Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Journée mondiale des zones humides 2020 : Zones humides et biodiversité

Les milieux humides couvrent environ 6 % des terres émergées et figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète (Skinner & Zalewski, 1995). Ils abritent une très grande variété d’espèces animales et végétales.

Le secrétariat de la convention de Ramsar choisit, pour chaque édition de la Journée mondiale des zones humides, un thème qui met en évidence un des nombreux rôles ou services rendus par les milieux humides pour le bien-être des gens et de la planète, dans le but de sensibiliser le public sur l’importance des zones humides.

Les zones humides jouent un rôle majeur dans l’état de la biodiversité

Le thème «Zones humides et biodiversité» retenu pour l’édition 2020 représente une occasion unique de mettre en avant la richesse des milieux humides, l’importance et l’état de leur biodiversité; ainsi que de promouvoir des actions pour stopper le déclin observé des nombreuses espèces qui y vivent.

wwd20_logo_f_horiz_rvb.jpg

100 % des d’amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons …); 50 % des oiseaux; et 30 % des plantes remarquables et menacées en France, ainsi qu’un grand nombre de poissons, d’insectes, etc. encore mal connus, dépendent directement des milieux humides. (Le point sur… n°144, CGEDD, 2012)

Le déclin constaté des milieux humides …

Pratiques agricoles, urbanisation, espèces invasives, changements climatiques … menacent les milieux humides et entrainent progressivement leur disparition.

87% des zones humides présentes au 18eme siècle avaient été perdues en 2000, dont 50% rien qu'au 20eme siècle. La disparition des milieux humides et 3 fois plus rapide que la déforestation (Global assessment on biodiversity and ecosystem services, IPBES, 2019).

En France, 2/3 de la superficie des zones humides françaises a été détruite depuis le début du 20eme siècle; ce qui représente près de 2,5 millions d’hectares (trois fois la superficie de la Corse). Ce déclin a été particulièrement important sur la période 1960-1990 qui a vu la disparition de 50 % des zones humides. (Rapport Bernard, 1994). Sur la période 2000-2010, l'état de 47 % des zones humides restantes a continué à se dégrader (Le point sur… n°144, CGEDD, 2012).

… qui menace la biodiversité

Le déclin des zones humides, qui s’inscrit dans le déclin de la biodiversité observé à l’échelle de la planète, menace directement les nombreuses espèces qui dépendent de ces milieux. Sur plus de 19 500 espèces dépendantes des zones humides, 1/4 sont menacées d’extinction, parmi lesquelles plus de 40% des espèces d’amphibiens.

Localement, la situation peut être encore plus critique. Sur le pourtour méditerranéen (hotspot de biodiversité) 48 % des zones humides ont disparues depuis les années 1970. ("Perspectives Mondiales des Zones Humides", Ramsar, 2018)

infog_zh_medde_2014.jpg

Une animation locale, à noter sur vos agendas.

Date(s)
1 février 2020
Localisation
Boult-aux-bois
Lieu de rendez-vous :
Maison de la Nature - 5 rue de la Héronnière 08240 Boult-aux-bois.

Horaires :
Début : 14h - Durée : 3 h
Horaires/Précisions : le samedi 1 février de 14h à 17h

Résumé de l'animation
Découverte de la biodiversité des zones humides forestières de Boult-aux-bois
Nombre de personnes maximum : 25

Milieu : M - Rivières/cours d’eau/ruisseaux permanents

 
 
Reconnaissance(s) et protection(s) du site
Site d’une agence de l’eau -
Structure organisatrice
Maison de la Nature de Boult-aux-Bois
5 rue de la héronnière
08240 Boult-aux-Bois
Nom et prénom de la personne contact : MARCOS-RODRIGUEZ Jessy
Téléphone du contact : 0324302498
Adresse électronique du contact: tourisme.maisonnatureboult@gmail.com

unnamed.jpg

Commentaires

  • Ce texte vulgarise clairement ce que des spécialistes scientifiques annoncent de différentes manières ce que notre planète risque de connaître en matière d'eau sur sa surface permettant la vie multiforme qu'on voit. Si ce drame se développe, comme il est dit, la désolation due à une forme insidieuse de sècheresse s'étendra.

    Sans tomber dans les recommandations faciles de type: "Faut qu'on...", "Il n'y a qu'à...", il me parait évident que des actions concrètes pertinentes soient mises en oeuvre par un ensemble d'acteurs : particuliers, collectivités, pays organisés.

    Ce qui est possible. Il existe en effet que des accords internationaux, sous l'influence des menaces, permettent de réaliser des travaux adéquats.

    Daniel

Écrire un commentaire

Optionnel