Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Orientations budgétaires : 2020, une année particulière.

Le bon fonctionnement d'une commune demande au moins deux éléments de base : un projet politique pour la cité, et le financement nécessaire à la mise en œuvre des décisions qui découlent de ce choix.

Le débat sur les orientations budgétaires précède obligatoirement le vote du budget d'une commune. Il prépare ce moment primordial de la vie communale, dont dépendent toutes les réalisations de l'année.

Lors de sa séance de ce mardi 10 décembre, le conseil municipal de Vouziers a débattu de ses orientations budgétaires. Mais le calendrier politique et les considérations financières ont grandement limité la portée de ce débat.

Les prochaines élections municipales se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Ce sera donc l'équipe élue lors de ce scrutin qui gérera la ville pour la plus grande partie de l'année prochaine. Il est difficile pour les élus actuellement en place de se substituer à leurs successeurs et d'anticiper leurs décisions. On peut en déduire que peu de dossiers importants peuvent être proposés dès maintenant.

L'autre limite au débat de la soirée est financière. La fin de la taxe d'habitation (TH), ou sa quasi-disparition, laisse planer quelques incertitudes sur les finances communales. La suppression de la TH devrait être compensée à 100 %, tout du moins sur le papier. Mais ce changement ne donne plus guère de marges de manœuvre aux élus locaux, et il laisse planer un doute sur le calcul futur des dotations de péréquation qui sont importantes pour Vouziers.

De plus, la situation financière de la commune est délicate,  le temps que le prêt-relais pour le pôle scolaire soit remboursé. Le document préparatoire au conseil explique que " la capacité d'emprunt de la commune est très limitée jusqu'en 2022".

Si on ajoute à cela que le total de l'autofinancement prévu pour les investissements 2020 se monte à 327 982 €, on peut en déduire que ces investissements ne comporteront pas de nouveaux projets importants.

Et ce d'autant plus que des programmes réguliers doivent être assurés : amélioration de la voirie et de l'éclairage public, entretien et renouvellement des équipements de base.

On retiendra donc parmi les projets présentés :

L'engazonnement du terrain stabilisé pour 10 000 €.

L’acquisition d'un véhicule isotherme pour la cantine scolaire (financement rattaché au budget du pôle scolaire) et de 3 auto-laveuses pour 23 560 € (2 pour le pôle scolaire et une pour la salle des fêtes).

La finalisation des travaux d'accessibilité pour 259 800 € TTC, dont 85 432 € d'autofinancement.

Les investissements courants sont estimés à 50 00 € HT, et les travaux de voirie et éclairage à 130 000 € HT.

Ces présentations n'ont pas été soumises au vote, conformément aux textes législatifs et réglementaires. Le maire a cependant répondu à quelques questions des élus de l'opposition. Elles portaient notamment sur l'imprécision de la capacité d'autofinancement de la ville, dont le montant semble varier d'un document à un autre. Il leur a été répondu qu'il existait des recettes et des dépenses exceptionnelles,  et qu'il était préférable de ne ne pas en tenir compte pour mettre en évidence les évolutions annuelles.

En ce qui concerne les autres points à l'ordre du jour, on retiendra :

Le renouvellement du choix de la Croix-Rouge pour gérer le multi-accueil de la rue de l'Agriculture ( crèche "le Petit Prince").

La fixation  des différents tarifs municipaux qui seront inchangés pour 2020.

La fixation du prix des terrains au lotissement "la Garenne II à 60 € HT le m2 .

Ce dernier conseil pour l'année 2019 s'est terminé par un verre de l'amitié.

P1470877.JPG

Commentaires

  • BRAVO POUR CE COMPTE-RENDU, COMME CEUX GÉNÉRALEMENT DANS DIVERSES MANIFESTATIONS ! Un élu (de l'opposition) a reconnu l'objectivité du rédacteur de "LANVERT" qui est à féliciter ! MERCI

Écrire un commentaire

Optionnel