Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les tumultueux galops de Rimbaud

Alexandre Blaineau a présenté son ouvrage "Les chevaux de Rimbaud" lors d'une rencontre qui s'est déroulée à Bar-lès-Buzancy. Ce samedi, plusieurs dizaines d'auditeurs ont suivi l'auteur dans ses narrations des voyages du poète et de ses" cavalcades insensées à la mesure de son impatience". Il fallait bien ce guide pour ne pas perdre la trace de l'indomptable nomade, en particulier dans la deuxième partie de sa vie. Au cours de ses années passées en Abyssinie, Rimbaud utilisera souvent le cheval comme moyen de locomotion, monture indispensable pour franchir les grandes distances sous le rude climat local. Il est devenu commerçant, mais il reste toujours un aventurier, "baroudeur inlassable des chemins (...) du monde".

Alexandre Blaineau est professeur d'histoire et de géographie au collège de Vouziers. Son ouvrage montre que les deux disciplines sont intimement liées. Il nous fait voyager de Londres à Chypre, de Roche à Aden, de Paris à Harrar. Il nous emmène également sur les traces de la Commune de Paris, des colonisateurs anglais ou hollandais, et aussi sur celles de ces comptoirs commerciaux lieux d'échanges exotiques et périlleux.

Si l'on veut saisir une partie du mystère de Rimbaud, il faut savoir marier plusieurs regards, pouvoir manier plusieurs outils d'analyse. L'étude de l'auteur répond à cette double exigence, avec une exploration sous l'angle du voyageur et de sa "vocation (...) à l'exil dramatique, qu'il soit effectif ou intérieur".

Alexandre Blaineau ne prétend pas ainsi éclaircir toutes les questions que soulève l’œuvre de Rimbaud. Celle-ci a été l'objet d'une multitude d'ouvrages, elle reste pour autant toujours aussi difficile à expliquer. Mais faut-il expliquer la poésie, ou n'est-il pas plus sage de n'y voir aucune logique, juste un flot impétueux qui nous entraîne vers des rivages connus seulement de quelques voyants.

Il faut souligner que cette rencontre avait lieu à la Fontaine qui Bruit, lieu magique ou se croisent également des notions géographiques et historiques. Si cet endroit constitue la source du ruisseau qui s'écoule vers le village, il est aussi à la source d'une histoire familiale, qui a permis l'aménagement puis la renaissance de ce site.

L'atmosphère singulière qu'engendre l'écoulement de l'eau au milieu des arbres a contribué au succès de cette présentation, qui s'est poursuivie par une séance de dédicaces.

D'autres événements culturels sont prévus dans ce même cadre enchanteur, nous vous les présenterons prochainement. En attendant voici quelques photographies pour tenter de vous illustrer l'ambiance particulière qui a accompagné cette causerie, également poétique.

P1460448.JPG

P1460449.JPG

P1460476.JPG

P1460490.JPG

P1460495.JPG

P1460500.JPG

P1460517.JPG

 

Écrire un commentaire

Optionnel