Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les chiffres ne peuvent pas mentir ?

Dans son édition datée du 21 janvier, "L'Union" publie un article qui compare les populations de Vouziers et de Sainte-Ménehould. Le verdict paraît clair et historique à la fois : "Pour la première fois depuis la Révolution, Vouziers passe devant Sainte-Ménehould". Le constat s'appuie sur les derniers chiffres fournis par l'INSEE, qui indiquent 4545 habitants pour Vouziers et 4244 pour Sainte-Ménehould. L'article du journal précise : "5,8 %, c'est l'augmentation de population de Vouziers sur ces cinq dernières années".

La réalité est nettement moins tranchée entre une dynamique vouzinoise et une baisse inexorable ménehildenne.

Les deux communes connaissent une perte d'habitants depuis quelques décennies, et ce, sur une pente assez semblable.

Nous avons publié les chiffres pour Vouziers, en voici un rappel :

Vouziers   

Population

municipale

Comptés à part

Population

totale

2016

3935

168

4103

2015

3954

176

4130

2014

4004

196

4200

 2013  

4019

197

4216

2012

4 046

200

4 246

2011

4 094

203

4 297

2010

4 141

208

4 349

2009

4 158

219

4 377

 2011 ne marque aucune inflexion de la tendance à la baisse.

Il n'existe aucun "rebond" de population à Vouziers depuis 2011, contrairement à ce que laisse croire la courbe publiée par "L'Union" (ci-dessous).

population Sainte-Menehould 01.2019.jpg

L'augmentation de population est uniquement liée à la création de la commune nouvelle, et donc à la fusion avec Vrizy et Terron sur Aisne. Ces deux villages apportent pratiquement 450 habitants à l'ensemble, soit la différence entre les 4545 affichés pour Vouziers "commune nouvelle", et les 4103 recensés à Vouziers "commune historique".

Le journal titre un de ses paragraphes "les nouveaux Vouzinois viennent de la campagne environnante", mais aucun mouvement de population n'a eu lieu. Le rattachement est simplement administratif, sans aucun dynamisme démographique. L'évolution négative entre 2015 et 2016 le confirme.

D'ailleurs, les professionnels interrogés par les journalistes indiquent n'avoir constaté aucun mouvement d'arrivée sur Vouziers. L'article confirme plus loin que Sainte-Ménehould garde une meilleure forme économique que Vouziers. On se demande donc ce qui pourrait justifier une telle différence au bénéfice de Vouziers.

Faut-il répéter que l'Argonne connaît une situation démographique délicate, avec une densité de population faible et une tendance durable à la baisse. Ce constat est valable aussi bien dans sa partie marnaise qu'ardennaise, et même meusienne. La carte que nous avons publiée hier illustre cet état de fait.

Écrire un commentaire

Optionnel