Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sida

  • Le Pape a dit

    Le Pape a dit beaucoup de choses ces derniers temps, qui ont choqué même des catholiques pratiquants. Sans revenir sur la réintégration des traditionalistes, il y a eu l'affaire de l'avortement de la fillette brésilienne (dans ce cas on a entendu des évêques, et un grand silence du Pape), et maintenant il y a le scandale des déclarations sur le préservatif et sur le  sida.

    Alain Jupé, qui n'est pas l'exemple de l'extrémiste impulsif, trouve qu'il y a un problème avec ce pape, il juge même qu'il "est dans une situation d’autisme total"

    Les propos du Pape sont particulièrement choquants, car il viennent d'une personne qui représente une valeur morale pour des millions de gens palm_roma_pape.jpgsur terre, et qui n'ont pas toujours accès à d'autres sources d'information. Le Pape a le droit de réprouver l'usage du préservatif, mais s'il fait état publiquement de sa condamnation dans un continent très touché par le sida, il va à l'encontre des messages de prévention que tous les spécialistes recommandent.

    De quel droit le chef d'une religion peut-il imposer à tous son opinion ou sa croyance comme des vérités universelles?

    Les propos les plus dangereux, car ayant une portée générale, ont été prononcés par l'évêque brésilien qui a excommunié la fillette violée, sa mère et les médecins qui ont pratiqué l'avortement, légal dans ce cas au Brésil . Il a dit :"la loi de Dieu est supérieure aux lois des hommes" .

    Voilà, la démocratie n'a pas lieu d'être, les guerres de religion peuvent reprendre pour faire régner la loi de Dieu (lequel ?, au fait) .

    La laïcité a pu apparaître pour certain comme un combat d'arrière garde ; elle nous protège de tous ces gens qui sont certains de détenir la vérité, et sont prêts à tout pour l'imposer aux autres.

  • La santé doit-elle être rentable ?

    Logo_Laboratoire_Roche.jpgLes laboratoires Roche font partie des plus gros fabricants de médicaments . Ils viennent d'annoncer qu'ils vont abandonner la recherche sur le Sida : il n'y aurait pas de molécule rentable pour eux dans ce domaine . Voici un extrait desida_ruban_ecole10.jpg Libération : "Le laboratoire pharmaceutique suisse Roche va suspendre ses recherches sur le VIH, aucun de ses médicaments en développement ne représentant un progrès notable par rapport aux produits existants, a annoncé vendredi une porte-parole de l'entreprise. "Les chercheurs travaillant actuellement sur le VIH seront réaffectés à d'autres activités", écrit dans un courriel Linda Dyson, porte-parole des activités de Roche dans le New Jersey."

    La question qui se pose est celle-ci : Qui décide et sur quel critères des priorité de la recherche médicale ? Les labos en fonction de leurs profits, ou l'état en fonction des besoins prioritaires ?