Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les sorties du ReNArd

LOGO-RenardAssos-FINAL.pngLe REgroupement des Naturalistes ARDennais  (RENARD) organise des sorties nature, gratuites et ouvertes à tous, et encadrées par des spécialistes. Voici les prochaines dates :

 

 

A l’occasion des Journées européennes de la migration, nous vous proposons de découvrir ce phénomène majeur du cycle biologique de l’avifaune.


Rendez-vous : 9h, château d’eau (Coulomme-et-Marqueny)
Durée : environ 3h
Inscription : non obligatoire
Prix : gratuite et ouverte à tous

 

Oiseaux hivernants ou migrateurs viennent chaque année se reposer et s’alimenter sur ce site, l’un des plus attractifs dans les Ardennes. Venez les observer !


Rendez-vous : 9h, devant l'église (Douzy)
Durée : environ 3h
Inscription : non obligatoire
Prix : gratuite et ouverte à tous

Venez découvrir les espèces qui fréquentent le lac de Sedan. Nombreux sont les oiseaux qui font étape ou s'installent sur les grands plans d'eau !


Rendez-vous : 9h, parking de l'école maternelle à côté de la piscine (Sedan)
Durée : environ 3h
Inscription : non obligatoire
Prix : gratuite et ouverte à tous

renard_hiver_650.jpg

Commentaires

  • Le Regroupement des Naturalistes Ardennais (RENARD) organise des sorties nature, gratuites et ouvertes à tous, et encadrées par des spécialistes de la finance de l’éolien industriel qui massacre le paysage et les oiseaux .

  • Bonjour Olivier,
    Mais quel bonheur de voir des commentaires de personnes qui ne connaissent pas l'association mais prennent un plaisir de cracher dessus. Si vous preniez le temps de regarder nos actions vous verriez que l'éolien ne représente qu'une partie infime de nos revenues annuelles. Vous préfériez sans doute qu'un bureau d'étude ou une association peu scrupuleuse acceptant les dessous de table se charge des études d'impact ? Le ReNArd se bat chaque jour pour imposer de fortes mesures compensatoires et des bridages pour limiter au maximum l'impact sur la faune sauvage.
    Nous associer à des "spécialistes de la finance de l'éolien" est bien réducteur. Que faites vous des programmes de protection ? Du programme qui vise à concilier agriculture et biodiversité ? Des installations de nichoirs, plantations de haie et créations de mares ? Des heures passées à signaler les arrachages illégaux de haies ou toutes autres dégradations aux services de l'Etat pour faire condamner les destructeurs de l'environnement ? Et j'en passe...
    Et vous, au fait, que faites-vous pour préserver la biodiversité ?

  • L'exigence?
    La définition de conflit d’intérêt s'applique à tous. Rappelons-la:" Une situation de conflit d’intérêts apparaît quand un individu ou une organisation doit gérer plusieurs liens d'intérêts qui s’opposent, dont au moins l’un d’eux pourrait corrompre la motivation à agir sur les autres, ou au moins donner cette impression" La dénoncer est une exigence, une éthique.Il n'y a pas à mes yeux de conflit d'intérêt positif et de conflit d’intérêt négatif. Si une personne, une association, une entreprise reçoit une rémunération pour avoir mis sa compétence au service d'un acteur économique alors il ne peut plus exprimer un avis, donner une évaluation, signer une expertise en toute indépendance concernant cet acteur. C'est un principe. On peut le contester mais c'est ainsi.Un savant aussi doué soit-il qui reçoit de l'argent d'un laboratoire est disqualifié pour donner un avis sur une production de ce laboratoire;;;et ainsi de suite. Je ne considère pas que le reproche émis de "cracher sur Renard" soit fondé, si l'exigence formulée est légitime. Ou alors, il faut contester la notion même de "conflit d'intérêt" mais c'est alors un autre débat.Qui peut contester par ailleurs les actions positives conduites par Renard, en tout cas, pas moi! Mais là encore, c'est un autre débat!

  • Les promoteurs éoliens, déguisé en écolo-prophètes à l'appétit aiguisé par les perspectives de rentabilités financières mirobolantes.
    Les projets éoliens sont ainsi ficelés à l'avance entre les promoteurs, les élus locaux . Mais ATTENTION, une enquête publique ne permet pas aux citoyens d'intervenir dans le processus décisionnel (comme dans le cas d'un référendum local), mais simplement de donner un avis. Autant dire qu'à ce stade un projet éolien est quasiment entériné... spoliant pour très longtemps l'environnement et les valeurs patrimoniales de tous les riverains au profit de quelques bénéficiaires. Alors le Renard pro-éolien participe a une marchandisation du paysage.

  • Ecoeuré de voir que Renard a aussi la main dans le sac...je vous rejoins Michel et Olivier.
    Décidément, l'appât du gain, toujours l'appât du gain.

  • R.E.N.A.R.D. me paraît être une association de défense de la nature sérieuse. Ces actions, ses écrits et ses différentes interventions orales me paraissent dignes de confiance.

    Il semble donc que l'excès de critiques ci-dessus n'est pas crédible.
    Daniel

  • EELV pronnent l'installation d'éoliennes partout en France. Ils sont pourtant crédibles dans leur domaine.

  • Non l'écologie politique n'est pas crédible, l'éolien est une imposture écologique.

  • Message bien reçu Daniel!
    Ou Daniel lit les contributions en travers ou il faut prendre son avis en compte. Je retiens la seconde hypothèse: Daniel est favorable au conflit d'intérêt mais à condition que celui, l'association, l'entreprise qui l'assume soit sérieuse, compétente, bref respectable! Jusque maintenant, la Justice ne suit pas ce raisonnement! La notion de conflit d'intérêt telle que définie ne tient pas compte de la qualité des partenaires. C'est un délit, un point c'est tout! Sauf pour Daniel! Message bien reçu.

  • R.E.N.A.R.D., sensible aux dégâts causés sur l'environnement naturel par les excès des activités humaines, lutte contre ces comportements destructeurs.

    Préserver et protéger la nature sont sa vocation. Elle tient des assemblées générales normalement et sa gestion est approuvée. Je ne vois pas d'irrégularité.

    Puiser de l'énergie indirectement du soleil par les vents est une activité toujours pertinente quoique ancienne. Elle est permise par des moyens modernes

    Qu'une industrie se développe par l'utilisation d'éoliennes, c'est largement compréhensible : c'est favorable à l'emploi.

    Bien entendu les lois de protection de la nature s'applique aussi à cette industrie.

    J'avoue humblement que je ne comprends pas les critiques négatives ci-dessus et j'évite d'abonder dans ce sens.

    Daniel

  • l'emploi, à la marge...
    Le bloc de béton abandonné sous terre , on le laisse aux générations futures?
    L'emploi créé: hyper subventionné par nous-mêmes (CSPE sur votre facture d'électricité: +650% en quelques années). On se demande si cette énergie serait viable sans ces super subventions ??
    Des paysages saccagés, des citoyens en souffrance sans autre alternative que de subir , pendant que d'autres se gavent jusqu'à plus soif...
    Des conflits dans les villages, des dénis de démocratie chaque jour...à tous les niveaux.
    Alors si RENARD se satisfait de recevoir de l'argent sale, légal pour autant, tant mieux pour lui, mais laissez moi être déçu par lui.

  • Décidément, ces promoteurs éoliens réussissent à acheter beaucoup de monde ! ou alors nous sommes entourés par beaucoup de vendus (ce qui, soit dit en passant, revient au même)

  • Toutes activités humaines, ou au moins la plupart, laissent des traces dans la nature. Si celles-ci sont réparables à terme, je ne vois pas pourquoi l'Homme se priverait des avantages tirés de cette activité.

    L'Homme est un être de la nature. Il peut l'utiliser, s'en servir, à condition qu'il n'en détruise pas de façon irréversible des éléments.

    Je pense que l'érection d'éoliennes contrôlée par des règles légales évitant les abus, contribuent au bien être.

    Daniel

  • Doyen, sauf que les règles légales ont été largement modifiées par nos godillots de députés, grâce aux lobbies des aéro-générateurs, pour leur faciliter encore plus la tâche et museler un peu plus les citoyens.
    Par ailleurs, comme vous le soulignez l'irréversibilité : quid du bloc de béton enterré et laissé aux générations suivantes?...à une autre échelle, les déchets ultimes nucléaires ne sont pas non plus irréversibles...mais nous serons tous morts lorsqu'ils seront inactifs

  • Nous sommes tous contents de pouvoir utiliser de l'électricité dans notre vie quotidienne donc nous devons accepter les effets néfastes que sa production engendre . Il me semble , en l'état actuel des choses , que l'éolien soit un des modes de production ayant le moins d'impact négatif sur l'environnement .
    Par ailleurs , concernant la destruction des paysages , il y a bien longtemps qu'elle a été faite , en Champagne notamment , dans un souci de rentabilité agricole .

  • ce n'est par parce que les paysages sont détruits en Champagne qu'il faut les détruire partout en France...et dans le monde entier.
    Par ailleurs, concernant la pollution engendrée par les éoliennes, c'est faire abstraction des fondations bétons qui seront là pour les générations futures: des milliers de tonnes de béton, des milliers de camion-toupies; pareil pour les métaux rares exploités dans des conditions plus que précaires.
    Aussi, ces éoliennes n'empêcheront pas l'énergie nucléaire de se développer: 8 EPR sont en projet, rien qu'en France.
    Finalement, c'est de la production énergétique supplémentaire, pour toujours plus de consommation; alors que c'est justement vers la réduction de nos consommations qu'il faut tendre.
    Et enfin, c'est faire abstractions des nuisances et des impacts sur la santé des riverains de ces usines.

  • Tu parles au niveau mondial et justement il faut être réaliste . Avec l'accroissement annoncé de la population mondiale et le développement de certains pays , je crains fort que la seule recherche d'économie d'énergie ne puisse suffire à éviter une augmentation de sa consommation . Ce qu'il faut donc aussi rechercher , c'est le moyen le moins polluant d'en produire .

  • Michel. Mais l'éolien n'est certainement pas le moyen le moins polluant pour générer des watts. Surtout si on considère que des énergies alternatives sont indispensables pour pallier les aléas venteux ou solaires; et c'est énergies alternatives ne sont que le pétrole, le gaz ou le nucléaire.
    Mais si l'on considère que les pays émergeants consommeront autant d'énergie que les pays riches, et bien, là, à part une bonne grosse épidémie planétaire, je ne vois pas quelle solution nous aurons, à court terme pour nous gaver d'énergies.

  • Quand on est farouchement antinucléaire, faut-il se faire tout mou face aux scandales liés à l’industrie éolienne pour ne pas jouer le jeu des pronucléaires qui animent en sous-main bon nombre d’associations anti-éoliennes ? Certainement pas, car si le principe d’utiliser le vent pour produire de l’électricité est une bonne idée, la façon dont se structure et s’impose l’industrie de l’éolien en France va dans le sens d’une poursuite du programme nucléaire.avec des naturalistes en plus .

Écrire un commentaire

Optionnel