Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rassemblements contre la loi "Sécurité globale"

A Vouziers comme dans de nombreuses villes, un rassemblement était organisé ce jour contre les dispositions prévues dans la loi "Sécurité globale". Les députés sont en train d'étudier ce texte, et ont déjà adopté l'article 24, un des plus controversés. Cet article introduit un délit d'intention de nuire, et reste potentiellement dangereux pour la liberté d'informer malgré les quelques modifications votées en séance. Le fait de pouvoir filmer ou photographier les forces de l'ordre en action est une garantie pour les droits des citoyens, une utilisation malveillante de ces images pouvant être sanctionnée par les textes de loi déjà en vigueur.

D'autres dispositions de cette proposition de loi posent problème, et de nombreuses organisations, notamment de journalistes, avaient relayer l'appel à manifester.

A Paris, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées place du Trocadéro. La manifestation s'est déroulée sans incidents majeurs d'après les compte-rendus dont nous disposons.

Dans d'autres villes, des rassemblements importants ont eu lieu, en particulier à Lille, Rennes, Montpellier, ...

A Vouziers, à l'appel de la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme, un rassemblement a également eu lieu.

Plus de trente personnes se sont retrouvées  à 11h 30 devant la mairie de Vouziers. La tenue du marché hebdomadaire a permis de toucher également des personnes qui n'étaient pas a priori intéressées par cette problématique.

La présidente de la section locale a lu la lettre adressée aux députés ardennais, leur demandant de ne pas voter ce texte en l'état.

Ensuite, des musiciens ont joué plusieurs chants en lien avec la question des libertés fondamentales et avec l'importance de se battre pour les conserver.

Ce rassemblement s'est déroulé dans une ambiance pacifique et sans incidents, sous le regard de trois représentants de la gendarmerie.

P1520977.JPG

P1520987.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel