Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En annonçant deux EPR à Penly, EDF prépare un inacceptable fait accompli

EDF vient d’annoncer que son conseil d’administration avait choisi le site de Penly (Seine-Maritime) pour y accueillir deux prochains réacteurs EPR. En 2009, cette centrale avait déjà été retenue pour accueillir un premier projet d’EPR, annulé par François Hollande en 2012.

Si cette annonce n’est malheureusement pas une surprise, elle constitue un pas de plus dans le fait accompli que pratique actuellement EDF avec la complicité de l’État. Si aucune décision de nouvelle construction n’est officiellement censée advenir avant la mise en service de l’EPR de Flamanville, les discussions en cours entre EDF et le gouvernement montrent que tout est mis en place pour présenter la construction de nouveaux réacteurs comme inéluctable.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce fermement ces projets, qui enfonceraient la France dans l’impasse nucléaire pour de nouvelles décennies, avec leur lot de risque d’accident et de production de déchets radioactifs ingérables.

Alors que le chantier de l’EPR de Flamanville est un fiasco total et que l’industrie nucléaire est minée par la perte de compétences et une situation économique catastrophique, envisager de nouveaux réacteurs relève d’une fuite en avant suicidaire, qui serait payée par les contribuables. Du point de vue de la lutte contre le changement climatique, gaspiller des dizaines de milliards d’euros dans des chantiers interminables au lieu d’amorcer dès maintenant un virage vers un changement de système énergétique reposant sur la sobriété et les énergies renouvelables, est une faute que la France ne peut pas se permettre. Rappelons par ailleurs que le site de Penly est construit sur un polder et vulnérable à la montée des eaux.

Nous appelons les citoyen.nes à s’élever contre ce fait accompli inacceptable et à refuser ces choix désastreux qu’on leur impose. Pas d’EPR, ni à Penly ni ailleurs !

Communiqué du 18 décembre 2020 du réseau "Sortir du nucléaire"

870x489_penly.webp

Écrire un commentaire

Optionnel