14/09/2012

Argonnais ou Argonaute ?

L'agence Harmatan a présenté mercredi dernier au conseil de communauté son projet de rénovation de la scénographie de Nocturnia.

Le Parc Argonne Découverte actuel ne comptait au début que le bâtiment appelé Nocturnia. Cette dénomination a été abandonnée par la suite, mais l'édifice n'a pas trouvé un nouveau nom. Les responsables d'Harmatan ont nommé 4 zones à l'intérieur, mais pas l'ensemble, le terme de Nocturnia n'apparaissant pas dans leur document.

Par contre, ils ont appelé l'espace principal "la nuit des Argonautes". On comprend bien la nuit, c'est le thème principal, mais pourquoi les Argonautes ? En dehors d'un voisinage de prononciation, rien ne relie l'Argonne aux Argonautes. Ce nom a été donné dans la mythologie grecque à ceux qui sont partis avec Jason à la conquête de la Toison d'Or. L'origine de ce mot est "Argos", le constructeur du bateau et "naute", qui veut dire navire.

Si ce nom est validé il risque plus de provoquer des confusions que de donner un sens à l'exposition : il n'y est question ni de Grèce antique, ni de navire.

Ce point est un détail mais il montre qu'une présentation  longue et riche assomme quelque peu l'auditeur sous les informations. Il est difficile de prendre alors du recul pour une critique globale, ou de saisir un détail pour une remarque ponctuelle.

Espérons que le projet continuera à évoluer en concertation avec un maximum de personnes concernées, afin d'aboutir à la proposition la plus pertinente.

Pour compléter l'information donnée dans notre note précédente, voici quelques vues tirées du document d'Harmatan.

Nocturnia plan.jpg

Le plan d'ensemble

Nocturnia vue b.jpg

Le crépuscule sur la canopée

theatre du vivant.jpg

La présentation pédagogique

22:04 Publié dans Actualité vouzinoise, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 2c2a, nocturnia, pad, harmatan | |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

l'électronique et l'usage grand public...

Je me souviens que lorsque j'avais participé aux réunions préparatoires du projet Nocturnia, j'avais eu l'occasion d'exprimer mes craintes à propos des appareils, des jeux à base d'électronique mis au service du public quant à la pérennité de leur fonctionnement ayant constaté à la Cité de la Vilette à Paris que ce type d'appareil était très souvent en panne.On m'avait alors assuré que mes craintes n'étaient pas fondées. Je ne suis jamais allé une seule fois par la suite à Nocturnia sans y trouver des appareils en rade. Dernièrement je suis allé au domaine de Vendresse et j'ai fait le même constat alors que le parc rénové vient de réouvrir. Sans des moyens importants de maintenance, les appareils, jeux et installations soumises au public se dégradent très rapidement et cette situation déçoit alors les visiteurs. Le nom de Nocturnia avait suscité beaucoup de réserves car le concept de la nuit était trop dominant et laissait penser que les visiteurs devraient aller de nuit sur le site. Une confusion de même nature peut se produire en retenant le nom d'Argonautes. Mais les expériences du passé peuvent -elles servir à l'avenir? J'en doute!

Écrit par : Michel Coistia | 14/09/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire