Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

180 000 espèces en danger en France : comment le plan #Biodiv2020 peut stopper l'hécatombe ?

« Nous avons le pouvoir et le devoir d’inverser le déclin de la biodiversité, poison lent qui coule dans les veines de l’humanité » soulignait Nicolas Hulot en lançant la consultation publique sur le plan #Biodiv2020. Les Français.es ont largement répondu à cette consultation et attendent eux.elles aussi un sursaut d’indignation des pouvoirs publics pour (re)mettre notre pays en mouvement sur l’enjeu biodiversité. Mais alors, comment ce plan interministériel peut-il transformer l'indignation en action ? France Nature Environnement propose cinq grands chantiers pour – enfin – stopper l'hécatombe.

180 000 espèces sont en danger de disparition, soit près d'une espèce sur trois en France. Cette nouvelle alerte, c'est l’Observatoire national de la biodiversité qui l'émet dans sa synthèse sur l'état de la biodiversité en France publiée ce 18 juin 2018. Les effectifs de plusieurs groupes d’espèces (oiseaux spécialistes des milieux agricoles et bâtis, insectes, chauve-souris) déclinent fortement, principalement à cause de la bétonisation et des pratiques agricoles et sylvicoles intensives. Les poissons migrateurs comme le saumon désertent de nombreux cours d’eau.

Ce déclin est bien connu et depuis longtemps. Le temps n’est plus au constat mais à l’action. Agir pour préserver et restaurer la biodiversité, pour sa valeur intrinsèque et les services qu’elle rend à notre société, est un enjeu vital à bien des égards : respect du vivant et des savoirs traditionnels, attractivité des territoires, cohésion sociale, dynamisme économique, qualité de vie, etc.

Plan #Biodiv2020 : consultés, les Français exhortent le gouvernement à agir

Nos concitoyen.ne.s l’ont bien compris, eux.elles qui ont déposé en à peine 24 jours, près de 26 000 contributions et voté plus de 92 000 fois sur la plateforme de consultation #Biodiv2020 ! En les comparant aux autres consultations du gouvernement, ces chiffres témoignent d'une mobilisation exceptionnelle des Français.es et démontrent, s'il était encore nécessaire, qu'ils.elles se sentent concerné.e.s par le déclin de la biodiversité, ont la volonté d’agir et attendent pour cela des réponses concrètes de la part des pouvoirs publics et des acteurs privés.

À ce jour, seule l’ossature du plan #Biodiv2020, reposant sur 5 axes stratégiques et 20 objectifs, est dévoilée. Le Gouvernement doit annoncer son contenu précis pendant l’été. Son ambition ? « Accélérer la mise en œuvre de mesures prioritaires pour atteindre les objectifs fixés par la stratégie nationale pour la biodiversité, en cours jusqu’en 2020 ». Pour y répondre et satisfaire l’attente citoyenne, le plan #Biodiv2020 devra faire preuve de cohérence, d’ambition et d’innovation dans son contenu. Comment ? France Nature Environnement milite pour que le plan s’attèle à 5 chantiers.

Pour voir le diagnostic et les propositions de FNE, cliquez ici

Me%CC%81lite%CC%81e-Prisca-Spipoll.jpg?itok=QobCdFhg

Commentaires

  • Une société dont la priorité est la boulimie des profits sans instauration de limites ou de règles risque d'aller à sa propre perte.

    La biodiversité est une richesse d'une beauté et d'un équilibre de vie stupéfiants.

    L'Homme, élément de cette biodiversité:

  • La fin de mon commentaire n'est pas passé. Je concluais par 'L'Homme est un élément de cette biodiversité mais il manque de sagesse.

    Les philosophes ont du travail en contre-poids des économistes.

    Il faut sans doute entendre les uns et les autres.

    Daniel

Écrire un commentaire

Optionnel