sur le départ de l'armée de Bitche.

    Bitche veut des engagements écrits

    Pierre Roeder | 27.07.2008, 08h12
     

    EstBitcheEnLongXL.jpgLA COMMUNE de Bitche, 5 732 habitants, s’attendait au pire. Elle n’a pas été déçue. La cité fortifiée, décorée de la Légion d’honneur pour sa conduite héroïque durant la guerre de 1870 et de la croix de guerre 1939-1945, est l’une des grandes victimes du plan de restructuration militaire. Dès 2009 et sans compensation, elle perd le 57e régiment d’artillerie, présent depuis 1977.

    Soit 1 257 militaires et 120 civils ; 2 500 personnes au total, familles comprises. Le maire, Gérard Humbert (SE), avoue « un sentiment57eRA.JPG d’écoeurement ». Jusqu’aux derniers arbitrages, il a cru pouvoir récupérer le 16e bataillon de chasseurs de Saarburg, en Allemagne, finalement en partance pour Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin).
    Hubert Falco, secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire, a réservé l’un de ses premiers déplacements post-annonce à Bitche où il sera présent lundi. « Je n’accepterai les promesses que si elles sont signées noir sur blanc », indique Gérard Humbert. Hubert Falco, qui a annoncé une enveloppe de 10 M€, devra être plus convaincant pour désamorcer une légitime inquiétude. Jean-Luc Moser, président de l’association des commerçants, plante le décor : « Les services vont souffrir, les hypermarchés vont licencier car leur chiffre d’affaires va baisser jusqu’à 50 %. Des artisans ont des contrats à l’année avec l’armée, comme le pressing par exemple. »

    « Ça fera un vide »

    Dès la rentrée 2009, 171 élèves du primaire feront défaut et 85 du secondaire. Un groupe scolaire devra fermer et le centre périscolaire, programmé pour 150 000 €, est enterré. Le départ du régiment va également engendrer une crise immobilière. Parmi les militaires vivant à l’extérieur de la caserne, 170 sont propriétaires d’une maison, 420 sont locataires. L’arrivée massive de ces produits sur le marché devrait
    bitche1.jpgentraîner une spectaculaire baisse des prix.

    « Les départs des militaires sont des blessures », explique la patronne du Café de la Poste, qui a déjà vécu la dissolution, en 1997, du 4e « cuir ». Mais elle se veut optimiste : « Il ne faut pas baisser les bras. Mais ça fera un vide. » Le vide sera effectivement immense, à l’image des 3 600 ha dont 80 % de forêts libérés par l’armée. 250 ha, truffés de munitions non explosées, seraient définitivement inutilisables pour une hypothétique reconversion.
  • 3 ème Génie et CEC Givet

    Finalement, le troisième Génie, contrairement au CEC de Givet, est maintenu . Sans vouloir casser l'ambiance, voici quelques remarques sur cele_3em6.jpg fait : le premier ministre a rappelé que l'armée n'avait pas pour rôle de faire de l'aménagement du territoire . Comment expliquer l'exception pour ce site ? L'excellence de la défense présentée par les élus ? Ce facteur n'a pu avoir qu' un rôle secondaire, les élus de la Marne de l'Aisne de la Meuse ne sont pas des demeurés .

    Si on écoute le ministre de la défense, il dit clairement que l'on ne pouvait pas pour un territoire en crise proposer deux plans de restructuration de front (justice et défense ) . Si on comprend bien, cela veut dire que l'on peut le faire en temporisant un peu . Dans quelques années, le site de Charleville ne sera pas une base de défense, qui reste l'objectif à atteindre pour réorganiser l'armée pour nos gouvernants . L'exception pourra-t-elle tenir longtemps, surtout quand ces fameuses bases auront 3eme_regiment_du_genie_les_parlementaires_ardennais_au_ministere_de_la_defense.jpgune réalité plus concrète ? La question mérite d'être posée .

    Les cris de victoire ont également quelque chose d'indécents, quand des villes comme Commercy, Bitche ou Givet perdent des unités . Cette vision étroite, en particulier venant d'élus nationaux, est assez choquante . 

    Un mot sur les compensations pour Givet : le Préfet annonce le lancement des consultations pour la branche ouest du Y ardennais . En quoi uneautoroutea34-4.jpg autoroute Charleville-Rocroi va être utile  au développement de Givet ? On avait cru comprendre depuis le" Grenelle " de l'environnement que la construction d'autoroutes était stoppée, sauf rares exceptions(contournement de grandes villes ) . Que devient la priorité aux transports en communs ? Il faut avoir roulé sur l'axe amenant à Rocroi pour comprendre qu'une autoroute ne pourrait se justifier que par un accroissement considérable du trafic routier : c'est l'inverse de la politique "écologique" annoncée . On rejoint les engagements pour les énergies renouvelables et la décision de construire une deuxième centrale EPR . De grands principes, vite oubliés dans les faits .

  • 3 ème Génie oui, CEC givet non

    fort-de-charlemont-tm8v.jpgD'après "l'union" qui reprend une information de B. Poletti, la fin du CEC de Givet est confirmée, alors que le 3ème Génie de Charleville est maintenu . Elle attribue ce maintien à l'action des élus ardennais . Ce n'est pas très gentil pour les autres élus (de la Marne , de Lorraine, etc ) qui sont allés également plaider leur cause à Paris .

    Si cette information est confirmée, Charleville serait une des exceptions à la réorganisation en bases de défense de l'armée . Il se pose cependant la question de savoir jusqu'à quand cette situation exceptionnelle sera maintenue, en contradiction à la logique générale du projet .

  • carte militaire J moins1

    298646262.jpg
    Voici une carte publiée par "L e Parisien" qui laisse apparaître les sites menacés d'après les dernières rumeurs . Mourmelon, Reims et Laon sont sur cette carte, alors que les sites ardennais ne sont pas pointés : résultat définitif et officiel demain si le calendrier est tenu cette fois .(il y a déjà eu plusieurs reports)

  • carte militaire : c'est pour bientôt

    Le vote pour la réforme de la constitution passé, il est temps d'annoncer la nouvelle carte militaire née du livre blanc de la défense . Après plusieurs reports, la date de l'annonce est fixée au 24 juillet . Voici les dernières tendances connues (d'après TF1 !):

    ae8de568-43c1-11dd-a703-06b70e824aa2.jpg- Lunéville a sauvé sa peau. Le 3ème régiment de transmission devrait rester dans la ville. Les élus locaux ont réussi à convaincre le gouvernement de l'utilité stratégique de maintenir le 3ème RT à Lunéville.

     - Dieuze s'en sort également plutôt bien. Le 13ème régiment de dragons parachutistes s'en va mais il sera remplacé par une unité militaire de formation de jeunes.

     - Commercy reste prudente mais le 8ème régiment d'artillerie devrait être remplacé par une unité française actuellement installée en Allemagne, le 110ème régiment d'infanterie de Donaueschingen ou le 16ème bataillon de chasseurs de Saarburg. Pour ne pas froisser les Allemands, l'annonce sera faite après la présidence française de l'UE.

    - Barcelonnette va devoir se séparer de ses militaires. Les 100 hommes et leurs familles (sur 3000 habitants à Barcelonnette) du Centre d'instruction et d'entraînement au combat en montagne partent. 

    - Provins n'est pas mieux loti. 900 militaires et leurs familles du 2ème régiment de hussards s'en iront début 2009. Provins compte 12000f62a85e2-3bed-11dd-820d-dc85252e30f7.jpg habitants, Sourdun, où est installé le 2ème RH, 1500. 

    - Fourchambault, 5000 habitants: les 190 militaires et civils de la Base de soutien du matériel s'en vont eux aussi.

    - Bourg Saint Maurice, 7000 habitants, perd ses 1200 militaires du 7ème bataillon de chasseurs alpins, plus leurs familles. Ils vont rejoindre l'agglomération grenobloise. 

    - Bitche, 6000 habitants près de la frontière allemande, perd 200 hommes du 57ème régiment d'artillerie.

    - Lyon-Bron: l'école de santé militaire restera bien à Bron. En revanche, l'école de Bordeaux devrait disparaître. 

     

    Il n'est pas question des sites voisins de Vouziers dans cette liste ( Charleville, Mourmelon, Givet, Reims ) mais ces "indiscrétions" sont partielles, et ne préjugent pas de ce qui va se passer partout .

  • Givet : le CEC, c'est fini

    img466%255B1%255D13012006.JPGLe centre d'entraînement commando de Givet vit ses dernières heures . Il fait partie des deux sites ardennais menacés par la réorganisation des armées . Les élus départementaux qui ont été reçus au ministère des armées n'ont plus d'espoir de maintien pour cette unité ; elle devrait être fermée dans un an .

    Pour le troisième Génie de Charleville, les choses sont moins claires : il pourrait faire partie des sites traités de manière particulière, étant donnée la situation locale . Cela demanderait que le Département mette la main au portefeuille, et ce serait donc en fait au contribuable ardennais à payer pour maintenir cette présence .

    L'Etat qui n'a pas beaucoup de moyens financiers, n'est pas en mesure d'investir massivement pour regrouper desgivet3.jpg unités militaires en bases de défense, comme il le souhaite . Si le troisième Génie reste à Charleville, ce sera pour combien de temps ?

    Le jour où le gouvernement en aura les moyens, il fera tout pour aller au bout de sa logique, sinon le "Livre Blanc" de la défense n'a plus de sens . Ce n'est que dans plusieurs années qu'une telle réforme prendra toute son ampleur .