Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Suspendons la chasse de trois espèces d’oiseaux menacées

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a ouvert une consultation publique concernant la chasse de trois oiseaux menacés : la tourterelle des bois, la barge à queue noire et le courlis cendré. France Nature Environnement vous invite à donner votre avis sur le site web du ministère avant le 22 juillet.

Pourquoi faut-il se mobiliser en faveur de ces oiseaux ?

Ces oiseaux sont menacés au niveau mondial : ils sont classés sur la Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, un indicateur largement reconnu au plan scientifique, qui évalue le risque d’extinction des espèces à court et moyen terme. Ils sont encore plus menacés au niveau national : la Liste rouge française les a classés comme « vulnérables ».

Chez tous nos voisins européens, la barge à queue noire et le courlis cendré sont protégés : la France est le dernier pays d’Europe où ces espèces sont encore chassables. De plus, les accords internationaux sur les oiseaux migrateurs, signés par la France, prévoient que ces espèces ne doivent pas être chassées.

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 22 juillet sur la page web de la consultation pour avoir plus d’informations, et postez votre commentaire sur la page prévue à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés, pour que votre réponse soit bien comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre à la consultation en donnant un avis favorable aux moratoires, tout en demandant à ce que la durée de la suspension soit portée à cinq ans au lieu d’un, car il est évident que les effectifs de ces oiseaux ne pourront pas se rétablir avant plusieurs années.

Vous pouvez demander également au gouvernement de faire cesser le tourisme cynégétique qui permet à des chasseurs français peu scrupuleux d’aller massacrer les tourterelles à l’étranger, dans des pays où l’espèce n’est pas protégée.

Voici quelques arguments que vous pouvez utiliser :

  • Ces espèces sont classées comme menacées au niveau international et « vulnérables » en France sur la Liste rouge de l’UICN, un indicateur largement reconnu au plan scientifique, qui évalue le risque d’extinction des espèces à court et moyen terme.
  • En Europe, la tourterelle des bois a vu ses effectifs chuter de 80% en l’espace de 40 ans.
  • La Commission européenne a demandé aux États membres de stopper la chasse de la tourterelle et en 2020, le Conseil d’État français a suspendu l’arrêté qui autorisait cette chasse.
  • Les accords internationaux signés par la France prévoient que le courlis cendré et la barge à queue noire ne doivent pas être chassés. Ces espèces sont protégées dans tous les autres pays d’Europe : la France est le dernier pays où elles sont encore chassables.

Allons plus loin : partagez la mobilisation

Plus nous serons nombreux à nous exprimer pour la suspension de ces chasses, plus nous aurons de chance d’être entendus. N’hésitez pas à mobiliser votre entourage : bouche-à-oreille, courriels, partages sur les réseaux sociaux… Nous avons jusqu’au 22 juillet 2022 pour faire pencher la balance !

Invitation%20-%20format%20Twittermail.png.webp?itok=3QNgOFei

Écrire un commentaire

Optionnel