Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le PS élit son capitaine

aurel-ps-capitaine.jpg

Dessin de Aurel pour Politis

Commentaires

  • Le dessinateur ironise sur le nouveau départ du Parti Socialiste. Ce sentiment pessimiste de fin de règne d'un grand parti politique français, trouvera sans doute un retentissant démenti ces semaines qui viennent.

    En effet, la jeunesse des candidats à reprendre les rênes, la variété des propositions lues dans les professions de foi, augurent bien d'un renouvellement et d'une "Refondation" prometteuse.

    Le succès peut s'envisager sérieusement car les Français, depuis longtemps, savent que les progrès économiques et sociaux les plus stables se prennent collectivement et démocratiquement.

    Le Parti Socialiste possède encore une base militante enviée. Les militants peuvent se mobiliser raisonnablement. Ils peuvent même réussir à regrouper une fois encore toutes les forces de Gauche.

    Ces nouvelles perspectives sont nécessaires pour s'opposer de front au Rassemblement National de Marine Lepen, pour contrer les assauts excessifs des Républicains de Laurent Wauquier ou pour s'opposer constructivement aux décisions qui ne seraient pas bonnes du gouvernement d'Edouard Philippe ou pour les soutenir le cas échéant.
    Daniel

Écrire un commentaire

Optionnel