Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La communauté de commune va passer à l'opérationnel.

Les délégués au Conseil de communauté ont été élus en même temps que les conseillers municipaux, soit le 15 mars dernier pour la grande majorité d'entre eux. Le deuxième tour des municipales a été reporté au 28 juin, les derniers élus communautaires ont donc été connus à cette date. La situation sanitaire a repoussé également l'élection du président au 17 juillet. Lors de cette réunion, il n'y a pas eu d'accord pour l'élection des membres du bureau, cette désignation a été reportée faute de consensus entre les élus majoritaires et les élus minoritaires de Vouziers.

La tension entre les deux listes est entretenue par l’appel au tribunal administratif. La liste conduite par Frédéric Courvoisier y conteste le résultat des élections du 15 mars. Le jugement sera rendu le 17 septembre, pourtant un accord a été trouvé entre les deux listes : sur 5 postes, 2 revenaient à la minorité et 3 à la majorité (sans tenir compte de la présence au bureau de Yann Dugard en tant que vice-président, membre de droit).

Cet accord aurait pu permettre une élection rapide du bureau, avec un vote à main levée. Les autres "bassins de vie" (les anciens cantons) avaient réussi à désigner deux membres par secteur. C'était sans compter sur le secteur de Vouziers hors la ville elle-même : ces communes bénéficient elles aussi de deux représentants au bureau. Or, trois candidats se sont présentés : Jean-Pol Richelet, Maxime Minet et Bruno Dauphy.

Benmoît Singlit a pris la parole pour demander à ces 3 personnes de se mettre d'accord sur 2 noms, afin de simplifier le processus électoral. Il a tempéré son argumentation en déclarant que chacun restait libre de se présenter à cette élection.

Sous la pression, Bruno Dauphy retirait sa candidature, et le Président le remerciait pour ce geste. Mais Frédéric Mathias  prit la parole et contesta cette prise de position du Président, le maire de Boult-aux-Bois dénonçant une atteinte à la vie démocratique. Réinterrogé sur sa position, Bruno Dauphy maintenait finalement sa candidature.

17 candidats pour 16 places, un vote à bulletins secrets devenait nécessaire. Avec une centaine de votants et un dépouillement compliqué du fait du nombre de noms à pointer, la procédure a été longue, d'autant qu'il a fallu imprimer en urgence les bulletins de vote. Dans l’attente de l'imprimante, les vice-présidents ont présenté les commissions dont ils auront la charge (nous y reviendrons dans cette note).

Voici les candidats :

P1520312.JPG

Finalement, tous auront obtenu plus de 50% des voix, mais Maxime Minet ne sera pas au bureau car c'est lui qui a obtenu le moins de suffrages. Notons que le secteur du Chesne n'a qu'un poste, étant déjà représenté par le Président et par Danielle Andrey qui y siège en tant que vice-présidente.

Les autres points à l'ordre du jour étaient également liés à la mise en place des instances communautaires.

 

Les vice-présidents ont des délégations dans différents secteurs et sont en charge des commissions correspondantes. Ils ont présenté leur domaine et leur vision, ainsi que les actions qu'ils envisagent.

Yann Dugard est en charge de l'urbanisme et de l'habitat.

Christophe Manceaux prend la communication et l'organisation de la gouvernance, ainsi qu'une deuxième commission chargée des questions liées à l'agriculture.

Vincent Fleury sera responsable des finances et  aussi des grands travaux.

Pierre Laurent-Chauvet s'occupera de l'économie et de l'emploi.

Désiré Nanji pilotera les politiques de service à la personne (santé et social en particulier)

Danielle Andrey aura la responsabilité de 2 commissions complémentaires : tourisme et environnement.

Enfin, Roland Canivenq garde les domaines qu'il gérait dans la mandature précédente, à savoir la culture et le sport.

Tous ont présenté leur vision du travail à accomplir et la méthode qu'ils souhaitaient mettre en œuvre pour aboutir à des résultats consensuels. Pourtant, à l'appel des candidats pour faire partie de ces commissions, peu de mains se sont levées. Benoît Singlit a indiqué qu'il restait 8 jours pour que d’autres candidatures se manifestent. Il a précisé que des suppléants ou des conseillers municipaux pourront également rejoindre ces commissions.

La suite de l'ordre du jour a abordé les délégations au bureau (élargies pour les points techniques par rapport à la mandature précédente).

Les représentants de la communauté dans différentes instances et associations ont été désignés.

Enfin, en questions diverses, les aides liées au Covid ont été abordées. Un certain nombre d'acteurs économiques ont pu recevoir un soutien financier de la communauté, en complément de  des aides de la Région ou de l’État.

Les foyers du territoire vont pouvoir bénéficier d'un bon d’achat utilisable chez les professionnels locaux, hors grande surface. Le montant sera de 10 euros pour une personne vivant seule et de 30 euros pour tous les autres foyers.

Ce point terminait cette réunion, le Président invitant les participants à discuter librement autour d'un rafraichissement offert et bien venu en cette chaude soirée.

P1520308.JPG

P1520310.JPG

Le vote pour désigner les membres du bureau aura occupé une bonne partie de la soirée.

 

Écrire un commentaire

Optionnel