Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cattenom

  • La place des militantes et militants de Greenpeace n’est pas en prison

    Plus de soixante personnalités du monde associatif, syndical, culturel et politique réagissent à la condamnation de militant-es de Greenpeace, dont certains à des peines de prison ferme. Dans une tribune publiée dans Libération, elles dénoncent un « verdict inquiétant à plus d’un titre » contre des « lanceurs et lanceuses d’alerte » qui dénoncent les risques nucléaires.

    La liste des signataires est disponible sur le site de Libération : « La place des militantes et militants de Greenpeace n’est pas en prison »

     

    Plusieurs militants ont été condamnés à de la prison ferme pour avoir réussi à s’introduire dans la centrale nucléaire de Cattenom. Un verdict inquiétant à plus d'un titre.

    Cette semaine, six militant·e·s de Greenpeace ont été condamnés à cinq mois de prison avec sursis. Deux autres militant·e·s ont été condamnés à deux mois de prison ferme. Une première dans l’histoire de l’organisation environnementale. Il leur était reproché d’être entrés, en octobre dernier, dans la centrale nucléaire de Cattenom et d’avoir déclenché un feu d’artifice devant le bâtiment abritant la piscine de combustible usé, un lieu très chargé en radioactivité et mal protégé contre les agressions externes. Par ailleurs, un salarié de l’organisation a été condamné pour complicité et la personne morale a elle-même été condamnée à une amende.

    Ce verdict est inquiétant à plusieurs titres. Tout d’abord, ces militant·e·s ont agi en lanceurs et lanceuses d’alerte. Ils n’ont tiré aucun profit personnel de leur passage à l’acte. Ils ont pris des risques pour en dénoncer un bien plus grand, celui de la vulnérabilité de nos centrales nucléaires. Ils ont agi en toute non-violence dans le seul objectif de créer un débat public sur la sécurité nucléaire, un sujet qui nous concerne toutes et tous, quel que soit l’endroit où nous vivons en France.

    Lire la suite

  • Les militants de Greenpeace condamnés : l'ONG fait appel

    « Greenpeace France, ses militants et son chargé de campagne nucléaire ont immédiatement décidé de faire appel de cette décision de justice très sévère », a déclaré Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, à la sortie du tribunal de grande instance de Thionville, dans la soirée du 27 février.

    Huit activistes étaient jugé-e-s mardi 27 février à Thionville pour s’être introduits dans la centrale de Cattenom en Moselle et avoir déclenché un feu d’artifice au pied de la piscine d’entreposage de combustible usé, en octobre 2017.

    Par ailleurs, Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire de Greenpeace France, était poursuivi pour « complicité », et Greenpeace France en tant que « personne morale ». EDF réclamait à l’association et aux activistes plus de 700 000 euros en réparation dont 500 000 euros pour « atteinte à sa crédibilité ».

    A-quand-le-proces-des-centrales-EDF-780x439.jpg

    Lire la suite

  • Chaine de lumière

     

    INVITATION

     

    CHAINE DE LUMIERE DE SCHENGEN A CATTENOM

    SAMEDI 12 SEPTEMBRE

    Après accord avec la Sous-préfecture,

    La chaîne humaine de lumière partant de SCHENGEN pénètrera sur le territoire français,

    jusqu'à CATTENOM  en passant par la piste cyclable en  bordure de  la Moselle


    Pour les participants venant de France

    Rendez-vous à
    CATTENOM  à 20h près du restaurant La Gondole, 1 rue du Bac
    (possibilité de garer les voitures)
    Pour trouver : en venant de Thionville par la D1, entrer dans Cattenom par la D56, avenue Gal De Gaulle, c'est à la suite

    • De là nous formerons une chaîne qui rejoindra celle de nos amis Allemands et Luxembourgeois
    • Penser à s'équiper d'un vêtement chaud
    • Ne pas oublier de se munir d'une torche ou de quoi faire de la lumière
    • Se munir d'un gilet réflecteur de sécurité

    A partir de 21h, le nuage de la centrale sera éclairé par un faisceau lumineux

    LE COLLECTIF 57 CONTRE LES DECHETS NUCLEAIRES VOUS INVITE A PARTICIPER NOMBREUX A CETTE ACTION INTERNATIONALE

     

    Covoiturage au départ de EPINAL - 18H > 03 29 07 70 44

     

    Cattenom2.jpg