Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Allemagne : quand le racisme tue encore

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) exprime sa profonde solidarité envers les victimes de la tuerie de Hanau en Allemagne qui a causé la mort de neuf personnes et de graves blessures à cinq autres.

Les motivations du terroriste d’extrême droite qui a frappé des victimes d’origine kurde ne font aucun doute. L’auteur, qu’on a trouvé mort chez lui au côté du corps sans vie de sa mère, avait réalisé un manifeste et une vidéo dans lesquels il désignait, dans la plus pure tradition nazie, des « peuples à éliminer ».

Cette tragédie intervient dans le double contexte d’un retour en force en Allemagne du terrorisme d’extrême droite et de succès électoraux inédits pour les partis d’extrême droite néonazis dans ce pays.

Huit mois après l’assassinat de Walter Lübcke, accusé d’être trop « pro-immigration », quatre mois après l’attaque de la synagogue de Halle par un néonazi et alors qu’on sait, après l’arrestation de douze personnes, que de nombreux attentats contre des mosquées étaient préparés par un groupuscule d’extrême droite appelé « Le Noyau dur », une prise de conscience douloureuse s’impose.

Non, l’extrême droite n’est pas qu’un mauvais souvenir : elle est parmi nous. La succession d’attentats racistes visant tour à tour les migrants, les juifs, les musulmans prouve que rien ne saurait banaliser l’idéologie qu’elle répand. Ce n’est pas seulement le problème des Allemands mais de l’Europe.

C’est partout que les discours antimigrants ou conspirationnistes font le lit de ce terrorisme d’extrême droite trop souvent relativisé ou, pire encore, banalisé. Il est urgent que l’Europe en prenne la mesure et en tire toutes les conséquences. La LDH appelle les citoyennes et citoyens à ne pas baisser la garde devant le racisme, quels qu’en soient les formes, les arguments, les degrés de violence et les cibles.

 

Paris, le 20 février 2020

OK-6-Gegen-Rechts-linksfraktion-Wiki-ccby20-620x310.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel