Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mobilisez-vous pour sauver les dauphins

Communiqué de la LPO du 15.09.2023

Avant le 28 septembre, participez à la consultation publique pour exiger de véritables mesures de protection des dauphins.

Dans une décision historique rendue le 20 mars 2023, le Conseil d’État a enjoint à l’État de mettre en place dans un délai de 6 mois des périodes d’interdiction des pratiques de pêche responsables des captures de dauphins dans le Golfe de Gascogne. Le Secrétariat d’État à la mer vient donc de présenter un projet d’arrêté pour se conformer à ce jugement.

Problème : les mesures proposées sont très insuffisantes pour atteindre l’objectif d’empêcher les dauphins de disparaître des côtes françaises.

Vous avez jusqu’au 28 septembre pour participer à la consultation publique et vous opposer à ce projet d’arrêté en envoyant un mail argumenté à l’adresse suivante : consultations-spmad@developpement-durable.gouv.fr

Pourquoi s’y opposer ?    

Chaque année, plus de 10 000 cétacés meurent piégés dans les filets de bateaux de pêche opérant dans le Golfe de Gascogne, à tel point que des études scientifiques alertent sur le risque d’extinction de la population de dauphins commun dans le Golfe d’ici 40 à 50 ans.

Face à cette situation, les experts du Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM) recommandent de suspendre pendant plusieurs mois l’activité des pratiques mises en cause afin d’endiguer le massacre.

Malheureusement, ce que propose le gouvernement ne permettra pas d’atteindre cet objectif :

  • La durée proposée de 4 semaines de fermeture est trop courte. Les scientifiques préconisent 6 semaines à 4 mois d’interdiction pour espérer limiter significativement la mortalité des cétacés.
  • Les dérogations à l’interdiction permettront à la quasi-totalité des bateaux concernés de continuer à pêcher en toute impunité. Seront en effet exemptés les navires s’engageant à s’équiper de dispositifs acoustiques de réduction des captures, dont l’efficacité n’est pas démontrée, OU de caméras embarquées, sans effet sur la mortalité des cétacés. En outre, les fermetures ne s’appliqueront pas aux navires de moins de 8 mètres, qui sont aussi responsables de nombreuses captures.

La LPO demande au gouvernement d’écouter la science et de véritablement interdire toutes les pratiques de pêche responsables des captures de dauphins pendant une période continue de 6 semaines minimum au cours de l’hiver sur l’ensemble du Golfe de Gascogne, tout en accompagnant la transition écologique des pêcheries par un système d’indemnisation.

Merci pour votre soutien !

Dd_20200204_Bretignolles_PELAGIS_EMeheust_12002036_IMG_7749_1360.JPG

Crédit photo : E. Meheust / PELAGIS

Écrire un commentaire

Optionnel