Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le bio, une solution pour l'agriculture ?

Le rendez-vous de rentrée avec le cinéma d'ATTAC 08.

Après Béliers, le réalisateur Grímur Hákonarson montre une nouvelle fois des gens vivant dans des zones isolées, dont la vie tourne autour de leur ferme ou de leurs animaux. "Dans Mjolk, je montre la réalité politique d'une région très spécifique à travers le portrait d’une femme, Inga, qui a perdu son mari et, tout en traversant toutes les étapes du deuil, décide de se battre contre une coopérative corrompue qui l’exploite elle et sa communauté. Dans le nord-ouest de l'Islande, il y a une zone appelée Skagafjörður où existe encore la seule coopérative du pays. Au début du 19ème siècle, de nombreuses ont été créées, mais elles ont fait faillite dans les années 90. Sauf celle-ci, qui a réussi à survivre, et qui possède à peu près tout : même le seul journal local ! Cette configuration fait un peu écho à toutes ces sociétés fermées, comme l'Union soviétique par exemple, qui a une emprise sur tous, comme une énorme pieuvre. En même temps, je pense que mon film parle de l’Islande en général. Nous sommes petits, nous avons donc tendance à être très monopolistiques. Il y a peu de gens aux commandes, le reste est exploité."

 

3508.jpg

 

69720068_2344525219144403_4394452001434370048_n.jpg?_nc_cat=100&_nc_eui2=AeGMm47_EWE8059PzM4xVTM5OWBie7v_tbM4EzwICnOuLg46hX7SDtqYefIXHT2YFiQx-FqlcsiBa4ZGEXsMx_VoRvaw6XGkaEImKO-Ie1UD9w&_nc_oc=AQnErBje56oPdvkf7iBIZQy6sFN6r9fhV0fCSD9GUSD4RWJQOgwVIHxRfiaJFEFtsggcQBE372Q3yew70ksH-Znv&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=3c3fab22278591ad018fa4ac76de981a&oe=5DC7ADAB

Écrire un commentaire

Optionnel