Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PAC : n’ayons pas peur du débat citoyen !

La Confédération paysanne a toujours ouvert le débat sur l'agriculture et la PAC* aux citoyen.nes, concerné.es au premier chef pour leur alimentation et en tant que contribuables. D'ailleurs la plateforme Pour Une Autre PAC*, regroupant 43 organisations dont la nôtre, s'inscrit pleinement dans cette démarche.

Pour la première fois, un débat public est organisé, via la CNDP, sur les orientations à donner à la PAC*. Les propositions de l'Assemblée citoyenne sur l'agriculture, réunie ce week-end, confirment globalement les objectifs et les leviers pour aller vers un modèle agricole plus social et plus écologique.

Après les expertises des États généraux de l'alimentation, après les rapports d'institutions comme France stratégie et le CESE, après la Convention citoyenne pour le climat, encore une fois, il est proposé de placer au cœur de la réforme de la PAC* l'amélioration du revenu paysan, une distribution plus équitable des aides PAC* et leur ciblage sur les pratiques agro-écologiques. Des propositions qui font largement écho à notre projet pour une Politique agricole et alimentaire commune : sortie des aides à l'hectare, soutien aux petites fermes, relocalisation, circuits courts…

42607806_255987021775920_6821271345884561408_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=0ivc6btVSe4AX8C26RQ&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=1ccb86bd385397bc8ed86b1196ca917c&oe=5F9967D9

Or la FNSEA* balaye une énième fois le débat citoyen alors que nombre de paysan.nes sont encore dans une impasse économique et sociétale. Comment peut-elle refuser de débattre avec des citoyen.nes qui appellent logo_PAC_horizon_CMJN_ST_CT_transp-300x151.pngà une augmentation du revenu paysan ?! Cette posture rétrograde ne fait que montrer l'incapacité de la FNSEA* à avoir un dialogue constructif avec la société. Sans doute parce que le modèle d'agriculture industrielle que favorise ce syndicat est aujourd'hui indéfendable auprès des citoyen.nes.

Le gouvernement, en pleine négociation sur la PAC*, doit faire preuve d'ambition et porter ces revendications, aujourd'hui très largement partagées, au niveau européen.

Pour la Confédération paysanne, l'avenir d'un monde agricole bénéfique pour les paysan.nes et la planète nécessite de renforcer le lien avec les autres citoyen.nes.

Mobile_H%C3%BChnerst%C3%A4lle.jpg%20%C3%96kodorf%20Brodowin%20CC%20BY-SA%204.0.jpg

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel