Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • En 2016, la baisse de population se poursuit dans le Grand Est

    Selon l'INSEE, qui publie une étude sur le sujet cette semaine, la population du Grand Est connaît sur 10 ans le taux de croissance démographique moyen le plus faible de toutes les régions françaises.

    Parmi les départements de notre région, les Ardennes font partie des plus fragilisés. Ces chiffres officiels reposent sur les recueils des données de l'Etat Civil et des recensements, et ne sont donc pas des prévisions ou des projections. Cependant, si on tente de se projeter vers l'avenir, il semble bien que cette tendance va persister.

    Voici des extraits de l'étude de l'INSEE :

    "Au 1er janvier 2017, le Grand Est compte 5 554 100 habitants, soit 3 000 habitants de moins que l’année précédente. La baisse en 2015 était de 2 000 habitants.

    Comme pour presque toutes les régions métropolitaines, le solde naturel s’est dégradé : le nombre de naissances continue de diminuer alors que les décès restent à des niveaux élevés. En 2016, le taux de mortalité régional est légèrement supérieur au taux métropolitain, avec une espérance de vie plus faible tant pour les hommes que pour les femmes. Les unions sont plus nombreuses, de même que les ruptures."

     

    Lire la suite