Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fillon laché par les siens.

La campagne présidentielle prend de plus en plus une tournure inquiétante. Les programmes des candidats ne sont pas l'objet d'un débat, ou si peu. On est réduit à suivre un spectacle médiatico-judiciaire qui rappelle le feuilleton Dallas en pire.

Ce jour a été particulièrement surréaliste, avec un François Fillon qui fait durer le suspens toute la matinée pour annoncer finalement le contraire de ses promesses : il se présente même s'il est mis en examen. Il dénigre le comportement des juges (et des policiers chargés de l'enquête), alors que s'il était élu, il aurait comme fonction d'être garant de l'indépendance de la justice.

Ses soutiens semblent de moins en moins solides, mais comme il est impossible de lui trouver maintenant un remplaçant, beaucoup se résignent à rester derrière lui.

Des "notables" le lâchent cependant, et parmi eux, on retrouve Bruno Lemaire (un de ses porte-paroles de campagne) et Jean-Christophe Lagarde responsable de l'UDI (allié centriste de LR).

Dans la région, beaucoup de "grands élus" annoncent qu'ils prennent leurs distances avec Fillon.

Ainsi le Maire de Reims, Arnaud Robinet, répond à une question d'un journaliste de Franceinfo :"

François Fillon n'est pas encore mis en examen. Il parle "d'assassinat politique". Êtes-vous d'accord ?

Je ne suis ni juge, ni procureur. Mais nous n'avons plus les moyens de faire campagne sur le terrain et de défendre un projet capable de redresser la France. François Fillon parle d'assassinat. Aujourd'hui, je le dis avec des mots durs, j'assiste plutôt à un suicide collectif. Il est peut-être encore temps de redresser la barre. J'en appelle à la responsabilité de François Fillon et de ses soutiens."

Catherine Vautrin,  députée de la Marne et vice-présidente LR de l'Assemblée Nationale  déclare dans "Le Point" :

"L'heure est venue que François Fillon consacre son énergie à défendre son honneur, c'est important qu'il puisse y consacrer toute son énergie", a estimé cette élue de la Marne, une des anciennes porte-parole de Nicolas Sarkozy pour la campagne de la primaire. "

L'hedomadaire ajoute ;

Mme Vautrin a également plaidé pour "un autre candidat qui consacre toute son énergie" à la campagne présidentielle, assurant à ce stade n'avoir "pas la réponse" sur le nom de cet autre candidat.

Quant à notre député, il publie le communiqué suivant :

C515xPSXQAETngY.jpg:large

Rappelons que, localement les élus du groupe majoritaire de Vouziers avaient publié dans le bulletin municipal une tribune tout à l'honneur de François Fillon.

pacte 2014 BM.jpg

On serait intéressé de savoir si  leur position est inchangée quelques semaines après cette déclaration d'enthousiasme.

Fillon 03.2017.jpg

Dessin de Foolz pour Charlie-Hebdo

Commentaires

  • Il est encore des hommes et des femmes d'honneur!
    je salue le courage politique de celles et ceux, élus établis, qui fidèles à leurs valeurs républicaines, ont fait le choix d'y rester fidèles. Ces élus, ces personnalités, veulent échapper au suicide politique des Républicains. D'autres par contre, font le choix de manifester à Paris,esplanade du Trocadéro mais pour défendre quoi?Une justice d'exemption? Une immoralité politique? Les reniements successifs à des paroles données? Je plains ces manifestants à l'impudique inconscience. J'espère qu'ils vont enfin réveiller la lucidité des citoyens et soulever leur indignation!

  • Il me semble que la Droite doive changer de candidat. La Droite démocratique française doit être représentée à cette élection, d'abord, parce qu'elle rassemble près de 50% de l'électorat au 2ème tour, et aussi pour que l'élu, quelle que soit sa couleur politique, soit assuré d'une légitimité incontestable.
    Daniel

  • Notre maire sans étiquette au départ et qui soutenait M. Fillon dans sa dernière tribune sont les 2 même personnage, des menteurs !

  • Le maire de Vouziers retourne sa veste.
    J'ai lu, il y a quelques jours, dans l'Union/L'Ardennais que Yann Dugard ne voulait ni soutenir ni appeler à voter pour un des candidats à l'élection présidentielle. Il considère que son rôle de maire le contraint à la neutralité. J'ai relu une seconde fois l'article pour être certain d'avoir bien compris. En rentrant chez moi, j'ai relu la tribune de Pactes 2014 qu'il préside dans le dernier bulletin municipal. J'y ai trouvé un soutien vibrant à Fillon et un appel à la mobilisation des Vouzinois pour le porter à la Présidence de la République. Qui peut m'expliquer? Yann Dugard va t-il faire preuve d'autant de versatilité quand il s'agira de se positionner pour ou contre l'augmentation massive des impôts du département.Nous suivrons avec la plus grande attention son vote qui nous l'espérons ne se fera pas à bulletins secrets pour dissimuler les engagements individuels des conseillers.

  • Mr Coistia, dans notre système la politique laisse-t-elle uniquement la place au billard à trois bandes ou les convictions ont-elles leur place malgré tout ? J'ai peur que le scrutin majoritaire nivelle et standardise la volonté vers le creux !

  • Oui aux convictions!
    J'apprécie les hommes et les femmes de conviction qui défendent des valeurs, des idées, des projets! Mais ce que je ne supporte pas, ce sont ces revirements stratégiques, politiciens, opportunistes. Il est possible d'évoluer dans ses convictions mais alors il faut l'expliquer et ne pas se contenter de dire noir ce que l'on a considéré comme blanc! Simplement une question d'honnêteté intellectuelle!

Écrire un commentaire

Optionnel