Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plan local d'urbanisme ou plan sur la comète ?

Au cours du conseil municipal de ce mardi, c'est le débat sur le plan local d'urbanisme qui a mis un peu d'animation, au sein d'une réunion consensuelle pour l’essentiel de son ordre du jour. Plus précisément le débat portait sur "les orientations du projet d'aménagement et de développement durable du plan local d'urbanisme intercommunal".

Avant l'étude de ce point, le maire de Vouziers a donné quelques informations.

Un minute de silence a été demandée, suite au décès de Madame Ruch, belle-mère de Guy Deforge, ancien responsable de la police municipale, et également à la mémoire de Monsieur Journet, ancien conseiller municipal de Vrizy.

Yann Dugard a présenté aux élus la nouvelle bibliothécaire, elle succède à Denis Tatinclaux qui a fait valoir ses droits à la retraite.

Le maire a apporté des réponses à des questionnements antérieurs de conseillers, notamment sur les rapports des services de l'eau et de l'assainissement.

Il a donné les résultats des élections au Comité Technique Paritaire : sur 85 votants, la CGT recueille 45 voix et la CFDT 35.

Le prochain conseil municipal aura lieu le 10 décembre.

Le débat sur les orientations du PLUi ( Plan Local d'Urbanisme intercommunal ) est une des étapes qui mènent à l'adoption de ce plan, qui doit encadrer les décisions stratégiques de l'intercommunalité dans les années à venir.Ce projet s'articule autour des 4 axes, déclinés en plusieurs orientations.

 

L'axe 1 s'intitule " Attirer sur le territoire et renforcer le développement économique".

Il comporte 3 orientations

  • Conforter le tissu industriel et artisanal
  • Valoriser et développer les richesses et les potentialités des mondes agricole et sylvicole
  • Renforcer les connections du territoire aux pôles extérieurs

L'axe 2 porte sur "Vivre sur le territoire : développer et garantir un cadre de vie durable et de qualité"

On y trouve également 3 orientations :

  • Conforter les pôles structurants, garants du bien-vivre sur le territoire
  • Adopter une stratégie résidentielle d'attraction des jeunes actifs et de maintien sur le territoire de l'ensemble de ses habitants
  • Proposer un modèle de développement durable et respectueux des ressources locales

Le troisième axe tend à "valoriser les richesses du patrimoine naturel, bâti et paysager"

3 orientations déclinent cette ambition :

  • Préserver les sites naturels et les paysages
  • Promouvoir la diversité des formes urbaines et rurales du patrimoine bâti
  • Veiller à l'intégration paysagère, urbaine et architecturale des projets d'aménagement et de construction

L'axe 4 s'intéresse à " développer le potentiel touristique du territoire et structurer une offre cohérente avec les richesses du cadre environnemental"

Il se détaille en 2 orientations :

  • Valoriser la trame verte et bleue comme support de déploiement des pratiques touristiques, ludiques et sportives.
  • Développer l'offre touristique.

Chaque orientation est détaillée en plusieurs propositions que nous ne reproduirons pas ici (document disponible en mairie)

On pourrait difficilement réfuter ces choix assez généraux, même s'il serait toujours possible de les présenter différemment et/ou de les compléter par d'autres propositions.

Pour l'opposition municipale, Frédéric Courvoisier-Clément a posé une série de questions qui tendaient principalement à faire préciser les actions concrètes qui pourraient mener à la réalisation de ces objectifs.

Il lui a été répondu que le PLUi avait pour vocation de permettre des projets par des mesures de planification d'urbanisme, mais qu'il n'avait pas pour objet de réaliser ces projets ( le PLUi  devrait aboutir à "ne pas se fermer des portes".)

En prenant l'exemple de l'implantation d'un nouveau commerce sur la zone de Vouziers, Frédéric Courvoisier-Clément a dénoncé l'hypocrisie qui consiste à permettre des développement par un plan, et à bloquer un projet par la suite.

Les autres points à l'ordre du jour étaient assez formels et n'ont pas donné lieu à des débats notables.

On retiendra le tarif au prix coûtant (9 € 50) du livre souvenir des cérémonies de novembre 2018, la demande de protection des autels de l'église de Blaise, la validation des dates d'ouverture dominicales de différents commerces et la subvention accordée aux organisateurs du Circuit cycliste des Ardennes, dont la première étape se déroulera en Argonne Ardennaise.

trame.jpg

La trame verte et bleue à Condé (Photo lanvert D.R.)

Écrire un commentaire

Optionnel