Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Octobre rose à Vouziers

Ce vendredi premier octobre a eu lieu  à Vouziers le lancement de la campagne "octobre rose 2021" pour les Ardennes.

La cérémonie s'est déroulée sur la place Carnot, redécorée pour l'occasion (en rose bien entendu).

Yann Dugard, le Maire de Vouziers a présenté les actions prévues localement et il a salué le partenariat avec la Ligue contre le cancer pour la mise en place d'un espace sans tabac devant l'école Dora Levi.

Désiré Nanji représentait le Président de l'intercommunalité à cette inauguration, il a insisté sur l'importance du dépistage précoce pour vaincre le cancer.

Nadège Lampson a rappelé l’implication de tous les partenaires mobilisés pour cette cause, et elle a souligné le temps fort prévu les 23 et 24 octobre.

Aurélie Trussardi Régnier, présidente départementale de la ligue contre le cancer, a remercié les acteurs locaux, dont la ville de Vouziers, pour leur rôle dans l'organisation de cette manifestation de lancement. Elle a rappelé les trois piliers sur lesquels repose les succès de la lutte contre le cancer ; les chercheurs, les professionnels de santé, et les citoyens. Leur mobilisation est indispensable pour réussir le dépistage précoce, organisé pour le cancer du sein, le cancer colo-rectal et le cancer du col de l'utérus.

Des chansons et des danses par des jeunes de Top Jazz ont souligné le caractère festif de ce mois d'octobre rose, qui se veut un hymne à la vie.

P1550395.JPG

Aurélie Trussardi Régnier aux côtés de Yann Dugard

P1550397.JPG

Le dépistage n’est plus un tabou et ça peut vous sauver la vie.

L’année 2020 marque un recul historique de la participation au dépistage organisé du cancer du sein : seul 42,8% des femmes concernées y ont participé.

Pourtant, il faut le rappeler : un dépistage réalisé à temps peut sauver la vie ! Simple et 100% remboursé, le dépistage doit être fait tous les deux ans, dès 50 ans.

Par ailleurs, tout au long de la vie, notamment dès 25 ans, un suivi gynécologique avec une palpation par un professionnel de santé est recommandé une fois par an.

Soyez rassurée, malgré un contexte sanitaire difficile, les cabinets médicaux et les centres d’examens prennent toutes les mesures de sécurité nécessaires pour vous accueillir.

En 2021, 1 femme sur 8 risque d’être touchée. Pourtant, détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90 % des cas !

Alors #CesSeinsJyTiens, et j’y pense pendant Octobre Rose et toute l’année !

Et, quel que soit votre âge, si vous constatez des changements entre deux examens, parlez-en votre médecin !

Alors oui, libérons la parole et parlons du dépistage.

Écrire un commentaire

Optionnel