Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un retail park à Vouziers ? Le Conseil Municipal a un avis très réservé.

Le Conseil municipal s'est réuni ce mardi soir à la salle Bellevue, avec comme point principal à l'ordre du jour le débat d'orientations budgétaires.

En information, Patricia Lesieur a excusé le Maire absent à cette réunion car Yann Dugard a été appelé à P1430328.JPGrencontrer le Président à l’Élysée parmi les élus de la Région Gand Est. C'est donc la première adjointe qui l'a remplacé pour conduire ce conseil.

Une minute de silence a été respectée, suite au décès de Madame Coustier, ancienne ATSEM à l'école Dora Levi.

Les locaux du FJEP rue du Champ de Foire seront agrandis suite à l'augmentation de ses activités. C'est la communauté de communes qui portera ce projet, la ville maintenant sa contribution au niveau actuel pour le fonctionnement de l'association.

Une "course d'orientation citoyenne" sera organisée dans la commune fin juin 2019. Le but poursuivi est présenté ainsi :

  • Boucler le plus rapidement possible, en équipe de 2 ou équipe « Famille » (6 personnes maximum), un parcours tracé dans la ville, en choisissant son itinéraire pour relier des balises, et en participant à des épreuves, sportives, culturelles, gastronomiques (dégustations produits locaux) et festifs disséminées sur la commune.
  • Se surpasser bien sûr, mais aussi rassembler, partager, apprécier... Outre l’objectif sportif de l’épreuve, qui requiert esprit d’équipe, prise d’initiative et dépassement de soi, l’Ardenn’Orientation à également une visée citoyenne.

Le prochain conseil se tiendra le 19.03, avec en principe le vote du budget.

Le débat d'orientation budgétaire a été le point principal débattu ce soir, sans vote comme prévu par les textes.

Peu d'éléments nouveaux apparaissent dans cette présentation.

Les objectifs 2019 se résument à la poursuite des travaux du pôle scolaire, à la rénovation de la rue de Prague à Terron et aux travaux d'accessibilité des bâtiments communaux.

Les taux d'imposition devraient rester stables, mais les subventions aux associations feront l'objet d'un "travail de fond pour déterminer le montant de l'enveloppe supportable par le budget de la commune". En clair, une réflexion est en cours pour voir quelle baisse est envisageable dans ce domaine.

La capacité d'investissement de la ville est déterminée en grande partie par son épargne nette. Celle-ci plafonne autour de 300 000 €, mais est annoncée en forte baisse à partir de 2020 (100 000 €). On note que le financement du pôle scolaire, voté par ailleurs, fait appel à un emprunt de 2 500 000 € pour un autofinancement de 110 000 € (budget total 8 837 546,77 €). Le financement de projets futurs sera donc délicat, avec une capacité d'autofinancement faible et une possibilité de recours à l'emprunt qui devient limitée.

L'opposition s'est interrogée sur ces limites de l'épargne nette, en soulignant le manque de cohérence des présentations sur ce sujet.

Comme autre point débattu, on retiendra la présentation d'un "retail park" en projet près du nouveau ALDI. Il s'agit d'un parc d'activités commerciales comportant une dizaine de cellules et un restaurant pour une surface de vente inférieure à 1 000 m². De ce fait, le recours à la CDAC (commission départementale d’aménagement commercial) n'est pas obligatoire.

Cependant, la saisie de la commission reste possible, si la taille de la commune ne dépasse pas 20 000 habitants. Le conseil a voté pour cette sollicitation, afin d'avoir des arguments solides à présenter lors de la demande de permis de construire. L'avis semble plutôt négatif puisque la délibération retient dans ses considérants :" l'installation d'un retail park (...) serait de nature à mettre en péril le tissu commercial existant (...)"
Frédéric Courvoisier-Clément, tout en ne se prononçant pas sur l'opportunité du projet, a souligné l'incohérence entre la mise à disposition d'une zone et le fait de "claquer la porte au nez du premier investisseur sérieux qui se présente".
Le débat reviendra probablement au conseil après l’avis de la CDAC.
La séance a été close ensuite rapidement après des délibérations réglementaires dans les Affaires Générales.

P1430323.JPG

Commentaires

  • retail park, cities park, la ville de Vouziers ne peut pas utiliser des mots français ? Centre commercial, jardin public ?

  • Et après les élus se plaindrons de l'abandons du centre ville et il voterons une enveloppe budgétaire pour redynamiser le centre, ils y en a qui ont de drôles idées !!!!!!!!!! et avec un nom pas Français !!!!!!

Écrire un commentaire

Optionnel