Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Dynamite Argonne"

L'histoire récente de l'association des commerçants de Vouziers est assez mouvementée. Rappelons qu'en 2017, l'UCIA disparaissait sans gloire (démission du bureau, AG non tenue faute de comptes certifiés, ...). Elle était remplacée par l'association "Dynamic Argonne", présidée jusqu'en début 2020 par Renaud Potron. C'est Maxime Minet qui a repris le flambeau à la suite de la démission de l'ancien bureau. A la tête d'une nouvelle équipe, il a relancé l'association et multiplié les animations.

Cet élan est à nouveau brisé, puisque Maxime Minet annonce dans une lettre ouverte qu'il quitte la présidence de "Dynamic Argonne" pour se consacrer à son entreprise. Il se montre particulièrement déçu du comportement de la ville de Vouziers et de la Communauté de Communes, dénonçant les "vents contraires (...) qui ont fini d'achever sa motivation." Les mots sont forts ( "travail de sape ou de décrédibilisation") et montrent bien la déception de l'ancien président.

Il déclare cependant : "Suivant nos trois vecteurs, Dynamiser Valoriser Federer, j’ai lancé un programme de structuration et de crédibilisation pour permettre à nos membres actifs la réalisation de différentes actions et événements que je ne listerai pas à nouveau ici, mais dont je suis particulièrement fier."

Les critiques vis-à-vis de la ville portent en particulier sur la reprise du local qui avait été mis à disposition de l'association.

Pour la communauté de communes, il reproche à un vice-président des propos remettant en cause les objectifs de "Dynamic Argonne" tels qu'ils avaient été présentés à son AG. L'élu de la communauté de commune aurait déclaré "que la valorisation comme la fédération des acteurs que nous prônions depuis plus de 3 ans et que nous souhaitions plus inclusive (intégrant donc l'ensemble des secteurs touristique, agricole, économique, culturel) était du ressort de la communauté de communes et qu'il n'était pas question que Dynamic Argonne y participe outre mesure".

Maxime Minet conclut ainsi son courrier :"Pour ma part, je suis lassé et pour ainsi dire usé d’avoir pris sur moi, sur mon temps de travail, et sur mon temps familial durant ces années et dois reconnaître que j’ai échoué. Échoué à pleinement vous mobiliser, c'est vrai, mais surtout échoué à convaincre du bien-fondé de cette proposition de transversalité et de complémentarité dans la réalisation d'une politique de développement économique ambitieuse.
Les procès d’intention, les idées préconçues, les jugements basés sur les affinités ou volontés abjectement supposées, la perfidie de certains influenceurs locaux, auront fini par avoir raison de l’abnégation dont j’ai tenté de faire preuve en misant sur les bonnes volontés, la tempérance et le consensus."

Nous ne possédons pas pour notre part d’éléments qui confirment ou infirment les dires de l'ancien président, mais il est certain que cette démission est la manifestation d'une crise dont le territoire risque de faire les frais. "Dynamic Argonne", va-t-elle se remettre de ce départ et pouvoir se remettre en marche dans cette période délicate ?

Une nouvelle équipe pourra-t-elle se mettre au travail rapidement pour préparer les prochaines animations ? Les mois passés ont fragilisé les commerces locaux, on peut s’inquiéter pour la réussite d'une relance rapide, si la synergie entre les acteurs économiques et les décideurs locaux ne fonctionne pas de manière satisfaisante.

Soyons-acteurs-du-dynamisme-de-notre-territoire-2-1280x646.png

Commentaires

  • Je rappelle une nouvelle fois, que les comptes de l'UCIA étaient suivis par une agence comptable, que c'est moi en tant que Président qui lui amenait tous les documents. A cette époque, peu de monde voulait s'investir, même ceux du bureau, pas le temps, je doit gérer ma boutique. J'avais démissionner à l'époque car la 2C2A dont la responsable économique de l'époque avait une conception bien à elle du développement économique et voulait que l'UCIA soit autonome financièrement, elle pensait que des professionnelles pouvaient faire des animations bénévolement (lol) et qui suffisait d'augmenter le prix des adhésions et des emplacements pour les camelots. Il y a aussi le problème récurent que peu de commerçants, etc s'investissent pleinement dans l'association, pourtant les retombés sont pour eux ! Problème soulevés depuis des dizaines d'années. Je ne connait pas tous les problèmes que Maxime a pu rencontrés et leurs véracités, mais je suis d'accord à 100% avec lui sur ces points : > J'ai connu ça. mettre en place une foire et des animations commerciales avec très très très peu de monde, obligé de faire venir des personnes extérieurs pour pouvoir avancer, ça prends du temps, énormément de temps, pour ensuite vous prendre pleins de critiques de la part de ceux à qui rapportent la foire et les animations. Quand vous ne pouvez plus faire, faute de temps, on vous critique. Mobiliser : ça devient de l'utopie. Une chancce, c'est que j'avais le soutien de la mairie. J'avais fait les démarches pour le local, que j'avais obtenu juste avant la dissolution de l'UCIA et dont dynamic argonne a pu profiter. Et je ne parle pas des faux-culs...... Bref, un éternel recommencement.

  • Comparaison n'est pas raison et, pour le coup, les anciennes UCIA et Dynamic Argonne sont difficilement comparables, tant sur le plan du fonctionnement que sur la philosophie ambitieuse d'élargissement, de développement et de travail choisie ou, en tout cas, celle que voulait développer le Président Maxime Minet …

    Quant à l’incompréhensible façon dont feu l’UCIA a disparu fin 2016, je repose ci-dessous les questions que j’ai posées à l’époque à de nombreuses reprises au Maire de Vouziers et au Président de l’Argonne ardennaise, principaux pourvoyeurs de deniers publics en direction de cette association :

    . Où est le procès-verbal de dissolution de l’association ?
    . Où est le bilan de clôture de l’association ?
    . Qui a été désigné liquidateur de l’association ?
    . Où sont passés les fonds présents sur le comptes bancaires à l’arrêt de l’activité ?

    Je n’ai toujours aucune réponse à ce jour …

    Cinq ans après ce brutal arrêt, on peut aussi se demander pourquoi l’association existe toujours au Registre National des Associations et comment se fait-il qu’aucune publication ne soit parue au Journal officiel depuis ?

  • J'aurais bien voulu pouvoir répondre à vos questions, malheureusement je n'ai pas les réponses à vos 4 questions. Ce que je sais, c'est que le 6 Mars 2016 lors de l'assemblée générale extraordinaire, suite à la démission du bureau, le poste de président étant vacant, l'article 8 a été appliqué et nommé Mme Baudet trésorière et M. Potron Président. Je ne suis pas au courant de ce qui a été fait par la suite.

    A l'époque de l'UCIA, il y avait des travaux de fait sur l'expansion à tous le domaine de la 2C2A, mais avec peu de monde qui suit c'est dur (et je ne parle pas d'une certaine SLW). Maxime a su et pu aller plus loin.

  • C'est faux ...
    Lors de l'assemblée du 06/03/2017, les membres présents vous ont demandé le bilan de l'année 2016, les comptes en cours et les papiers de l'association.
    Votre seule réponse a alors été de quitter la réunion ...
    M Potron a adressé un mail quelques jours plus tard à l'ensemble des membres pour les informer qu'il n'y avait aucune trace des comptes et documents officiels et que dans ces conditions il ne vous remplacerai pas en tant que Président et qu'il vous laissait la responsabilité de gérer la fin de l'UCIA ...
    Il a ensuite proposer de créer une nouvelle association et plus personne n'a depuis entendu officiellement parler de l'UCIA ...

  • Croyez la version que vous voulez, croyez que le son de cloche qui vous plait :)Un bureau avait été mis en place ce jour là, le PV réalisé par la secrétaire du bureau, les comptes et le bilan étaient posées sur la table devant moi, quand je suis parti, la clé donnant accès à toutes les documents et archives était sur la table. Pour obtenir les subvention de la foire, il a fallu fournir les factures acquittés ainsi qu'une copie des relevés de compte. Ce genre là, il y a l'époux d'une membre qui a voulu faire son mariol alors qu'il n'était concerné en rien, c'est pour ça que je suis parti. Je peut vous dire que moi aussi j'aurais pu faire un scandale avec certaines choses........ C'est comme pour l'ordinateur que j'avais confié à une personne de l'asso et que Renaud n'a jamais eu dans les mains..........mais bon, on dira que c'est moi, tellement facile. je pourrais écrire plusieurs pages, mais ce n'est pas le lieu et pas le courage et pour quelle finalité ?

    Sur ce , ceci sera mon dernier message sur le sujet. En tout cas, je suis très fier de mon premier marché de Noël et de ma foire et je souhaite qu'une personne aussi motivé que Maxime reprenne le flambeau et poursuive son travail.

  • Ce ne sont ni des sons de cloches, ni des versions, mais des faits ...

    Extrait du message transmis aux adhérents quelques jours après votre fameux départ :

    " Comme demandé par Hervé Villani, nous sommes allés à l’Assemblée générale de l’UCIA qui a eu lieu le lundi 6 mars dernier, afin d’obtenir le bilan 2016 de l’association.

    Or, comme vous l’avez lu dans le journal, la réunion ne s’est pas vraiment déroulée comme nous l’avions espéré.

    La comptable, présente à la réunion, nous a indiqué que Mr Villani avait mis fin au mandat de la société comptable au 31 décembre 2016 ; et que depuis octobre 2016, elle ne recevait plus aucune facture de sa part et qu’elle attendait les éléments pour établir le BILAN 2016.

    La seule réponse obtenue par Mr VILLANI est son départ précipité de la salle.

    Mr Villani nous a laissé en partant la clé d’un garage loué par l’UCIA, où selon ses dires nous allions trouver tous les documents de l’année 2016 et les archives.

    A plusieurs, nous sommes allés ouvrir ledit garage.

    Nous avons trouvé une caisse contenant les documents de l’année 2016 ; malheureusement remplie d’eau ; il est peu probable que nous réussissions à récupérer les papiers.

    Un ordinateur portable sur lequel nous avons trouvé :
    - des fichiers concernant la société REGARD BLEU, société appartenant à Mr VILLANI
    - des photos personnelles
    - des films
    mais rien concernant l’UCIA Vouziers.

    Nous avons contacté Martine Ladouce, secrétaire embauchée en contrat aidé par l’UCIA, et licencié par le président.

    Martine nous a averti que le pôle emploi allait prendre contact avec l’association car le licenciement n’a pas été fait dans les règles d’un contrat aidé.

    Depuis une semaine, les mauvaises nouvelles s’accumulent et aujourd’hui, nous sommes absolument dans le flou concernant l’état financier de l’association. "

    Vous avez raison, ne commentez plus, ça devient compliqué ...

Écrire un commentaire

Optionnel