Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Canicule : pensez à aider la faune sauvage !

Communiqué LPO le 15.06.2022

Les températures très élevées et la précocité de l’épisode caniculaire actuel sont particulièrement dangereuses pour les animaux sauvages qui sont à cette époque de l’année encore en pleine période de reproduction et de nourrissage des jeunes. La LPO invite les amoureux de la nature à appliquer quelques gestes simples pour leur porter secours. 

Le changement climatique s’accompagne de phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes qui ont des conséquences désastreuses pour la faune sauvage. Les énormes grêlons qui se sont abattus début juin sur plusieurs régions de France ont par exemple fait des milliers de morts chez les oiseaux, et détruit d’innombrables nichées. Pendant une canicule, les animaux souffrent comme nous et peinent à trouver des lieux pour s’hydrater ou se rafraîchir. Quand les températures restent élevées pendant plusieurs jours consécutifs, y compris la nuit, le risque de mortalité augmente fortement.

Certaines infrastructures humaines, comme les routes ou les toitures, deviennent également de véritables menaces mortelles pour la faune. Le bitume peut monter à des températures telles qu’il provoque des brûlures graves chez les animaux qui traversent, et pour les oiseaux qui installent leur nid sous les toits, tels que les martinets, la chaleur devient intolérable pour leurs oisillons.

Des centres de soins débordés

Ainsi, les périodes de canicule engendrent en général une saturation au niveau des centres de sauvegarde de la faune sauvage en raison de l’explosion du nombre d’admissions et des très nombreuses sollicitations par mail et par téléphone qui provoquent des situations ingérables d'un point de vue humain et technique. Si vous trouvez un animal souffrant de la chaleur, le premier réflexe à avoir est de le mettre en sécurité dans un carton à placer dans une pièce calme et fraiche. Essayez ensuite de joindre un centre de soins de la faune sauvage ou de contacter directement la LPO qui pourra vous conseiller. Le cas échéant, pensez à mettre un récipient d'eau dans le carton pour que l'animal puisse s'hydrater par lui-même. Et surtout ne le nourrissez pas sans qu'un soigneur ne vous l'ait conseillé.

De l’eau !

Pour aider les oiseaux à survivre à cette vague de chaleur, il est extrêmement utile d’installer chez soi des récipients peu profonds (3-4 cm) remplis d'eau, à l’ombre, dans les jardins ou sur les balcons. Cette eau devra être renouvelée régulièrement pendant la journée afin de maintenir un niveau constant, une température modérée et éviter la propagation de maladies. Veillez à ce qu'elle soit disposée dans un endroit dégagé où les oiseaux pourront voir venir les éventuels prédateurs, notamment les chats. Cela permettra aussi aux hérissons, écureuils et autres abeilles de se désaltérer en toute sécurité. Si possible, aménagez dans votre jardin des abris où les animaux pourront se réfugier à l’ombre.

22481079068_9134cd433d_c.jpg

Mésange au bain (photo Lanvert, DR)

Écrire un commentaire

Optionnel