Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les communardes ne sont pas oubliées

Les féministes et leurs combats si légitimes occupent souvent une place dans l’actualité et les médias. Malheureusement, ce sont souvent des circonstances dramatiques qui conduisent à relater les combats des femmes pour plus de respect, d’égalité et de droits réels dans tous les domaines.

Dans les guerres, les luttes révolutionnaires et de libération, les femmes jouent toujours un rôle déterminant. Ce fut le cas pendant la Commune de Paris débutée le 18 mars 1871 et qui se conclura par la semaine sanglante du 21 au 28 mai 1871. Le bilan des victimes est dramatique avec au moins 7000 morts dont 1400 civils fusillés. La répression qui suivra donnera lieu à 46835 procès et à de terribles condamnations.

Un concert et une exposition à Boult-aux-Bois

Avec un an de retard du à la pandémie de Covid, la maison d’activités rurales et solidaires( mars) du village de Boult-aux Bois a invité le public à se remémorer la lutte des communardes en ce 29 mai 2021, 140 ans après la fin de la semaine sanglante de 1871.

Exposition LES COMMUNARDES(1).jpg



Dans la grange est présentée l’exposition «  les communardes «  réalisée par Eléonore Zielinski. En ouverture de l’après-midi, à 14h30, la chorale révolutionnaire de Verdun «  Les mauvais jours finiront » dirigée Par Mylène Willaume a donné un remarquable concert chargé d’émotions.

P1010246.JPG

P1010245(1).JPG

Texte et photos de Michel Coistia

 

Écrire un commentaire

Optionnel