Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rassemblement en hommage à Samuel Paty mardi 20 octobre à Vouziers

Pour la laïcité, Pour la liberté d'expression, Pour les libertés,
En hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire, de géographie et d'enseignement moral et civique, pour la défense de la laïcité et pour rappeler notre attachement à la liberté d'expression, garante de toutes les libertés, nous appelons à un rassemblement citoyen mardi 20 octobre à 12 heures devant l'Hôtel de Ville de Vouziers.


Une prise de parole sera suivie d'un moment de recueillement silencieux, puis le cortège descendra déposer la déclaration lue à la sous-préfecture.


Les enseignants du Vouzinois          La section vouzinoise de la Ligue des Droits de l'Homme

5f8aeed4240000450461de90.jpeg?cache=bHqo7uGkaU&ops=scalefit_630_noupscale

 

Vous trouverez ci-dessous un extrait du texte écrit par Henri Peña-Ruiz en hommage à Samuel Paty

(...)

Samuel Paty enseignait la liberté à ses élèves, en leur permettant d'en éprouver la réalité en acte, celle de penser, d'analyser, d'assujettir tout jugement à la démarche réflexive qui peut le fonder solidement. Il le faisait avec rigueur et tact, dans le strict respect des jeunes personnes qu'il incitait à faire usage de leur jugement, à distance de tout préjugé. Tous les parents d'élèves doivent admettre cette mission majeure de l'école laïque, ce qui ne veut pas dire hostile à la religion, mais indépendante d'elle.

C'est la grandeur et l'honneur de l'École laïque républicaine que Samuel Paty incarnait. Prendre l'exemple du dessin qui caricature pour mettre sous les yeux une idée, à cet égard, n'a rien d'insultant pour les personnes, puisque celles-ci sont alors encouragées à examiner, à réfléchir, prenant ainsi conscience d'une faculté de mise à distance. Certes, un tel travail atteste une exigence à cultiver. S'agit-il pour autant de prendre à contre-pied l'héritage familial ? Non. Il s'agit de faire advenir une autre façon d'appréhender le monde, en faisant droit à la raison. Qu'est-ce que l'école ? "C'est le lieu où l'on apprend ce que l'on ignore pour pouvoir le moment venu se passer de maître" (Jacques Muglioni, dans L'École ou le loisir de penser, Éditions Minerve). L'instruction est bien fondement d'éducation à la liberté dès lors qu'elle fait le vœu cher à Condorcet de "rendre la raison populaire".

Le rôle de l'administration de l'Éducation nationale devrait être de soutenir cette ambition d'émancipation, au lieu de la désavouer quand des parents d'élèves protestent. Ayons l'école au cœur, et soyons fiers de participer au grand partage de la culture, à rebours des obscurantismes rageurs. Le fascisme islamiste s'en prend aujourd'hui à toute la République en profitant de complaisances aussi aveugles qu'irresponsables. Samuel Paty mérite l'hommage de toute la nation, et les caricatures de Charlie, présentes dans toutes les classes dès la rentrée prochaine, doivent témoigner de notre détermination à ne rien céder aux terroristes. Voltaire, encore lui, nous avertit : "Craignons toujours les excès où conduit le fanatisme. Qu’on laisse ce monstre en liberté, qu’on cesse de couper ses griffes et de briser ses dents, que la raison si souvent persécutée se taise, on verra les mêmes horreurs qu’aux siècles passés ; le germe subsiste : si vous ne l’étouffez pas, il couvrira la terre." (Avis au public.)

Écrire un commentaire

Optionnel