Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au conseil municipal de Vouziers : chiroptères et gallinacés

Qu'y a-t-il de commun entre une chauve-souris et une poule ? Au moins un point, être à l'ordre du jour du Conseil municipal qui s'est tenu ce soir dans la grande salle de la mairie de Vouziers.

Une convention a été validée avec l'association ReNArd (Regroupement des Naturalistes Ardennais) pour préserver l'habitat de chauves-souris. Un certain nombre d'entre elles ont trouvé refuge dans deux portions d'une ancienne conduite enterrée sur le territoire de Chestres. On sait que ces animaux nocturnes voient leurs lieux d'hibernations disparaître petit à petit. Ces tunnels doivent donc être préservés. C'est le but de la convention, qui va permettre d’installer des grilles aux extrémités de ces conduites abandonnées. Les chiroptères seront ainsi protégées, à moindre coût pour la commune puisque l'association supportera une partie des frais engendrés par ces mesures de protection. Yann Dugard  a souligné que cette  action s'inscrivait dans le cadre de la mission écologique de la collectivité.

L'arrivée de 70 000 volailles sur le territoire de Sugny est beaucoup moins écologique. L'installation industrielle est déjà existante, et ses propriétaires souhaitent l’agrandir. Ils sont dans la même logique que la porcherie de Lefficourt (7 000 porcs) ou le poulailler de Saint-Morel ( 40 000 poulets). L'épandage des fientes se fera sur des parcelles situées dans notre secteur, dont une sur le territoire de Vouziers. C'est pour cela que le Conseil Municipal était amené à donner son avis ce soir. Avec un vote contre et 9 en abstention, l'assemblée a voté favorablement pour ce projet. Nous voila bien loin de la mission écologique de la commune. Le bien-être des Vouzinois  n'a pas représenté un argument suffisant pour la majorité des conseillers , que ce soit pour les nuisances olfactives (parcelle d'épandage à l'ouest de la commune, avec les vents dominants qui amèneront les odeurs vers les habitations), ou pour le choix économique qui tourne le dos à l'agriculture paysanne et aux circuits courts.

 Les autres points du conseil n'ont pas donné lieu à débat, et ont été tous votés à l'unanimité des présents (plus nombreux qu'au précédent conseil).

L'objet principal de la réunion était la validation des demandes de subventions au titre de la DETR (Dotation d'équipement des territoires ruraux).

Plusieurs dossiers sont présentés dans ce cadre :

  • La mise en accessibilité de bâtiments et d'emplacements communaux

Plusieurs sites sont concernés, dont la Mairie, pour un total de 513 312 € avec une demande de DETR de 50 %

  • Le plan numérique 2018 pour les écoles pour un montant de 68 694 € avec un apport de 10 000 € de la réserve parlementaire de Benoit Huré, sénateur des Ardennes, et 12 898 € de DETR.
  • L'aménagement d'une maison médicale sur le site de l'école maternelle Avetant. Le montant des travaux est estimé à 374 789 €, avec un apport de l'état de 62 464 €, autant du département et 31 232 € attendus de la Région et de la Communauté de communes. Il resterait pour Vouziers un autofinancement de 125 914 € qui devrait être founi par un emprunt dont le remboursement serait couvert par les loyers perçus.
  • L'aménagement de la rue Emile Heren à Vrizy, pour un montant total de 691 854 € , subventionné à 40 % par l'état et 40 % par le département (461 236 €  pour le total des deux).

Il restait deux autres points à étudier ;

Un avenant au Contrat Enfance Jeunesse pour y intégrer la ludothèque.

La validation de l'installation d'une nouvelle antenne relai au château d'eau.

Le tout a été bouclé en moins d'une heure, avec un prochain rendez-vous fixé au 12 décembre pour le dernier conseil de l'année.

P1370735.JPG

P1370738.JPG

Décorum quasi-présidentiel, avec juste les drapeaux inversés.

 

 

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel