Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sans commentaire

Les chiffres du chômage pour le mois d'avril 2017 sont publiés ce jour par le ministère de l'emploi, mais la ministre " ne fera pas de commentaire sur ces données mensuelles". Muriel Pénicaud prend du recul sur cette publication, qu'elle trouve peu fiable et rendue publique à un rythme mal adaptée. Elle déclare dans son communiqué : "En s’appuyant sur les rapports de grande qualité déjà existants sur cette question, la ministre saisira dès les prochains jours les autorités et organismes compétents de façon à réfléchir, avec eux, aux moyens de mieux éclairer le débat public à l’avenir, dans un double objectif de pertinence et de transparences accrues."

Il est vrai que ces chiffres actualisés tous les mois sont difficiles à analyser, nous répétons depuis longtemps que seule une tendance à moyen terme prend un sens réel. Nous allons voir sur quels chiffres se basera désormais la ministre pour suivre l'évolution du chômage, a priori il s'agirait des statistiques de l'INSEE qui reposent, elles, sur le taux de chômage défini par le Bureau international du travail, selon les normes statistiques internationales.

Voici cependant les chiffres du jour :

Les chiffres nationaux de la DARES :

Fin avril 2017, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 3 471 800. Ce nombre augmente sur trois mois de 0,1 % (soit +3 900 personnes) ; il recule de 1,0 % sur un mois (–36 300 personnes) et de 1,3 % sur un an (–46 400 personnes). Sur trois mois, ce nombre diminue de 0,1 % pour les moins de 25 ans, progresse de 0,2 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans et reste stable pour ceux âgés de 50 ans ou plus. Entre fin mars et fin avril 2017, le nombre de demandeurs d’emploi qui ont basculé de la catégorie A vers les catégories B et C est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la baisse du nombre de demandeurs d’emploi dans la catégorie A. Un mouvement important en sens inverse, des catégories B et C vers la catégorie A, avait été observé le mois dernier.

Fin avril 2017, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et ayant exercé une activité réduite dans le mois augmente pour la catégorie B (78 heures ou moins travaillées dans le mois) de 12 000 personnes sur trois mois et s’établit à 728 100. Sur trois mois, ce nombre progresse de 1,7 % (+2,7 % sur un mois et +1,2 % sur un an). Pour la catégorie C (plus de 78 heures travaillées dans le mois), ce nombre augmente sur trois mois de 32 700 personnes et s’établit à 1 335 100. Sur trois mois, ce nombre progresse de 2,5 % (+3,8 % sur un mois et +13,6 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories B, C augmente donc de 2,2 % sur trois mois (soit +44 700 personnes).

Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C est de 5 535 000 fin avril 2017. Ce nombre augmente sur trois mois de 0,9 % (soit +48 600 personnes) ; il progresse de 0,6 % sur un mois (+31 200 personnes) et de 2,3 % sur un an (+121 900 personnes). Sur trois mois, ce nombre augmente de 0,9 % pour les moins de 25 ans, de 0,8 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans et de 1,1 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus.

Fin avril 2017, 720 900 personnes sont inscrites à Pôle emploi sans être tenues de rechercher un emploi, qu’elles soient sans emploi (catégorie D) ou en emploi (catégorie E). Sur trois mois, le nombre d’inscrits en catégorie D diminue de 9,9 % et le nombre d’inscrits en catégorie E diminue de 0,4 %.

En France (y compris Drom), le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 3 727 600 pour la catégorie A. Sur trois mois, il augmente de 0,1 % (–1,0 % sur un mois et –1,2 % sur un an). Pour les catégories A, B, C, ce nombre s’établit à 5 836 100. Sur trois mois, il augmente de 0,8 % (+0,5 % sur un mois et +2,2 % sur un an).

 

Les chiffres locaux de la DIRECCTE :

Fin avril 2017, dans les Ardennes, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 16 580. Ce nombre baisse de 0,5 % sur trois mois (soit - 80 personnes) ; il diminue de 0,5 % sur un mois et de 0,8 % sur un an.

En Grand Est, ce nombre diminue de 0,4% sur trois mois (-1,6 % sur un mois et –1,5% sur un an).

Dans les Ardennes, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s'établit à 25 360 fin avril 2017. Ce nombre augmente de 0,6 % sur trois mois (soit + 140 personnes) ; il progresse de 0,1% sur un mois et de 2,5 % sur un an.

En Grand Est, ce nombre augmente de 0.7 % sur trois mois (il progresse de 0,4 % sur un mois et de 2,1 % sur un an.

1chômage avril 2017.png

 

Écrire un commentaire

Optionnel