Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bombe atomique

  • Il ya 70 ans, Hiroshima et Nagasaki

    Pour commémorer les 70 ans des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki, des actions auront lieu dans plusieurs villes entre les 6 et 9 août à l’appel du Réseau "Sortir du nucléaire". Ces actions ont pour objectif d’exiger le désarmement nucléaire et de rappeler que la France bloque tout processus de désarmement international alors même que l’arme nucléaire continue de faire des victimes.

    Il y a 70 ans, le monde entrait dans l’ère atomique, avec l’explosion des deux bombes nucléaires larguées sur les villes japonaises de Hiroshima et Nagasaki causant le décès direct de 200 000 personnes, contaminant l’environnement par la radioactivité pour des décennies et provoquant des maladies mortelles pour les survivants et à leurs enfants…

    Lire la suite

  • Nagasaki se souvient de la bombe atomique

    Des milliers de personnes se sont rassemblées à Nagasaki pour commémorer le 68e anniversaire de la bombe atomique.(article de la Tribune de Geneve).

    nagasaki_bomb_1_.jpgLa ville japonaise de Nagasaki s'est figée vendredi pour le 68e anniversaire de la bombe atomique qui l'avait ravagée le 9 août 1945. Cette attaque avait fait quelque 70'000 morts.

    A 11H02  une cloche a sonné le glas à l'instant précis où la deuxième bombe atomique de l'histoire de l'Humanité frappait cette ville de l'ouest du Japon. Les dizaines de milliers de personnes présentes - survivants, officiels, délégations étrangères - se sont alors recueillies le temps d'une minute de silence.

    L'attaque sur Nagasaki et sur Hiroshima, qui avait fait 140'000 morts trois jours plus tôt, avaient précipité la capitulation du Japon et la fin de la Deuxième guerre mondiale, le 15 août 1945.

    Lien vers une video du bombardement

  • Nagasaki, 64 ans plus tard.

    64 ans plus tard, des personnes souffrent encore dans leur chair des conséquences de la bombe atomique de Nagasaki.

     

    A Nagasaki, où a explosé la deuxième bombe atomique américaine, une cérémonie a marqué cet anniversaire. Il reste des survivants à ce bombardement d'un type nouveau qui a fait  plusieurs dizaines de milliers de victimes (principalement des civils). Si les États-Unis s'étaient retrouvées dans le camp des vaincus, l'utilisation délibérée d'une telle bombe en visant une ville aurait été considérée comme un crime de guerre.

    Mais les Américains ne se sont jamais excusées pour les deux bombes atomiques larguées sur le Japon (plus de 200 000 morts).

    Le président Obama envisage la disparition des armes nucléaires, mais estime qu'il ne le verra pas de son vivant. Espérons qu'il ne verra pas non plus une nouvelle utilisation d'une telle arme.

    Voici un article du nouvelobs.com qui relate la cérémonie de Nagasaki :


    Le maire de Nagasaki a appelé dimanche 9 août à l'interdiction mondiale des armes nucléaires, à l'occasion du 64e anniversaire de l'explosion de la bombe atomique américaine, qui avait fait environ 80.000 morts dans cette ville japonaise en 1945.
    "Nous, êtres humains, avons aujourd'hui deux chemins devant nous", a déclaré le maire de Nagazaki, Tomihisa Taue, lors d'un discours prononcé peu après 11h02, soit l'heure à laquelle une bombe à plutonium américaine a rasé la ville le 9 août 1945. "Si l'un peut nous mener à un monde sans armes nucléaires, l'autre nous emmènera vers l'annihilation et nous fera souffrir une nouvelle fois de la destruction connue à Hiroshima et Nagasaki il y a 64 ans", a-t-il ajouté. L'attaque sur Nagasaki avait eu lieu trois jours après celle qui avait fait 140.000 morts à Hiroshima. Le Japon avait capitulé le 15 août, mettant fin à la deuxième Guerre mondiale.

     

    hiroshima_48.jpg

    Photo AFP

    Hiroshima, avant et après le bombardement américain du 6 août 1945.

  • hiroshima

    Jusqu'alors, il n'existait que des photos montrant la ville d'Hiroshima après le bombardement américain, complètement détruite, mais sans victimes visibles . Des clichés viennent d'être diffusés, donnant à voir tout l'aspect horrible d'une ville ainsi rasée: car ce sont bien les civils qui sont le plus souvent les cibles de ces bombes atomiques . Dans le cas où les américains auraient perdu la guerre contre le Japon, auraient-ils répondu de ces faits devant un tribunal?

    C'est cette même stratégie de "dissuasion" qui est une des clefs de voûte de la défense nationale actuelle . A quand une négociation mondiale sur la dénucléarisation totale . L'utilisation de telles armes ne peut jamais se justifier, et leur existence encourage la prolifération nucléaire .

     

    h_9_ill_1042874_capp_7.jpg